11 novembre : commemoration anachronique ?

Avatar de l’utilisateur
Eric15
Messages : 1044
Inscription : lun. nov. 26, 2007 1:00 am

Re: 11 novembre : commemoration anachronique ?

Message par Eric15 » mer. nov. 12, 2014 8:50 pm

Bonjour,

Je vous conseille la lecture de cet article ...avec lequel je suis en parfait accord.

http://www.causeur.fr/le-11-novembre-co ... 30149.html

Cordialement.

Eric
« Les hommes pour la plupart n’étaient pas gais ; ils étaient résolus, ce qui vaut mieux. »
Marc Bloch

gaspard
Messages : 146
Inscription : lun. nov. 06, 2006 1:00 am

Re: 11 novembre : commemoration anachronique ?

Message par gaspard » jeu. nov. 13, 2014 1:45 am

Bonsoir Éric
Article critique et patriote, mais je n'ai pas compris pour qui il fallait voter...
Amicalement
Gaspard

sly
Messages : 660
Inscription : lun. juin 13, 2005 2:00 am

Re: 11 novembre : commemoration anachronique ?

Message par sly » jeu. nov. 13, 2014 8:17 am

Bonjour,

C'est votre opinion, mais pas du tout la mienne. article politico-nationalo-démago...
Beurk...

Sly
"Paix aux hommes de bonne volonté"

Le Beulou
Messages : 11
Inscription : lun. mars 28, 2011 2:00 am

Re: 11 novembre : commemoration anachronique ?

Message par Le Beulou » jeu. nov. 13, 2014 10:45 am

C'est en parlant et en pensant ainsi que les guerres naissent. C'est vouloir faire croire que c'est l'individu qui a voulu la (les) guerre(s). Que nenni, c'est le peuple, certes formés d'individus, mais généré par une pensée imposée par des dirigeants. Chacun dans sa masure, le paysan ne voulait pas plus la guerre que son homologue allemand ; il n'aspirait qu'à une récolte abondante pour nourrir sa famille et qui soit rentrée à temps (cf. de nombreuses lettres de soldats à ce sujet). Son monde c'était son village, à l'extrême limite son canton. Mais il avait confiance en ses édiles, curé, maire, député, etc. Ceux-ci lui ont inoculé l'esprit revanchard (il faut reprendre l'Alsace et la Lorraine) en affublant le Boche de tous les maux. Idem chez les Allemands. J'en veut pour preuve du désir de paix les manifestations de fraternité qui ont eu lieu en décembre 1914 entre "ennemis".

Tout ceci pour dire deux choses : 1 - on continue de mépriser l'individu, l'être humain, en voulant nous faire croire que l'Histoire d'une nation se construit par le glaive et non par les concordats et autres traités de paix. L'Europe est l'un des moyens d'éviter la guerre entre les individus. Un gouvernement européen permettra définitivement d'éviter des massacres sur nos terres ; des moyens de défense européens permettront de lutter efficacement contre le terrorisme d'où qu'il vienne (états ou groupuscules politiques ou religieux).

2 - En commémorant le début de la guerre 14 en 2014 et non en 2018, on méprise l'individu qui existait sous l'uniforme et qui ne demandait qu'une chose : rentrer chez lui pour cultiver sa terre; on le méprise au profit de l'idée de peuple soumis à des esprits belligérants. Lorsque je rassemble dans une base de données unique les informations concernant les soldats tombés dans cette guerre, c'est pour que chacun revienne un peu à la vie, redevienne charnel, le temps d'un souvenir et je crois que célébrer le centenaire de l'arrêt des combats aurait été plus glorieux pour les nations que fêter le début de ce conflit. Car ils étaient faits de chair et de sang. On en a fait des êtres de métal et de cuir (cf les tableaux de Ferdinand Léger)

Alors, messieurs les commémorants, si vous avez un peu de respect pour ces pioupious tombés à cause d'un système et pour la France, ne brandissez pas le glaive pour ériger notre nation au plus haut mais professez la paix et le respect de chacun.
Le Beulou, nom commun d'origine poitevine qualifiant les Deux-Sévriens ; en rapport avec le bêlement des chèvres poitevines.
Beuler : en français bêler et par extension râler, manifester son mécontentement, sa désapprobation

Avatar de l’utilisateur
Eric15
Messages : 1044
Inscription : lun. nov. 26, 2007 1:00 am

Re: 11 novembre : commemoration anachronique ?

Message par Eric15 » jeu. nov. 13, 2014 11:07 am

C'est en parlant et en pensant ainsi que les guerres naissent. C'est vouloir faire croire que c'est l'individu qui a voulu la (les) guerre(s). Que nenni, c'est le peuple, certes formés d'individus, mais généré par une pensée imposée par des dirigeants. Chacun dans sa masure, le paysan ne voulait pas plus la guerre que son homologue allemand ; il n'aspirait qu'à une récolte abondante pour nourrir sa famille et qui soit rentrée à temps (cf. de nombreuses lettres de soldats à ce sujet). Son monde c'était son village, à l'extrême limite son canton. Mais il avait confiance en ses édiles, curé, maire, député, etc. Ceux-ci lui ont inoculé l'esprit revanchard (il faut reprendre l'Alsace et la Lorraine) en affublant le Boche de tous les maux. Idem chez les Allemands. J'en veut pour preuve du désir de paix les manifestations de fraternité qui ont eu lieu en décembre 1914 entre "ennemis".

