Des nouvelles d'Albert COULON et interprétation de dossier médical

Organisation, unités, hôpitaux, blessés....
Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2498
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Des nouvelles d'Albert COULON et interprétation de dossier médical

Message par air339 » sam. déc. 16, 2017 8:03 pm

Bonjour,



Dans les ouvrages disponibles sur Gallica, vous pouvez retrouver ceux cités :

- Recrutement de l'armée. Commissions spéciales de réforme.Volume mis à jour à la date du 20 septembre 1915.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... rk=21459;2
et l'édition du 15 octobre 1918
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... rk=64378;0

- Dupard. Quatrième région. Direction du service de santé. N° 306 N/1. Instruction sur la constitution du dossier médicoadministratif des militaires susceptibles d'être proposés pour une pension, une réforme n° 1 ou une gratification (20 janvier 1917).
apparemment en erreur 500 ...

- Bulletin officiel du ministère de la guerre. Edition méthodique. Recrutement de l'armée. Aptitude physique au service militaire. Volume arrêté à la date du 20 décembre 1916.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... rk=21459;2
Il est possible que ce document reprenne l'Instruction ministérielle du 24 juillet 1916 que vous recherchez.



A propos des condamnations :

Il est d'usage qu'elles ne soient pas effectuées mais reportées à la fin de la guerre : il serait trop tentant de commettre un délit juste pour s'extraire de la tuerie...


A propose de la mobilisation du 2 août 1914:

Les réformés et exemptés ne sont pas retenus. Ils sont considérés comme un poids inutile dans une guerre qui doit être courte et intense.
En septembre, devant l'ampleur des pertes et la révélation que l'affaire est loin d'être finie, on récupère tous les hommes possibles. Voir sur l'excellent site d'Arnaud Carobbi :
http://combattant.14-18.pagesperso-oran ... 3mob3.html



Ce que je comprends du parcours médical :


Une pathologie, aliénation mentale , est reconnue lors du service actif en 1895, mais le service n'en est pas rendu responsable. D'où une réforme n°2 = renvoi au foyer, sans indemnité.

En février 1915, le conseil de révision n'estime pas le motif de réforme suffisant pour éviter le service armé = bon pour le service, passage dans une unité d'active, avec les jeunes. Pourquoi Albert Coulon, âgé de 41 ans, ne rejoint pas une unité de territoriale ? Il s'écoule 2 mois avant son arrivée au corps, ce qui parait long.
2 mois plus tard, condamnation pour ivresse. Peut-être un lien avec l'affection, le vin pris comme anxiolytique ? Dans tous les cas, la prise de boisson alcoolisées est fortement déconseillée aux dépressifs car elle aggrave l'état et favorise d'autre troubles comme la paranoïa (délire de persécution, que l'on va retrouver plus tard).
Il rejoint le front après 2 mois au dépôt, délai normal.

Fin 1916, après un an de vie aux armées, la pathologie ne peut échapper à l'entourage, Albert Coulon va finir la guerre d'institution en institution. Que s'est-il passé pour qu'il entre au centre psychiatrique militaire d’Amiens ? L’état de santé reconnait la confusion mentale, mais n'en attribue pas la cause au service. Les psychiatres d'Amiens n'ont peut-être pas le dossier médical sous les yeux et ne peuvent relier des effets aux causes.
[Confusion mentale = perte de repères dans l'espace, le temps, trouble de la mémoire ?]
Après 4 mois à Amiens, transfert au Val de Grâce, qui ne va être qu'une courte étape de 2 jours : peut-être le temps d'un diagnostic, puis Maison Blanche. Après 9 mois, les médecins reconnaissent la pathologie, débilité mentale avec dépression, et un état impropre au service armé, d'où le classement au service auxiliaire (ce qui aurait pu être fait dès 1915).
[Débilité mentale = raisonnement altéré, incapacité à se prendre en charge ?]
[Dépression = neurasthénie, repli sur soi, tristesse, apathie, idées suicidaires ?]

Début 1918 : sortie de Maison Blanche - pour où ? Il rejoint ensuite l'hôpital 101 de Moulins où l'on établit pour la première fois un lien avec le service : dépression nerveuse contractée au cours des opérations militaires, puis un l'asile Ste Catherine d’Yzeure.


