ASIE - Compagnie des Chargeurs Réunis

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: ASIE - Compagnie des Chargeurs Réunis

Message par Ar Brav » mar. nov. 04, 2008 12:19 pm

Bonsoir Franck,

11.10.1919 : fait un départ de Bordeaux pour Brésil Plata [...].

L'Asie appartenait-il encore à cette date à la Compagnie des chargeurs réunis ? A la rubrique Nouvelles maritimes de Ouest-Eclair - éd. de Caen - du 1er octobre 1919 (p. 4), je lis en effet ceci :

" LE PAQUEBOT ASIE SUR LA LIGNE BORDEAUX-PLATA. - On nous informe que l'Asie, de la Compagnie Sud-Atlantique, assurera, après sa remise en état, le départ du 11 octobre pour le Brésil et La Plata.
La remise en service de ce magnifique et confortable paquebot sera vraisemblablement suivie par celle du Lutetia, du Massilia et de l'Alésia, ces deux derniers actuellement en achèvement."


Bien amicalement à vous,
Daniel.
Bonjour Daniel,

L'Asie appartenait-il encore à cette date à la Compagnie des chargeurs réunis ?

Je ne sais vous répondre, je n'ai pas de doc assez précise sur les Chargeurs. Marc a un ouvrage sur la Compagnie, j'ai beau tenter de le soudoyer et faire les yeux doux, il ne veut pas le céder, c'est-y pas un monde ? :lol:
Et pour cause, le livre est introuvable sur le marché

Amicalement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

kgvm
Messages : 1137
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: ASIE - Compagnie des Chargeurs Réunis

Message par kgvm » mar. nov. 04, 2008 7:05 pm

I assume "Asie" was only temporarily chartered by the Cie. Sud-Atlantique.
In any case she was owned by Chargeurs Réunis in WW II again and on the two pictures of her wreck at Genua you can discern the stars of the funnel marking of Chargeurs.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: ASIE - Compagnie des Chargeurs Réunis

Message par Ar Brav » lun. nov. 10, 2008 9:41 am

Bonjour à tous,

L'Asie dans le port de Gênes en 1945 :

Image

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 4098
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: ASIE - Compagnie des Chargeurs Réunis

Message par olivier 12 » jeu. janv. 01, 2009 12:05 pm

Bonjour à tous,

Une autre photo de l'ASIE en navire hôpital

Image

Cdlt

Olivier
olivier

olivier 12
Messages : 4098
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: ASIE - Compagnie des Chargeurs Réunis

Message par olivier 12 » ven. mai 22, 2009 1:22 pm

Bonjour à tous,

On trouve aux archives trois rapports concernant un incident assez inhabituel, survenu au navire hôpital ASIE en Avril 1918.
Ils émanent du commandant, du 1er lieutenant et du médecin.

Le récit suivant est un condensé des trois rapports.

Le 4 Avril 1918, par 38°50 N et 15°13E (nord du détroit de Messine) alors que l’Asie fait route de Marseille sur Salonique, un coup de canon est entendu. Le projectile tombe à 500 m sur Td avant. Les machines sont aussitôt stoppées. La nuit tombant, le sous-marin n’est pas aperçu tout de suite se tenant à environ 1500 m sur Bd avant.
Par signaux lumineux, il ordonne en anglais au paquebot d’envoyer un canot avec l’officier neutre espagnol qui se trouve à bord. Celui-ci, qui se nomme Llenera, refuse tout d’abord de quitter l’Asie, mais sur l’insistance du commandant Blazy, et un 2e coup de semonce ayant été tiré, il embarque finalement dans le youyou avec le 1er lieutenant, Mr d’Etat.

Le youyou accoste le sous-marin dont le pont est balayé par la houle et qui roule d’un bord sur l’autre. L’officier espagnol parvient à monter à bord, mais le lieutenant qui veut le suivre en est empêché. « Not necessary » lui dit un officier allemand.
Néanmoins il entend la conversation entre l’Espagnol et l’Allemand, qui se déroule en français. On demande des renseignements sur les ports et les dates de départ et d’arrivée, sur la nature du chargement (pas d’armes ou de munitions), et les Allemands veulent s’assurer que l’Espagnol reste toujours à bord et qu’il reviendra à Marseille avec le paquebot.