Tout ceci pour dire deux choses : 1 - on continue de mépriser l'individu, l'être humain, en voulant nous faire croire que l'Histoire d'une nation se construit par le glaive et non par les concordats et autres traités de paix. L'Europe est l'un des moyens d'éviter la guerre entre les individus. Un gouvernement européen permettra définitivement d'éviter des massacres sur nos terres ; des moyens de défense européens permettront de lutter efficacement contre le terrorisme d'où qu'il vienne (états ou groupuscules politiques ou religieux).

2 - En commémorant le début de la guerre 14 en 2014 et non en 2018, on méprise l'individu qui existait sous l'uniforme et qui ne demandait qu'une chose : rentrer chez lui pour cultiver sa terre; on le méprise au profit de l'idée de peuple soumis à des esprits belligérants. Lorsque je rassemble dans une base de données unique les informations concernant les soldats tombés dans cette guerre, c'est pour que chacun revienne un peu à la vie, redevienne charnel, le temps d'un souvenir et je crois que célébrer le centenaire de l'arrêt des combats aurait été plus glorieux pour les nations que fêter le début de ce conflit. Car ils étaient faits de chair et de sang. On en a fait des êtres de métal et de cuir (cf les tableaux de Ferdinand Léger)

Alors, messieurs les commémorants, si vous avez un peu de respect pour ces pioupious tombés à cause d'un système et pour la France, ne brandissez pas le glaive pour ériger notre nation au plus haut mais professez la paix et le respect de chacun.


Bonjour

Vous avez oublié les matchs de foot....et les fusillés...
C'est ce qui reste de la guerre de 14-18 désormais...

Bonne journée.

Eric
« Les hommes pour la plupart n’étaient pas gais ; ils étaient résolus, ce qui vaut mieux. »
Marc Bloch

Avatar de l’utilisateur
Eric15
Messages : 1044
Inscription : lun. nov. 26, 2007 1:00 am

Re: 11 novembre : commemoration anachronique ?

Message par Eric15 » jeu. nov. 13, 2014 11:08 am

Bonjour,

C'est votre opinion, mais pas du tout la mienne. article politico-nationalo-démago...
Beurk...

Sly



Bonjour,

C'est sur que cela tranche par rapport aux niaiseries politiquement correct dont on nous abreuve depuis plus de 20 ans...mais à voir votre réaction, ça marche bien...

Bonne journée.

Eric
« Les hommes pour la plupart n’étaient pas gais ; ils étaient résolus, ce qui vaut mieux. »
Marc Bloch

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8666
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: 11 novembre : commemoration anachronique ?

Message par Alain Dubois-Choulik » jeu. nov. 13, 2014 11:27 am

Bonjour,
L'essentiel est dans le titre : "Mais la guerre n’est pas morte".
Cordialement
Alain

Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Avatar de l’utilisateur
anne
Messages : 624
Inscription : sam. févr. 03, 2007 1:00 am

Re: 11 novembre : commemoration anachronique ?

Message par anne » jeu. nov. 13, 2014 1:25 pm

Bonjour à toutes et à tous,

Pour autant que je m'en souvienne (je vais sur mes 67 ans) le 11 novembre a toujours été considéré comme le jour de souvenir et non de commémoration. Il ne me semble pas qu'il en ait été autrement en ce 11 novembre 2014. On y a mis un peu plus de solennité que d'habitude, d'accord. Et après où est le mal ???

Je me permettrai également d'ajouter qu'en parcourant les derniers articles consacrés, précisément aux "commémorations" (et je pense en particulier à l'anneau de Notre-Dame de Lorette) je constate avec amertume que, quoiqu'on fasse, que ce soit au niveau national ou même local, pour certains rien ne soit jamais bon !

C'est navrant.

Car s'il y a bien quelque chose de positif dans ces années de Centenaire, ce sera au moins de faire sortir les poilus de l'oubli dans lequel ils ont été plongés par la majorité de gens.

Cordialement,

Anne
"Un pays qui se défend s'impose au respect de tous" (Albert 1er)
403e RI, assoc.mcp14-18, Henri Autin

sly
Messages : 660
Inscription : lun. juin 13, 2005 2:00 am

Re: 11 novembre : commemoration anachronique ?

Message par sly » ven. nov. 14, 2014 9:35 am

Bonjour Eric,
C'est sur que cela tranche par rapport aux niaiseries politiquement correct dont on nous abreuve depuis plus de 20 ans...mais à voir votre réaction, ça marche bien...
La théorie du complot peut-être ?
Allez, j'arrête là et vous laisse à vos certitudes.
Cordialement,

Sly
"Paix aux hommes de bonne volonté"

Avatar de l’utilisateur
Achache
Messages : 9148
Inscription : sam. sept. 13, 2008 2:00 am
Contact :

Re: 11 novembre : commemoration anachronique ?

Message par Achache » ven. nov. 14, 2014 10:26 am


Bonjour,
Bonjour

Vous avez oublié les matchs de foot....et les fusillés...
C'est ce qui reste de la guerre de 14-18 désormais...

Bonne journée.

Eric
Vous oubliez La chanson de Craonne...
En zappant un peu sur la télé, en ce 11 Novembre et alentour, on aurait pu l'entendre une dizaine de fois, je pense. Depuis la version "rétro" interprétée par nos vieux chanteurs et chanteuses, jusqu'à la version "avenir radieux" dans la bouche des enfants des écoles actuels... :lol: :lol:

Bien à vous,
[:achache:1]
Achache
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?
Un funèbre charnier, hanté par des fantômes.
M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

Répondre

Revenir à « Commémorations & divers »