En 1919 la responsabilité de l'Etat est reconnue dans l'aggravation de la pathologie : affaiblissement intellectuel avec délire de persécution, maladie aggravée par plus de 7 mois au front, et aboutit à une prise en charge financière établie par la réforme n°1. Il est vrai qu'en 1919, l'Etat devient plus généreux et pense être indemnisé par l'Allemagne.
["Affaiblissement intellectuel", après "confusion mentale" et "débilité mentale" indiquerait une incapacité à interagir avec l'environnement, à se prendre en charge]
[Délire de persécution : une paranoïa peut-être à la violence de la guerre, aux injonctions]


Ces considérations n'engagent que moi et la (faible) connaissance que je peux avoir des pathologies grâce à un ami psy.


Cordialement,


Régis

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2498
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Des nouvelles d'Albert COULON et interprétation de dossier médical

Message par air339 » dim. déc. 17, 2017 8:26 am

Bonjour,


L'instruction du 24 juillet 1916 est consultable sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... rk=21459;2

La partie qui vous intéresse est page 589 :

"Le chapitre 50 (Idiotie, crétinisme, myxoedème) est annulé et remplacé par le suivant:
50. Imbécillité. Idiotie. Crétinisme.
L'idiotie, l'imbécillité accusée, le crétinisme sont incompatibles avec le service militaire. Il en est de même du myxoedème
très prononcé ou accompagné de débilité intellectuelle.
La débilité mentale prononcée motive la réforme; légère, elle peut être compatible avec le service auxiliaire
."

Ajout : l'instruction du 24 juillet 1916 est abrogée et remplacée par l'instruction du 20 décembre 1916 (voir ci-dessus le lien vers Gallica), mais cette partie de texte reste inchangée.

Cordialement,


Régis

emmanuelleph
Messages : 33
Inscription : dim. déc. 07, 2014 1:00 am

Re: Des nouvelles d'Albert COULON et interprétation de dossier médical

Message par emmanuelleph » lun. déc. 18, 2017 7:09 pm

Merci Régis pour toutes ces précisions
Emmanuelle
Emmanuelle

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2498
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Des nouvelles d'Albert COULON et interprétation de dossier médical

Message par air339 » mar. déc. 19, 2017 10:28 am

Bonjour,



Le document mériterait effectivement une analyse plus détaillée, un zoom sur les différentes parties imprimées permettrait d'en connaitre la finalité.

J'y vois un document type (en haut à droite, son intitulé ?), comme une fiche administrative d'hospitalisation à Maison Blanche ?

Ce qui est ajouté sur le document :
  • au bas des 2 pages, un cachet "Hôpital militaire de Maison-Blanche, Neuilly-sur-Marne"
La rédaction à l'encre serait effectuée lors de l'admission, celle au crayon lors de la sortie ? d'ailleurs, l'écriture au crayon est plutôt utilisée pour un texte provisoire, ensuite gommé ou repassé à l'encre.

Ceci amène à l'annotation également au crayon sur la fiche matricule "colonie de Précigné (Sarthe) dépôt des suspects". Pas de date, suspect de quoi ?

Oui, compagnie de recrues ne correspond pas à grand'chose, commission de recours ? Pas clair tout cela !


Bien cordialement,


Régis

emmanuelleph
Messages : 33
Inscription : dim. déc. 07, 2014 1:00 am

Re: Des nouvelles d'Albert COULON et interprétation de dossier médical

Message par emmanuelleph » mar. déc. 19, 2017 1:27 pm

Bonjour à tous
Je vais essayer de scanner le "carnet de santé" et le mettre a disposition par petits bouts. Ce que j'ai posté jusqu'à maintenant est une photo. Mon document original est lui même une photocopie envoyée par la samha, il me semble qu'il n'est pas bien cadré. Il y a recto aussi (imprimé)

Concernant la compagnie des "recrues" c'est bien des "recours', cela avait été tiré au clair dans une discussion précédente.

