Prisme 1418 dissipe un doute...

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2607
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Prisme 1418 dissipe un doute...

Message par air339 » sam. déc. 23, 2017 8:38 am

Bonjour,


Merci à l'équipe de Prisme 1418 pour la continuation de son travail.

L'étude "Robert" présente les rares documents disponibles 100 ans après des fait, et ces documents donnent parfois peu à voir, d'autant que le point de vue est celui de l'autorité militaire.
Une affaire qui rappelle celle évoquée dans ce sujet : http://pages14-18.mesdiscussions.net/fo ... amp;nojs=0

D'un point de vue juridique, chaque document, chaque ligne serait soumis à examen critique et pourrait arriver à d'autres conclusions sur cette affaire.

Comme le rappelle Yves/Garigliano, ce n'était pas le sujet de cette étude.


Chanteloube, votre proposition (monographie Herduin et Milant) m'intéresse.



Cordialement,


Régis

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3136
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: Prisme 1418 dissipe un doute...

Message par monte-au-creneau » sam. déc. 23, 2017 10:06 am


Il s'agit très nettement dans cette affaire d'un cas de légitime défense et non d'un soldat << exécuté saoul >>!
Bonjour,

1°) Légitime défense ? Pas sûr. La légitime défense -vue de nos jours- est la mise en oeuvre de moyens dans la même proportion que ceux utilisés par l'attaquant.

Or, Robert "tentait de se saisir du fusil du caporal Pinguat" ... pour le désarmer ... Se sentant menacé par un homme armé alors que lui-même ne l'était pas ?

2°) Saoul ? Il est dit clairement que le 4 janvier les disciplinaires étaient à la recherche de vin : le texte : "Le 4 janvier, malgré la surveillance mise en place, en démolissant l’arrière de leurs abris, les 6 disciplinaires ont pu quitter le camp après la soupe du matin en 2 groupes : Colard, Portier, Dapoigny et Keraudren, Robert, Lenepveu.
Ces hommes ont erré, à la recherche de vin, aux environs des coopératives de Tabarin et de Craonnelle. Vers 15h, Dapoigny se laissait arrêter sans difficulté. Colard et Portier regagnaient volontairement leurs abris vers 18heures
".

En conclusion selon moi, on n'est ni dans un cas de légitime défense pure, ni dans un cas d'exécution sommaire pure : On peut peut-être dire qu'on est en les deux.

Cordialement.
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

chanteloube
Messages : 1645
Inscription : mer. nov. 10, 2004 1:00 am

Re: Prisme 1418 dissipe un doute...

Message par chanteloube » sam. déc. 23, 2017 12:37 pm

Bonjour,
J'ouvre un autre fil car le sujet Herduin Millant n'a pas tout à fait sa place dans celui-ci.... encore qu'il s'agisse d'une exécution sans jugement

Les deux ont été réhabilités en 1926

CC

chanteloube
Messages : 1645
Inscription : mer. nov. 10, 2004 1:00 am

Re: Prisme 1418 dissipe un doute...

Message par chanteloube » sam. déc. 23, 2017 1:07 pm


Bonjour à toutes et à tous, bonjour Régis

Vous écrivez:

D'un point de vue juridique, chaque document, chaque ligne serait soumis à examen critique et pourrait arriver à d'autres conclusions sur cette affaire.

Comme le rappelle Yves/Garigliano, ce n'était pas le sujet de cette étude.


D'autres conclusions, dans ce cas précis il n'y en a pas beaucoup!

la seule c'est qu'il n'y a pas eu de jugement et donc qu'on peut considérer qu'il s'agit de l’application de 121!
J'ai simplement remarqué qu'on n'était pas dans un cas où, au sens strict, le 121 pouvait être invoqué et j'ai expliqué pour quelles raisons scientifiques, selon moi il ne pouvait l'être qu'avec la réserve : " dans l'état actuel des recherches " ( comme tout travail historique d'ailleurs )
Ceci dit la façon dont ce cas a été documenté et analysé est absolument remarquable.
Cordialement.
CC

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2607
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Prisme 1418 dissipe un doute...

Message par air339 » sam. déc. 23, 2017 3:38 pm

Bonjour Chanteloube,


Je ne souhaite pas lancer un débat sur ce fil, qui est l'annonce de nouveaux travaux de Prisme1418.

Je peux cependant soutenir qu'il n'y a pas les éléments constitutifs de la légitime défense (voir articles 327 et 328 du code Pénal en vigueur en 1914, livre III, titre II, §3) et que l'article 121 du décret du 2 décembre 1913 ne s'applique pas dans cette affaire. Il y a matière a un sujet pour étudiant en droit.

Et je suis le premier à reconnaître le travail de documentation et d'analyse de Prisme1418, dont chaque publication doit être saluée !


Cordialement,

Régis


PS pour Sylvain : la définition de la légitime défense en 1914 est la même qu'aujourd'hui : gravité/nécessité, immédiateté, proportionnalité.

Répondre

Revenir à « sur le NET »