JAUMIÈRE — Patrouilleur, ex-chalutier espagnol.

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 12101
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

JAUMIÈRE — Patrouilleur, ex-chalutier espagnol.

Message par Rutilius » mar. juin 12, 2018 8:10 pm

Bonsoir à tous,

Jaumière — Patrouilleur, ex-chalutier à vapeur espagnol en bois (1917~1919) — Division des patrouilles de Gascogne.

Le patrouilleur — ex-chalutier espagnol — Jaumière fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 7 octobre 1917 au 15 décembre 1918 [Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de com-merce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 748.].
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 12101
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

JAUMIÈRE — Patrouilleur, ex-chalutier espagnol.

Message par Rutilius » mar. juin 12, 2018 8:54 pm

Bonsoir à tous,

■ Historique partiel.

— 10 février 1918 : Recueille trois corps de marins du patrouilleur Sardine, chaviré par une lame vers 8 h. 00 à l’entrée de la Gironde, près de la bouée d’entrée du Matolier, alors qu’il regagnait son mouillage au Verdon après une mission de repérage de mines. Position du naufrage : 45° 35’ N. et 1° 23’ W.

• Patrouilleur Jaumière — alors commandé par le second maître de manœuvre Paul Joseph François GORAGUER —, Journal de bord n° 1 / 1917~1918 — 29 nov. 1917 ~ 7 juill. 1918 — : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », cote SS Y 284, p. num. 17.

« 10 février 1918.

6 h. 00 — Appareillé [de Bonne-Anse]. Service de convoyage du Laprade (*).

10 h. 00 — Reçu télégramme : " Chalutier Sardine en détresse à 45° 35’ latitude ~ longitude 01° 23’ W. ~ 8 h. 10. ".

11 h. 00 — Service de sauvetage.

14 h. 25 — Ramenons trois noyés à bord de la canonnière l’Alerte à Bonne-Anse.

15 h. 00 — Retour à Royan. »
____________________________________________________________________________________________

(*) Transport de passagers à roues de la société anonyme dite « Compagnie maritime Bordeaux-Océan ». Réquisitionné ; administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 2 octobre 1916 au 11 juin 1918, puis du 16 juillet au 28 novembre 1918 [Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâti-ments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 751.].
____________________________________________________________________________________________


— 5 avril 1919 : Avec 11 autres petits chalutiers à vapeur en bois de construction espagnole (Barraquette, Cacatois, Crevette, Drisse, Enfléchure, Hunier, Martingale, Martre, Misaine, Perroquet et Vieille), mis en vente selon la procédure d’adjudication publique sur soumissions cachetées par le Sous-secrétariat à la liquidation des stocks dans les locaux de la Préfecture maritime de Rochefort (J.O. 25 mars 1919, p. 3.100).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3211
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: JAUMIÈRE — Patrouilleur, ex-chalutier espagnol.

Message par Memgam » mer. juin 13, 2018 11:06 am

Bonjour,

Jaumière, chalutier ex Santa Librada (Roche) ou Librada (Vichot), construit en bois en Espagne,
48 t.

6/1917, acheté, en service à Bordeaux.
1919, retiré.

Source : Jacques Vichot, Répertoire des navires de guerre français, AAMM, 1967.
Jean-Michel Roche, Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, tome 2, 1870-2006. Rezotel-Maury 2005.

Cordialement.

Memgam
Messages : 3211
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: JAUMIÈRE — Patrouilleur, ex-chalutier espagnol.

Message par Memgam » mer. juin 13, 2018 3:03 pm

Bonjour,

Jaumière : Ouverture pratiquée dans la voûte d'un navire pour le passage de la mèche du gouvernail dont la tête dépasse, et sur laquelle la barre est fixée. (Gruss).

Jaumière = Helm-port = Hennegat.(Paasch).

Source : Robert Gruss, Petit dictionnaire de Marine, SEGMC, 1952.
H. Paasch, De la quille à la pomme de mât, Verlag Egon Heinemann, 1901, Reprint 1978.

Cordialement.

Rutilius
Messages : 12101
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

JAUMIÈRE — Patrouilleur, ex-chalutier espagnol.

Message par Rutilius » mer. juin 13, 2018 5:53 pm

Bonsoir à tous,

Complément :

Pierre de BONNEFOUX : « Dictionnaire de la marine à voile et à vapeur », 1856, réédité en fac simile par René Baudouin, Difunat, Paris, 1980, p. 447.

« JAUMIÈRE, s. f. Helm port. Ouverture pratiquée au-dessus de l’étambot, et dans la voûte de l’arcasse pour le passage et le jeu de la tête de gouvernail, laquelle pénètre dans l’intérieur du navire, par cette ouverture, pour recevoir la barre avec laquelle on met en mouvement. Quand le gouvernail est en place, on garnit l’extérieur de la Jaumière d’une braie qui empêche l’eau par cette voie. »
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »