SONTAY - Compagnie des Messageries Maritimes

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3630
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SONTAY - Compagnie des Messageries Maritimes

Message par olivier 12 » lun. juil. 28, 2014 11:44 am

Bonjour à tous,

Lettre de Monsieur Paul Poncet, Député de la Seine, au Ministre de la Guerre. 19 Mai 1917

J’ai l’honneur de vous informer que les soldats de l’armée d’Orient embarqués sur le SONTAY et qui ont survécu au torpillage de ce navire la 16 Avril à 13h00 à 120 milles au large de Malte ont été fort mal reçus à leur arrivée sur le paquebot LA FRANCE.
Ils sont restés 48 heures avec leurs effets mouillés. Débarqués à Marseille, ils ont demandé des effets et des vivres, ayant tout perdu. Tout leur a été refusé. Heureusement, certains d’entre eux avaient reçu des vêtements anglais remis par les Dames de la Croix Rouge anglaise à Malte.
Je vous signale ces faits, convaincu que vous prendrez les sanctions qui s’imposent et que vous ferez le nécessaire pour éviter le retour d’un pareil état de chose.

Note du CA de Saint Pair, Attaché Naval, au Ministre de la Marine Mai 1917

Le Ministre des Affaires Etrangères a prévenu l’Ambassade que, d’après une note du Gouverneur de Tripolitaine, on a trouvé sur la plage de Zuara une embarcation de sauvetage française capable de porter 58 personnes, appartenant au port de Marseille, avec le nom SONTAY écrit sur le tableau.
L’embarcation était abandonnée et contenait une boite de biscuit et la vareuse en laine d’un quartier-maître.

Cdlt
olivier

olivier 12
Messages : 3630
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SONTAY - Compagnie des Messageries Maritimes

Message par olivier 12 » ven. août 01, 2014 12:40 pm

Bonjour à tous,

Récompenses après le torpillage du SONTAY

Citation à l’Ordre de l’Armée

MAGES Alexandre Commandant

A fait preuve au moment du torpillage du bâtiment d’un calme et d’un sang froid au dessus de tout éloge. C’est grâce à l’esprit d’ordre et de discipline qu’il avait su faire régner à son bord, aux exercices qu’il avait fait faire et à l’organisation des moyens de sauvetage que l’on a eu à déplorer un si petit nombre de victimes dans une catastrophe aussi rapide et aussi brutale. A disparu avec son bâtiment

BERGEROT Pierre Second capitaine

A secondé son commandant d’une façon parfaite dans la direction du sauvetage et dans les circonstances particulièrement difficiles à cause de l’état de la mer et de la rapidité de la catastrophe. Organisation préventive admirablement comprise. A disparu avec son bâtiment

BIGGI Joachim Maître d’équipage Ajaccio 932

Attitude personnelle remarquable au moment de la perte de son bâtiment. S’est occupé de la mise à l’eau de toutes les embarcations, passant successivement de l’une à l’autre et s’assurant d’abord que les femmes et les enfants étaient embarqués. N’a quitté le bord qu’un des derniers après en avoir reçu l’ordre du commandant lorsqu’il n’y avait plus rien à faire. A continué à coopérer dans son embarcation au sauvetage du personnel.

Citation à l’Ordre de la Division

De VANDIERE de VITRAC Pierre 1er lieutenant

A fait preuve de beaucoup de calme et de sang froid au moment de la perte de son bâtiment. Après avoir fait tout son possible pour mettre à la mer les radeaux dont il était chargé et avoir maintenu le bon ordre sur l’arrière, s’est retrouvé avec un seul homme sur un radeau. A refusé à plusieurs reprises le secours des embarcations auxquelles il a donné l’ordre de s’occuper d’abord des hommes qui étaient sur des épaves autour de lui.

LEMONNIER EV2 Passager

A fait preuve de beaucoup de calme, de courage et d’initiative au poste d’abandon qui lui avait été confié et dans la conduite du radeau où il s’est attiré les éloges de tous ceux qui étaient avec lui.