La commune de l'Yonne = Villlevalliers

À plus tard !
Emmanuelle
Emmanuelle

emmanuelleph
Messages : 33
Inscription : dim. déc. 07, 2014 1:00 am

Re: Des nouvelles d'Albert COULON et interprétation de dossier médical

Message par emmanuelleph » mer. déc. 20, 2017 1:15 pm

Re-bonjour

Si tout va bien, ceux qui sont intéressés pour aller plus loin ont désormais accès

1) chronologie du parcours Albert COULON
commentaires possibles directement dans le document

https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... =542288657

2) pièces envoyées par le Samha, scannées

https://drive.google.com/drive/folders/ ... sp=sharing


Documents dans l'ordre envoyé par le SAMHA
les dénominations des pièces sont de moi (donc peuvent être inexactes)

1. Fiche individuelle d'entrée Val de Grace, avril 1917
2. Registre d'entrée Val de Grace, avril 1917
3. Suite
4. Suite
5. Registre d'entrée à Moulins, juin 1918
6. Suite
7. Suite
8. Registre d'entrée à Maison-Blance, février 1917
9. Suite
10. Suite
11. Carnet individuel
12.Suite

Emmanuelle
Emmanuelle

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2498
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Des nouvelles d'Albert COULON et interprétation de dossier médical

Message par air339 » mer. déc. 20, 2017 7:25 pm

Bonjour Emmanuelle,



C'est vraiment très bien, ces deux hébergement de documents, je ne connaissais pas.

La lecture détaillée risque, pour ma part, de prendre un peu de temps...

Edit : déjà un premier constat : ni encre ni crayon sur le document : s'agissant d'un carnet à souche (46T), c'est du "carbone" bleu.


Cordialement,


Régis

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2498
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Des nouvelles d'Albert COULON et interprétation de dossier médical

Message par air339 » jeu. déc. 21, 2017 2:30 pm

Bonjour,


Les documents ont en commun le registre des entrées « modèle n°111 ».
Le carnet à souche « 46T » n’apparait que pour Maison-Blanche, bien qu’il ait été en service dans toutes les formations sanitaires (par ex. dans les unités en campagne, il est fait usage du carnet « 46C »).

Pour simplifier la lecture, j’ai arbitrairement regroupé les informations sous la nomenclature suivante :

A : état civil
B : renseignements sur la situation militaire
C : admission = date, origine (venant de), n° d’ordre (n° d’admission), chambre
D : sortie = date et destination (allant à)
E : diagnostique
F : personne à prévenir




I - Documents relatifs au séjour au Val de Grâce

Document 1
Sans titre – fiche de renseignement d’admission ?
A : Coulon Albert.
B : 172e RI, 6e cie.
C : entré au Val de Grâce le 30/04/17, venant de la gare d’évacuation de la Chapelle.
F : famille au 32 rue St Rémy à Meaux.

Document 2
Page de garde du Registre des entrées des malades – modèle n°111
Hôpital du Val de Grâce, 30/03/1917 (date d'ouverture du registre)

Documents 3 et 4
Extrait du registre du Val de Grâce, double page, voir dernière ligne :
A : Coulon Albert.
B : classe 1893, 172e RI, 6e cie, 2e classe.
C : admis le 30 (avril), n° d’ordre 4697 (4 697e admission), salle 4e f, venant de la gare de la Chapelle.
D : sorti le 2 mai 1917 pour Maison-Blanche.
E : non renseigné.
F : Domicile, 32 rue St Rémy à Meaux.


II - Documents relatifs au séjour à Maison-Blanche


Document 8
Couverture du registre n°9 (modèle n°111) des entrées de Maison Blanche, service spécial
du 24/02/17 au 21/06/17.

Documents 9 et 10
Extrait du registre modèle n°111 de Maison-Blanche, double page, avant-dernière ligne :
A : Coulon Albert, 14/11/1873 à Meaux.
B : classe 1893, recrutement de Coulommiers, matricule 647, 172e RI, 4e DD (dépôt divisionnaire), 2e classe, service armé, Réserve d’armée territoriale, 03/10/16.
C : Entré le 02/05/17, n° d’ordre 7564, salle 2.
D : sorti le 17/02/18.
E : Genre de maladie : affaiblissement intellectuel.
F : Oncle Mr Cresson, 10 place du Marché, Meaux.

