ambulance 3/12 (suite)

Organisation, unités, hôpitaux, blessés....
dan285
Messages : 205
Inscription : lun. déc. 31, 2007 1:00 am

Re: ambulance 3/12 (suite)

Message par dan285 » mar. août 28, 2018 10:42 am

Il est vrai que le 94ème est signalé à FLORENT-en-ARGONNE en janvier 1915 comme vous me le signalez très justement ... et là... le doute persiste...

dan285
Messages : 205
Inscription : lun. déc. 31, 2007 1:00 am

Re: ambulance 3/12 (suite)

Message par dan285 » mer. sept. 12, 2018 9:26 am

9
Bonjour à tous,

effectivement, je viens de recevoir le courrier SAMHA qui stipule bien qu'il est entré dans les services de soin comme adjudant au 94ème R.I.
Le 94ème R.I. était bien présent lors de ces combats d'Argonne en 1915...

et lors de sa blessure devant VERDUN mai 1916.... il est au 294ème R.I.

encore merci à TOUS !!!!

cordialement

Dan

dan285
Messages : 205
Inscription : lun. déc. 31, 2007 1:00 am

Re: ambulance 3/12 (suite)

Message par dan285 » lun. nov. 05, 2018 2:08 pm

Bonjour ,
Comme suite aux messages précédents dont je remercie tous les précieux intervenants... mon GP à donc fait VERDUN avec le 294ème R.I. avant d'être ramassé par l'ambulance 3/12
je recherche tout plan, toute photo libre de droit ou avec autorisation... en lien avec les endroits cités d'après l'historique et les groupes de brancardiers concernant ces dates: du 25 au 27/05/1916
merci encore à tous et pour tout !!!
bien cordialement
Dan

dan285
Messages : 205
Inscription : lun. déc. 31, 2007 1:00 am

Re: ambulance 3/12 (suite)

Message par dan285 » lun. nov. 05, 2018 2:10 pm

Voilà l'extrait de l'historique en question
Une succincte description d’ambiance est rapportée à partir d’un historique du 294ème R.I :
Bataille de Verdun.- Le 16 mai, le Régiment relève le 108ème R.I. en première ligne au Nord du Ravin de la Dame sa droite appuyée à la ferme de Thiaumont. C’est l’époque où l’ennemi lance des attaques inconscientes pour s’emparer du fort de Vaux.
Afin d’opérer une diversion notre commandement prépare une contre-offensive sur Douaumont.
Du 16 au 21, des actions de détails sont menées par la Division pour s’emparer des lignes de départ favorables à l’action principale. A notre gauche, la 112ème Brigade s’empare des carrières d’ Haudromont. Au cours de cette période la lutte d’artillerie est formidable et pour permettre aux hommes de s’abriter il n’existe ni abris, ni tranchées, ni boyaux, ces derniers étant aussitôt détruits qu’ébauchés.
L’attaque principale est donnée le 22 au matin ; le 3ème C.A. en liaison avec le 294ème R.I. parvient à enlever le fort et réussit à s’y maintenir pendant 20 heures. Le Régiment s’empare de la première ligne ennemie que les contre-attaques répétées du Régiment de la Garde Prussienne ne parviennent pas à nous enlever. Cette position située à la crête battue de flanc par l’artillerie et les mitrailleuses, elle doit être évacuée à la nuit.
Les 23-24 et 25, les Allemands passent à l’offensive malgré la progression de nos hommes dans le secteur à gauches du régiment, nos hommes merveilleux de courage résistent à quatre attaques menées par des forces importants et font subir à l’assaillant des pertes énormes.
L’emplacement de la ferme de Thiaumont où l’ennemi a réussi à s’infiltrer est repris par une contre-attaque immédiate du 5ème Bataillon.
Mais les précieux paragraphes du Journal de Marches et d’Opérations du 294ème, eux, ne rapportent aucun détail sur ces terribles séquences du 25 au 27 mai …
[/i]

Répondre

Revenir à « SERVICE SANTE »