DIJOU Prosper Télégraphiste Alger 2262

Attitude remarquable au moment de la perte de son bâtiment. A fait preuve de beaucoup de calme et d’initiative en venant prendre au moment de l’explosion la direction du poste TSF dont il était chargé. A fait les signaux de détresse avec le plus grand sang froid. N’a quitté son poste qu’après en avoir reçu l’ordre lorsqu’il ne pouvait plus être d’aucune utilité. S’est fait ensuite remarqué par son zèle et son courage dans le canot 3 dans lequel il avait pris passage.

MARTIN Louis Chef mécanicien

Attitude remarquable au moment de la perte de son bâtiment. A quitté sa machine le dernier après s’être assuré que tous les ordres avaient été exécutés et que les cloisons avaient été fermées. A bien dirigé l’embarcation dans laquelle il avait été amené à prendre passage.

COLSON Julien Officier mécanicien Marseille 2916

Attitude remarquable au moment de la perte de son bâtiment. Est resté seul dans la machine pour faire les dernières manœuvres. A fait preuve d’initiative et de courage dans les dispositions qu’il a prises pour les chaudières. N’est parti qu’au dernier moment avec le chef mécanicien, après avoir fermé les portes étanches lorsqu’il n’y avait plus rien à faire.

RIO Second maître vétéran COD et médaille de sauvetage en bronze

Attitude personnelle digne de tous éloges au moment du torpillage du bâtiment. A assuré la veille d’une façon parfaite et a signalé lui-même le sous-marin sur lequel il était prêt à faire tirer si le bâtiment ne s’était enfoncé immédiatement.
A sauvé à deux reprises le capitaine Granger qui était engagé sous le radeau chaviré en plongeant lui-même pour le ramener à la surface. A déjà à son actif plusieurs actes de courage que la commission n’a pas eu les moyens de vérifier.

Citation à l’Ordre de la Brigade

PAQUET Quartier maître canonnier Lorient 3782
MARTINI Timonier Marseille 4130
BONAVITA Matelot Marseille 2215

Attitude personnelle digne d’éloge au moment de la perte du bâtiment. Ont fait preuve de sang froid et d’énergie en repartant avec la baleinière pour continuer le sauvetage des personnes restées sur les épaves.

THOMAS Auguste Matelot Granville 11475

Attitude digne de tous éloges au moment de la perte du bâtiment. S’est fait remarqué par son courage et son sang froid aussi bien lors de la mise à l’eau des embarcations que dans la conduite du canot qui lui avait été confié.

LE BORGNE Second maître aviation

Attitude remarquable pendant le sauvetage. A pu sauver un nombre d’hommes équivalent à l’effectif qui lui revenait grâce au sang froid et à la décision dont il a fait preuve.

Témoignage Officiel de Satisfaction du Ministre

Etat-major, Equipage et Passagers du SONTAY

Ont fait preuve pendant la perte du bâtiment du plus grand calme et du plus grand sang froid. Ont montré au cours de l’enquête une modestie digne de tous les éloges sur la conduite qu’ils avaient tenue, chacun déclarant n’avoir fait que son devoir.

Cdlt
olivier

Rutilius
Messages : 13188
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

SONTAY — Paquebot mixte — Compagnie des Messageries maritimes (1908~1917).

Message par Rutilius » sam. juin 01, 2019 10:11 pm

Bonsoir à tous,

Sontay — Paquebot mixte — Compagnie des Messageries maritimes (1908~1917).

Paquebot mixte en acier lancé le 1er décembre 1907 à La Ciotat par les chantiers de la Compagnie des Messageries maritimes. Intégré à la flotte de cette dernière en Juin 1908, étant affecté à la ligne commer-ciale de l’Extrême-Orient. Jusqu’en 1914, assure régulièrement le service Dunkerque~Marseille~Saigon~ Haiphong ; effectue son premier départ de Dunkerque le 13 juin 1908. En 1915, utilisé comme transport de troupes ; effectue notamment un voyage à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) pour assurer le transport du con-tingent néo-calédonien.

