NAVIRES-HÔPITAUX

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
xave31
Messages : 19
Inscription : mer. févr. 26, 2014 1:00 am

Re: NAVIRES-HÔPITAUX

Message par xave31 » ven. févr. 28, 2014 3:55 pm

Voici les vues des deux paquebots servant d'hôpitaux auxiliaires dans le vieux port a Marseille.Le DOUKKALA de la C
xave31

Avatar de l’utilisateur
xave31
Messages : 19
Inscription : mer. févr. 26, 2014 1:00 am

Re: NAVIRES-HÔPITAUX

Message par xave31 » ven. févr. 28, 2014 3:58 pm

Voici les vues des deux paquebots servant d'hôpitaux auxiliaires dans le vieux port a Marseille.Le DOUKKALA de la Compagnie PAQUET est revêtu du cachet de circonstance.
xave31ImageImage
xave31

capu rossu
Messages : 131
Inscription : mer. juil. 19, 2017 2:00 am

Re: NAVIRES-HÔPITAUX

Message par capu rossu » sam. juil. 22, 2017 4:48 pm

Bonjour,

Quelques explications au sujet des navires de la SGTM armés en navires-hôpitaux.
Le 2 août 1914, l’Aquitaine est à la mer, remontant le log des côtes brésiliennes avant de traverser l’Atlantique pour rallier Dakar, quand le radio capte le message annonçant la déclaration de guerre. Le commandant, CLC Raffaeli, demande alors des instructions au Consulat de Bahia. Quelques heures après, le 3, il reçoit la réponse dont le laconisme ne lui est d’aucun secours ; « Suis sans instructions – Le Consul ».
Après consultation des principaux de l’équipage, le CLC Raffaeli décide de poursuivre sa navigation en dehors des routes habituelles des paquebots et tous feux éteints la nuit. Ces deux précautions sont prises à cause de la présence à Rio du croiseur léger SMS Bremen aperçu dans ce port quatre jours auparavant. L’Aquitaine arrive à Dakar le 8 ou le 9 (je n’ai pas la date exacte).
Le 14, les autorités militaires de Dakar réquisitionnent le paquebot pour la fin du voyage afin de rapatrier en Métropole des troupes et des mobilisables. Le regroupement de ces personnels prend un certain temps et ce n’est que le 21 septembre que l’Aquitaine prend la mer en compagnie des paquebots Sallandrouze de Lamornaix et Gascogne sous escorte du croiseur Latouche Tréville jusqu’aux Canaries. Il arrive à Marseille le 29.
La déclaration de guerre a entraîné une chute du volume des frets, une augmentions des coûts d’exploitation (augmentation du prix du charbon de soute). Comme les autres compagnies, la SGTM doit s’adapter et réduit de façon drastique la fréquence des départs vers l’Amérique du Sud (quatre départs mensuels pour les paquebots et un pour les cargos en temps de paix).
Aussi l’Aquitaine est disponible début octobre 1914 quand les autorités militaires recherchent des solutions pour désengorger les hôpitaux de l’arrière qui en plus de leur activité habituelle envers la population civile doivent faire face à un afflux de blessés en provenance du front où les premiers combats ont été très meurtriers.
Les autorités sanitaires de Marseille ont à leur disposition plusieurs paquebots désarmés. Trois d’entre-eux, l’Aquitaine, le Doukkala (Cie Paquet) et le Tibet (Cie Fraissinet) sont ancrés, cul à quai, près de la mairie pour servir d’annexe à l’Hôtel Dieu situé un peu plus haut sur la colline du Panier.
Juridiquement, il ne s’agit pas d’une réquisition mais d’un affrètement en time-charter, c'est-à-dire pour une durée définie dans la charte partie d’affrètement et pouvant être reconduite une ou plusieurs fois.
Pour les Formosa, Salta et Valdivia, ces navires sont désarmés dans le port quand l’Admiralty recherche de nouveaux navires susceptibles d’être armés en navires-hôpitaux car la guerre n’est ni courte ni fraîche et joyeuse. Aux opérations en France, vient s’ajouter l’ouverture du front en Méditerranée Orientale : défense du canal de Suez et débarquement des Dardanelles. La Marine Marchande britannique ne pouvant satisfaire à ces nouveaux besoins, l’Admiralty s’intéresse aux navires français. Après accord avec la Rue Royale, elle affrète les trois navires de la SGTM en 1915 et ceux sont inscrits sur les listes comme HMHS Formosa, HMHS Salta (affrété en 02/1915) et HMHS Valdivia (affrété en 06/1915).
Pour ces trois navires, il ne s’agit pas non plus d’une réquisition mais d’un affrètement en time-charter.