Soudain, on entend un bruit de chute et une certaine animation se déclenche sur le sous-marin ; des marins sortent du kiosque et se précipitent sur le pont. L’officier espagnol, croyant à une alerte, dégringole du kiosque et saute dans le youyou sans même prendre congé du commandant allemand.
Le youyou est à peine débordé que celui-ci crie en français « Un homme à la mer »
Le lieutenant lui répond aussitôt qu’il va à son secours. Le youyou contourne le sous-marin par l’arrière et vient du côté bâbord. Il voit le corps d’un marin, inerte, que ses camarades sont en train de hisser hors de l’eau et il entend prononcer le mot de « médecin ».

Il propose alors au commandant allemand d’aller chercher un médecin sur l’ASIE. Celui-ci accepte.

Le youyou revient accoster l’ASIE. L’officier espagnol remonte à bord tandis qu’un médecin, le docteur Marin, prend sa place dans le youyou. Revenus le long du sous-marin, le médecin et le lieutenant montent à bord. Tandis que le médecin descend dans le submersible accompagné d’un officier parlant français, le lieutenant reste avec le commandant dans le kiosque et la conversation s’engage en anglais car ce dernier ne maîtrise pas bien la langue de Molière.
L’Allemand remercie tout d’abord le lieutenant d’être allé chercher un médecin. Il lui demande si le paquebot ne serait pas par hasard un ancien paquebot allemand, combien de voyages ils font ainsi chaque mois pour transporter blessés ou malades. Il lui conseille de toujours garder illuminés la croix rouge et les croix vertes pendant la nuit.
Pendant ce temps le médecin ausculte le marin qui doit reprendre ses esprits… Mais dans son rapport il ne donne aucun renseignement d’ordre médical, seulement quelques renseignements sur le sous-marin.
Ceux-ci ne sont d’ailleurs pas d’un grand intérêt, portant surtout sur la disposition des couchettes dans le poste équipage. Il n’y a pas de hamacs ce qui semble le surprendre.

Quand le médecin remonte, le commandant allemand renouvelle ses remerciements et prie le lieutenant de les transmettre au commandant de l’ASIE. Il lui indique qu’ils peuvent continuer leur route.
A 21h15, le youyou est remonté sous son bossoir et les deux navires s’éloignent, chacun de leur côté.

Aucun commentaire de l’amirauté n’est joint à ces trois rapports.

Il serait bien sûr intéressant d’identifier ce sous-marin, son commandant, voire le matelot maladroit tombé à la mer…;). A noter que la position est un peu incertaine car les chiffres sont pratiquement illisibles (5e ou 6e copie carbonée) J’ai déduit la latitude à partir de la longitude en essayant de ne pas mettre les navires sur la terre !

Voici la silhouette du sous-marin dessinée par les officiers français.

Image

Cdlt
Dernière modification par olivier 12 le mer. janv. 10, 2018 11:15 am, modifié 1 fois.
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2045
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: ASIE - Compagnie des Chargeurs Réunis

Message par Yves D » ven. mai 22, 2009 4:09 pm

Bonjour Olivier, bonjour à tous
Ah il n'est pas besoin d'inventer des histoires de mer pour passionner lecteurs et auditoires, il suffit de se contenter de celles qui ont réellement existé et qui valent à elles seules leur pesant d'émotion. Même Arno Spindler à la page 186 du volume V de "Der Handelskrieg mit U-Booten" y fait référence sur quelques lignes, confirmant en tous points le récit ci-dessus. Un bel exemple d'attitude chevaleresque à quelques mois de la fin du conflit !