Document 11
Carnet à souche des bulletins 46 T
Hôpital militaire de Maison-Blanche, Neuilly-sur-Marne, Seine & Oise, 26/04/17 au 08/05/17, service spécial.

Document 12
Feuillet du carnet 46 T
(Carnet n°) 21, (feuillet n°) 57, place de Paris.

Les cachets apposés :
• Service spécial (en-tête).
• hôpital militaire de Maison-Blanche, Neuilly-sur-Marne, Seine & Oise (en-tête).
• Neuilly-sur-Marne (signature de l’officier d’administration gestionnaire).
• Hôpital militaire de Maison-Blanche, Neuilly-sur-Marne, Seine & Oise (cachet du médecin chef).

Feuillet de droite, pour l’entrée. Carbone bleu, écriture épaisse :
A : Coulon Albert, 14 novembre 1873, Meaux.
B : 172e RI, armée réserve territoriale, 2e classe, 4° Dépôt divisionnaire, Recrutement de Coulommiers, classe 1893, matricule 647.
C : , 2 mai 17, 7 564 (n° d’ordre du registre de Maison-Blanche). (Malade venant du ) Val de Grâce.
E : Diagnostic d’entrée : affaiblissement intellectuel . Cause : dépression suite ???. Origine de la maladie : pas d’indication.
F : Oncle : Mr Cresson, 10 place du Marché, Meaux.

Feuillet de gauche, pour la sortie. Carbone violet, écriture fine :
B : Corps : 4 DD (dépôt divisionnaire), matricule 647 (celui du recrutement). Classé service auxiliaire par la 4e commission du 12/02/18.
D : sortie 17/02/18. Rejoint ? dépôt Montluçon 7 à Villervalier (Yonne) le 17/ 1?/18.
E : Diagnostic de sortie : débilité mentale avec dépression. Observation : non imputable aux circonstances de guerre.


III - Documents relatifs au séjour à l’hôpital complémentaire n° 101 de Moulins

Document 6
Page de garde du Registre des entrées des malades – modèle n°111
Hôpital complémentaire n°101de Moulins, 13e Région, 14/06/1918.

Documents 5 et 7
Extrait du Registre de l’hôpital de Moulins, double page, voir 4e ligne
A : Coulon Albert, né le 14/11/1873 à Meaux, Seine et Marne.
B : 172e RI, 27e cie, 2e classe, service auxiliaire, recrutement de Coulommiers, classe 1893, matricule 647 au recrutement.
C : Entré le 16/06/18, venant du dépôt, n° d’ordre 914. Salle : 2e division, 15, lit 261.
Mal.(malade) 15/06/1918, dépôt (retourné au dépôt après Maison-Blanche, il est à nouveau reconnu malade le 15/06/18, nécessitant son hospitalisation à Moulins).
D : sorti le 1er juillet 1918, évacué sur l’asile Sainte-Catherine.
E : en observation pour dépression nerveuse, imputable (au service).
F : oncle, Mr André Malaseigne, Saint-Julien-sur-Saule, Yonne.

Signature d’Albert Coulon, déclarant n’avoir aucun objet de valeur.

Image



On a donc :

30/04/17 au 02/05/17 : Val de Grâce
02/05/17 au 17/02/18 : Maison-Blanche
17/02/18 au 15/06/18 : dépôt Montluçon n°7
16/06/18 au 01/07/18 : Moulins
01/07/18 : Yzeure. Pas de documents puisqu’il s’agit d’un établissement non militaire ?



Cette étude comporte certainement des erreurs, des mots sont difficiles à lire (son oncle : Malaseigne ou Malasagne ?). A croiser avec votre propre recherche.


Bonne lecture,


Régis

emmanuelleph
Messages : 33
Inscription : dim. déc. 07, 2014 1:00 am

Re: Des nouvelles d'Albert COULON et interprétation de dossier médical

Message par emmanuelleph » jeu. déc. 21, 2017 6:57 pm

Régis

Énorme merci pour le déchiffrage
Et pour l'explication sur les encres. Je n'aurais jamais eu cette idée
Et pour avoir repéré la signature d'Albert Coulon, je ne pense pas l'avoir par ailleurs

Oncle : MALASSAGNE

Emmanuelle
Emmanuelle

Répondre

Revenir à « SERVICE SANTE »