Le Valdivia cesse son service de navire-hôpital le 16 octobre 1919 et est restitué à la SGTM courant novembre. Les travaux de remise en état par les Chantiers et Ateliers de Provence dureront près d’un an puisqu’il reprend son service commercial le 8 octobre 1920. Un des membres du forum a mis en ligne une carte postale avec la mention « Bordeaux - Cie de Navigation Sud Atlantique – Valdivia ». Cette CP a été éditée lors de l’affrètement du Valdivia par la Sud Atlantique entre le 13 janvier et le 29 septembre 1913 pour remplacer le Divona en réparations.
Le Formosa est commissionné comme HMHS Formosa le 23 juin 1915 et est désarmé le 7 juillet 1919. Le 16, dans un coup de vent, il rompt ses amarres et vient obstruer la passe nord (à cette époque le port s’arrête au bassin de Pinède) empêchant tous mouvements d’entrée et de sortie durant toute la journée avant que les remorqueurs peuvent le ramener à quai. Il est restitué à la SGTM le 30 décembre 1919 et reprend son service commercial le 20 juillet 1920 après remise en état.
Le Salta est mis à la disposition des autorités britanniques courant février 1915. Perdu sur une mine en rade du Havre, il aura fait toute sa carrière de navire-hôpital en Manche.

Pour le Salta, j’ai le pennant number n° 28, je n’ai pas celui du Valdivia et pour le Formosa, j’arrive à déchiffrer très difficilement 206 ou 208. Si quelqu’un a des informations à ce sujet, j’en suis preneur, merci d’avance.

@+
Alain

capu rossu
Messages : 131
Inscription : mer. juil. 19, 2017 2:00 am

Re: NAVIRES-HÔPITAUX

Message par capu rossu » dim. juil. 30, 2017 10:57 pm

Bonsoir,

J'ai trouvé cette adresse web sur les navires hôpitaux britanniques avec la liste par date à la quelle ils ont été commissionnés.

http://regimentalrogue.com/misc/great_w ... _ships.htm

Et bonheur pour mes fiches SGTM, les dates pour les Formosa ((23/06/1915), Salta (03/12/1914) et Valdivia (29/11/1914).

Deux autres navires français y figurent : Dieppe et Massilia.

@+
Alain

Infirmil
Messages : 13
Inscription : jeu. oct. 18, 2012 2:00 am

Re: NAVIRES-HÔPITAUX

Message par Infirmil » mar. sept. 25, 2018 12:10 am

Je lis aujourd'hui seulement votre message.
Je trouve très bien que les archives de votre arrière grand père ait été remises au service historique de la Marine comme cela elles sont d'une part bien conservées et d autre part sont accessibles tous ceux qui s intéressent aux navires hopitaux .
Soyez Heureux de ce partage

Infirmil
Messages : 13
Inscription : jeu. oct. 18, 2012 2:00 am

Re: NAVIRES-HÔPITAUX

Message par Infirmil » mar. sept. 25, 2018 12:17 am

Màdame vous pourrez avoir accès au dossier personnel de votre arrière grand père en faisant une demande au service historique de La Défense à Vincennes qui détient le dossier de tous les officiers de Marine

kgvm
Messages : 1137
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: NAVIRES-HÔPITAUX

Message par kgvm » mar. sept. 25, 2018 8:55 am

"Ces deux précautions sont prises à cause de la présence à Rio du croiseur léger SMS Bremen aperçu dans ce port quatre jours auparavant. "
C'est un erreur. Le BREMEN était arrivé en Allemagne 18.03.1914
https://de.wikipedia.org/wiki/SMS_Bremen
Cordialement
Klaus Günther

Répondre

Revenir à « MARINE »