Torpillé le 16 avril 1917 par le sous-marin allemand U-33 (Kapitänleutnant Gustav SIEß), à 100 milles dans le S.-E. de l’île de Malte, par 35° 02’ N. et 16° 28’ E., alors qu’il allait de Salonique à Marseille avec 81 hommes d’équipage et 410 passagers. 37 disparus, soit 6 membres d’équipage, dont le capitaine Alexandre Baptiste Joseph MAGES, inscrit au quartier d’Agde, n° 197, et le second capitaine Pierre BERGEROT, inscrit au quartier de Marseille, n° 611, et 31 militaires ou marins passagers.

Caractéristiques : Doté d’un pont-promenade sur le château et d’importantes installations pour passagers ; étrave légèrement incurvée ; une cheminée ; deux mâts ; puissants engins de levage et vastes cales. 45 passagers en 1re classe, 194 en 2nde et 718 en entrepont.

Dimensions : 141 m hors tout — 135 m entre perpendiculaires — x 16 m x 11 m. Jauge : 7.246 tx jb et 4.648 tx jn ; 8.000 t pl. Déplacement : 11.800 t — 13.310 t au maximum de charge. Propulsion : une machine de 3.300 cv ; deux hélices. Vitesse : 13 nœuds.

[Source principale : Paul BOIS : « Le Grand siècle des Messageries maritimes », Chambre de commerce et d’industrie Marseille ~ Provence, 3e éd. revue et corrigée, Septembre 1992, p. 244, n° 195.]


SONTAY - Paquebot mixte - x - .jpg
SONTAY - Paquebot mixte - x - .jpg (145.45 Kio) Consulté 189 fois


SONTAY - Paquebot mixte - xx - .jpg
SONTAY - Paquebot mixte - xx - .jpg (118.86 Kio) Consulté 189 fois
Dernière modification par Rutilius le mar. juin 04, 2019 8:27 am, modifié 3 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: SONTAY - Compagnie des Messageries Maritimes

Message par Memgam » sam. juin 01, 2019 10:34 pm

Bonjour,

Sontay a été construit sur les plans de Risbec. c'est un agrandissement de la série Louqsor avec un pont supplémentaire où sont installés les salons et qui sert de pont-promenade.

Le Sontay a été lancé en présence du président André Lebon le 1 er décembre 1907 à La Ciotat.
Il est le premier navire à être lancé à La Ciotat sans bosses cassantes, le navire étant freiné par 6 tas de chaînes de 15 tonnes trainées sur 56 mètres.

Le navire dispose d'un hôpital pour 40 malades et 12 isolés.

Source : Commandant Lanfant, Historique de la flotte des Messageries maritimes, Grafic foto 1979, réédité en 1997 par les éditions Hérault.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 13188
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

SONTAY — Paquebot mixte — Compagnie des Messageries maritimes (1908~1917).

Message par Rutilius » sam. juin 01, 2019 11:16 pm

Bonsoir à tous,

L’Excelsior, n° 2.385, Dimanche 27 mai 1917, p. 1,
sous le titre « L’agonie du Sontay, torpillé en Méditerranée ».


L'Ex. 27-V-1917 - 1 - .jpeg
L'Ex. 27-V-1917 - 1 - .jpeg (175.46 Kio) Consulté 181 fois


L'Ex. 27-V-1917 - 2 - .jpeg
L'Ex. 27-V-1917 - 2 - .jpeg (174.5 Kio) Consulté 181 fois


L'Ex. 27-V-1917 - 3 - .jpeg
L'Ex. 27-V-1917 - 3 - .jpeg (185.13 Kio) Consulté 181 fois


L'Ex. 27-V-1917 - 4 - .jpeg
L'Ex. 27-V-1917 - 4 - .jpeg (199.91 Kio) Consulté 181 fois
Dernière modification par Rutilius le sam. juin 01, 2019 11:22 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13188
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

SONTAY — Paquebot mixte — Compagnie des Messageries maritimes (1908~1917).

Message par Rutilius » sam. juin 01, 2019 11:21 pm

.
[Suite]

L'Ex. 27-V-1917 - 5 - .jpeg
L'Ex. 27-V-1917 - 5 - .jpeg (129.48 Kio) Consulté 179 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13188
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

SONTAY — Paquebot mixte — Compagnie des Messageries maritimes (1908~1917).

