Désertion à l'ennemi

Avatar de l’utilisateur
bernard larquetou
Messages : 1371
Inscription : mer. oct. 05, 2005 2:00 am

Désertion à l'ennemi

Message par bernard larquetou » dim. juin 21, 2020 12:26 pm

Bonjour à toutes et à tous,

Prisme publie aujourd'hui un nouvel article, consacré à la désertion à l'ennemi, sujet peu souvent abordé.

Au travers de cas recensés au sein de la VII° Armée, Prisme tente de lever le voile sur différents actes de désertion à l'ennemi commis, et sur les suites données.

http://prisme1418.blogspot.com/2020/06/ ... de-la.html

Bonne lecture.

Amicalement,

Bernard.

Chapelotte
Messages : 3
Inscription : jeu. mars 12, 2020 10:40 am

Re: Désertion à l'ennemi

Message par Chapelotte » lun. juin 22, 2020 10:00 am

superbe travail comme tu y habitue!
merci
Jacques

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4767
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Désertion à l'ennemi

Message par Eric Mansuy » lun. juin 22, 2020 11:27 am

Bonjour à tous,

Pour se faire une idée du caractère souvent "binaire" de la problématique de la désertion à l'ennemi, rien de tel que de s'atteler aux cas de ces deux natifs de Lille en 1890.

Deux destins différents, pour ne pas dire opposés, mais dans les deux cas, toute une série de doutes, de zones d'ombre, et surtout de coups politiques.

Le cas de Charles de Gaulle :
https://www.centenaire.org/fr/espace-sc ... -dun-lache

Le cas de Roger Salengro :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6264450v/f3.item
Les pages 2997 à 3012 sont une merveille d'immersion dans les arcanes de ce type d'affaire, je ne puis que vous en conseiller vivement la lecture si le sujet vous intéresse.

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

garigliano1
Messages : 743
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: Désertion à l'ennemi

Message par garigliano1 » lun. juin 22, 2020 9:03 pm

Bonsoir à tous

Le cas Salengro pose question. Bien évidemment, sans consulter les pièces du dossier, il est difficile de se forger une idée car la seule lecture des débats des parlementaires ne suffit pas.
salengro.JPG
salengro.JPG (138.67 Kio) Consulté 710 fois
Néanmoins, si les informations fournies lors des débats des parlementaires sont correctes, elles soulignent des procédures interdites. En effet, l'article 176 du code de justice militaire indique : le commissaire-rapporteur est entendu dans ses réquisitions mais il ne peut y avoir de défenseur, de même qu'aucun témoin ne peut être entendu ( article 468 du code d’instruction criminelle). Si un témoin a été entendu comme les débats l'indiquent, les procédures du code de justice militaire ont été violées.

Un acquittement pour désertion à l'ennemi lors d'un jugement par contumace est rarissime. Beaucoup de contumax ont été acquittés mais lors des jugements contradictoires. L'accusé a pu, lors de ce jugement contradictoire, s'expliquer devant le commissaire-rapporteur puis devant les juges, bénéficier de l'aide d'un avocat.

Beaucoup de zones d'ombre ( comme cette connaissance de Salengro parmi les juges) dans cette affaire mais sans le dossier (s'il est complet) c'est un peu normal.

Reste que Salengro, devant les parlementaires, se trompe ou ignore complètement le fonctionnement d'un Conseil de guerre temporaire :
salengro 2.JPG
salengro 2.JPG (38.65 Kio) Consulté 710 fois
En effet, Salengro a été jugé par le conseil de guerre temporaire ordinaire de la 51e division, ce qui signifie que que les fonctions de rapporteur et de commissaire du gouvernement sont réalisées par une même personne : le commissaire-rapporteur.

Cordialement

yves
https://prisme1418.blogspot.com/

garigliano1
Messages : 743
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: Désertion à l'ennemi

Message par garigliano1 » lun. août 24, 2020 8:04 pm

Bonsoir à tous

Les désertions à l'ennemi sont un sujet qui a peu été étudié. Et pourtant ces cas sont nombreux qu'ils soient avérés ou pas. Prisme en a recensé plus de 600 et nous pensons que nous sommes encore en deçà de la réalité.

Cela pourrait d’ailleurs faire une bon thème d'étude pour les historiens patentés mais cela demanderait beaucoup de recherche (peut-être beaucoup trop ....) pour les recenser puis analyser ces cas pour déterminer, in fine, qui a déserté à l'ennemi avec les conséquences judiciaires après le conflit et qui a finalement été fait prisonnier.
point 400.JPG
point 400.JPG (118.74 Kio) Consulté 474 fois
Un membre de Prisme s'est rendu sur ces lieux qui ont vu ces actions.

Le récit de ces visites est là : https://charlesbarberot.fr/sur-les-trac ... lsenfirst/


Cordialement

Yves
https://prisme1418.blogspot.com/

Répondre

Revenir à « sur le NET »