Le sous-marin concerné est l'UC 52, Oblt z.S. Hellmuth von Doeming qui après une opération de minage dans la région de Corfou, avait fait route sur la Méditerranée centrale en pratiquant la guerre au commerce. Il était parti de Cattaro le 24 mars et devait y revenir le 12 avril. Entre temps il coulait un petit voilier anglais le 31, rencontrait l'Asie le 4, envoyait par le fond le voilier italien Madonna delle Grazie le 6 puis rencontrait un convoi allié dans le détroit de Messine le 9 et l'attaquait en plongée, endommageant à la torpille le vapeur anglais Sunik qui put être échoué à temps.

Von Doemming, jeune Commandant de 26 ans, devait ensuite prendre en charge UB 67 et en conserver le commandement jusqu'à la fin.

Cordialement
Yves
PS : Si j'ai l'âge du Capitaine, je n'ai pas le nom du maladroit tombé à la mer :lol:
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2045
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: ASIE - Compagnie des Chargeurs Réunis

Message par Yves D » ven. mai 22, 2009 4:23 pm

Pour comparer avec le dessin fait par l'équipage de l'Asie, ci-dessous le profil d'un sous-marin du type UC II tel que l'UC 52

Image

www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: ASIE - Compagnie des Chargeurs Réunis

Message par Terraillon Marc » ven. mai 22, 2009 8:42 pm

Bonjour Franck,

Un vrai casse-tête chinois cet Asie ! Nouvelle énigme :

30.10.1920 : s'échoue au Bec d'Ambés en sortant de la Gironde, par suite d'une avarie de barre ; renfloué par 2 remorqueurs.

Or, selon cette brève, il aurait réussi à regagner Pauillac par ses propres moyens (Ouest-Eclair - éd. de Caen -, n° 7271, p. 4) :

" EVENEMENTS DE MER. -

BORDEAUX, 1er novembre. - Le vapeur Asie, qui partait de Bordeaux pour la côte d'Afrique, s'était échoué en Gironde, a pu se tirer de sa fâcheuse position sans assistance et atteindre Pauillac le 29."


Mais aucune indication sur la compagnie qui en était alors propriétaire.

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Bonsoir

Concernant l'ASIE, voici quelques informations complémentaires sur son propriétaire en 1920 : Chargeurs Réunis
Il n'est pas fait mention dans l'ouvrage sur les Chargeurs d'une vente ou d'un affrétement

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: ASIE - Compagnie des Chargeurs Réunis

Message par Terraillon Marc » ven. mai 22, 2009 8:48 pm

Bonsoir Franck,

11.10.1919 : fait un départ de Bordeaux pour Brésil Plata [...].

L'Asie appartenait-il encore à cette date à la Compagnie des chargeurs réunis ? A la rubrique Nouvelles maritimes de Ouest-Eclair - éd. de Caen - du 1er octobre 1919 (p. 4), je lis en effet ceci :

" LE PAQUEBOT ASIE SUR LA LIGNE BORDEAUX-PLATA. - On nous informe que l'Asie, de la Compagnie Sud-Atlantique, assurera, après sa remise en état, le départ du 11 octobre pour le Brésil et La Plata.
La remise en service de ce magnifique et confortable paquebot sera vraisemblablement suivie par celle du Lutetia, du Massilia et de l'Alésia, ces deux derniers actuellement en achèvement."


Bien amicalement à vous,
Daniel.
Bonjour

En 1916, la Compagnie des Chargeurs Réunis gére la Compagnie de Navigation Sud Atlantique

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Gastolli
Messages : 264
Inscription : lun. juin 29, 2009 2:00 am

Re: ASIE - Compagnie des Chargeurs Réunis

Message par Gastolli » lun. juil. 13, 2009 8:22 pm

Le récit suivant est un condensé des trois rapports.

Le 4 Avril 1918, par 38°50 N et 15°13E (nord du détroit de Messine) alors que l’Asie fait route de Marseille sur Salonique, un coup de canon est entendu. ...
Bonjour,

this position should be corrected:

according to the war diary of UC 52 the position was 35°20'N-15°13'E = South-East of Malta.

UC 52 was defenitely in that area as she sank the CITY OF BIRMINGHAM earlier that day in 35°10‘N-15°41‘E. She was on her way to the waters west of Italy, passing the Malta area.

Cdlt

Oliver

Répondre

Revenir à « MARINE »