Message par Rutilius » sam. juin 01, 2019 11:54 pm

Bonsoir à tous,


Embarquement de rescapés à bord de l’une des deux canonnières


SONTAY - Sauvetage des naufragés - Capture.JPG
SONTAY - Sauvetage des naufragés - Capture.JPG (189.79 Kio) Consulté 177 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

olivier 12
Messages : 3630
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SONTAY - Compagnie des Messageries Maritimes

Message par olivier 12 » dim. juin 02, 2019 9:33 am

Bonjour à tous,

Une autre CP du SONTAY légèrement différente de celle mise en Juillet 2014 sur le forum et de la 1ère ci-dessus, mais issue de la même photo.

Image

Cdlt
olivier

Rutilius
Messages : 13188
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

SONTAY — Paquebot mixte — Compagnie des Messageries maritimes (1908~1917).

Message par Rutilius » dim. juin 02, 2019 5:55 pm

Bonjour à tous,


Le capitaine du paquebot mixte Sontay lors de la perte de ce bâtiment


— MAGES Alexandre Baptiste Joseph, né le 22 octobre 1865 à Agde (Hérault), rue Saint-Julien, disparu le 16 avril 1917 avec le paquebot Sontay, de la Compagnie des Messageries maritimes, dont il exerçait alors le commandement, torpillé par le sous-marin allemand U-33 (Kapitänleutnant Gustav SIEß), à 100 milles dans le S.-E. de l’île de Malte, par 35° 02’ N. et 16° 28’ E., alors qu’il allait de Salonique à Marseille.

Capitaine au long-cours, inscrit au quartier d’Agde, n° 197 [Brevet conféré par une décision ministérielle du 2 juin 1890 (J.O. 4 juin 1890, p. 2.644)] ; lieutenant de vaisseau auxiliaire. Classe 1885, n° 481 au re-crutement de Béziers.


MAGES Alexandre Baptiste Joseph - Portrait -  .jpg
MAGES Alexandre Baptiste Joseph - Portrait - .jpg (95.79 Kio) Consulté 143 fois


• Fils d’Alexandre Adolphe Gabriel Saint-Étienne MAGES, né le 3 août 1831 à Agde, capitaine au long-cours, inscrit au quartier d’Agde, f° et n° 47, et de Marie Baptistine GARACH, née le 9 février 1840 à Agde ; époux ayant contracté mariage à Agde, le 27 décembre 1861 (Registre des actes de mariage de la ville d’Agde, Année 1861, acte n° 86 ~ Registre des actes de naissance de la ville d’Agde, Année 1865, acte n° n° 214).

• Époux de Marie Joséphine Jeanne Ernestine RÉMÉS, née le 12 novembre 1871 à Agde, sans profession, avec laquelle il avait contracté mariage dans cette ville, le 19 septembre 1895 (Registre des actes de mariage de la ville d’Agde, Année 1895, f° 28, acte n° 42).

Fille de Pierre Étienne Henri RÉMÉS, né vers 1826 et décédé le 8 mai 1877 à Agde (Registre des actes de décès de la ville d’Agde, Année 1877, f° 14, acte n° 81), capitaine au long-cours, et de Marguerite Céleste AUTIÉ, née vers 1831 à Agde et y décédée, le 12 août 1894 (Registre des actes de décès de la ville d’Agde, Année 1894, acte n° 120).

Distinctions honorifiques

□ Par décision du Sous-secrétaire d’État chargé de la Marine marchande en date du 9 octobre 1916 (J.O. 14 oct. 1916, p. 9.020), avec le chef mécanicien Paul Henri JOURDAN, inscrit au quartier de Toulon, n° 1.862, félicité pour la bonne tenue des postes d’équipage et le bon entretien des machines du paquebot Cordillère, de la Compagnie des Messageries maritimes, bâtiment dont il exerçait alors le comman-dement.

□ Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 28 mai 1917, p. 4.239) : « Mages (Alexandre-Baptiste-Joseph), lieutenant de vaisseau auxiliaire (Agde 197), commandant du Sontay : pour l’énergie et le sang-froid dont il a fait preuve lors du torpillage de son navire. A disparu glorieusement avec son bâtiment. »

□ Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 22 octobre 1919 (J.O. 16 nov. 1919, p. 12.915), inscrit à titre posthume au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier dans les termes suivants : « Mages (Alexandre-Baptiste-Joseph), lieutenant de vaisseau auxiliaire du Sontay (Agde 197), pour l’énergie et le sang-froid dont il a fait preuve lors du torpillage de son navire. A disparu glorieusement avec son bâtiment. »

□ Pour honorer la mémoire du capitaine du paquebot Sontay, la Compagnie des Messageries maritimes renomma Commandant-Mages un cargo dont elle fit l’acquisition en Août 1920.

Lancé en 1917 sous le nom de War-Wolff par le chantier Kawasaki Dockyard C° Ltd, de Kobé (Japon), pour le compte du Shipping Controller de l’Amirauté britannique, ce bâtiment en acier de 5.779 tx jb, 4.577 tx jn et 9.165 t pl — et de 117,04 x 15,34 x 7,6 m —, fut affecté jusqu’en 1934 à la ligne de l’Extrême-Orient, puis fut désarmé à Dunkerque. En 1936, il fut affrété à la Norchap, qui le mit en service sur sa ligne de Madagascar. Cédé en 1938 à la Compagnie France-Navigation [Siège social à Paris, au 1, boulevard Haussmann (IXe Arr.)], il fut renommé Saint-Malo. Après la déclaration de faillite de la Compagnie France-Navigation, prononcée le 2 novembre 1939 par le Tribunal de commerce de la Seine (Le Matin, n° 20.324, Mercredi 15 novembre 1939, p. 2), remis en gérance à la Compagnie générale transatlantique. Saisi le 9 août 1940 à Halifax (Canada) par les autorités maritimes canadiennes, il fut torpillé le 12 octobre 1940 par le sous-marin allemand U-101 (Kapitänleutnant Fritz FRAUENHEIM) au large du rocher de Rockall, par 57° 58’ N. et 16° 32’ W.

□ Une rue du 1er arrondissement de Marseille est dénommée « Rue Commandant Mages ».
Dernière modification par Rutilius le mar. juin 04, 2019 9:10 am, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13188
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

SONTAY — Paquebot mixte — Compagnie des Messageries maritimes (1908~1917).

Message par Rutilius » mar. juin 04, 2019 8:02 am

Bonjour à tous,


Le second capitaine du paquebot mixte Sontay lors de la perte de ce bâtiment


— BERGEROT Pierre Auguste Marie, né le 13 janvier 1877 à Marseille (Bouches-du-Rhône), disparu le 16 avril 1917 avec le paquebot Sontay, de la Compagnie des Messageries maritimes, dont il était second capi-taine, bâtiment torpillé le même jour par le sous-marin allemand U-33 (Kapitänleutnant Gustav SIEß), à 100 milles dans le S.-E. de l’île de Malte, par 35° 02’ N. et 16° 28’ E., alors qu’il allait de Salonique à Marseille.

Capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Marseille, n° 611. Classe 1897, n° 1.478 au recrutement de Marseille.

• Fils de Joseph Auguste Félix BERGEROT, né vers 1830, courtier, et de Françoise Adélaïde BARON, née vers 1841, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Marseille, Année 1877, Registre 2, f° 16, acte n° 91).

Distinctions honorifiques

□ Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 28 mai 1917, p. 4.239 ; erratum J.O. 31 mai 1917, p. 4.260) : « Bergerot, capitaine au long cours, 2e capitaine (Marseille 611) : pour sa belle conduite et son dévouement lors du torpillage de son bâtiment. Mort à son poste. »

□ Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 22 octobre 1919 (J.O. 16 nov. 1919, p. 12.915), inscrit à titre posthume au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier dans les termes suivants : « Bergerot, capitaine au long cours (Marseille 611), du Sontay : pour sa belle conduite et son dévouement lors du torpillage de son bâtiment. Mort à son poste. »
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »