Page 10 sur 10

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Publié : lun. mai 11, 2015 12:40 pm
par chanteloube
bonjour à toutes et à tous,


Encore une fois un magnifique travail de remise en ordre des diverses idées qui ont cours sur le sujet...
Comprendre l'histoire c'est d'abord mettre de l'ordre dans le chaos des faits, l'écrire c'est encore autre chose..

Je voudrais apporter une petite contribution , en fait poser deux questions....

je dispose, moi aussi, du fichier complet de N MPLF que j'ai organisé d'une façon peut-être un peu différente en intégrant dans mes items de recherches les grades et les origines géographiques et il me semble bien, je dis il me semble bien, il faudrait le confirmer par un autre point de vue, que deux lignes se dessinent:

les mentions mplf que l'on trouve dans le fichier de NMPLF et en particulier pour les "maladies en service" ou "non contractées" ( en particulier pour les divers cas de cancer, d'alcoolisme évident et de maladies cardiaques ) devraient faire l'objet d'un travail particulier en fonction du type de pathologie..etc.... et du grade....

il est question évidemment de pensions et je crois avoir remarqué que, en fonction du grade ...la mention "maladie contractée en service" était plus facilement accordée
il me semble aussi, que les mentions MPLF ou maladie contractée en service étaient plus difficilement accordées aux soldats originaires des "territoires extérieurs"

Jérome, lorsqu'il aura un peu de temps, confirmera ou infirmera ce que j'avance qui n'est qu'une piste de travail appuyée sur le même fichier que lui (et pour cause)


Cordialement
CC

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Publié : jeu. mai 14, 2015 12:16 pm
par Charraud Jerome
Bonjour
En réalité, je ne saurais te répondre, car si j'ai effectivement constaté que la même mention sur le fiche MDH donne droit à des traitements différents. Je n'ai pas poussé l'étude jusqu'à différencier, par exemple en fonction du grade. Donc entre le moment où j'entame ma réponse et je la clos, je viens donc, ce matin, de l'entreprendre.
Mon but n'est pas d'interpréter, mais bien de fournir des données brutes pour faire avancer la réflexion.

J'ai donc trié les 631 fiches où la mention "Maladie contractée en service" apparait et les ai classées en 3 catégories "Officiers", "Sous-officiers", "Militaires du rang"
La catégorie MDR inclut en réalité les fiches Soldat, caporal, travailleur colonial, Ouvrier, ainsi que les fiches sans indications de grades.
Nous obtenons ainsi:
Officiers: 35 => 5.54%
Sous-officiers: 26 => 4.12%
MDR: 570 => 90,33%

Je ne suis pas à même de juger le pourcentage de fiches Officiers par rapport au total, ne connaissant ce pourcentage au sein de l'Armée afin de pouvoir comparer.
Cependant, je note la présence dans ces 35 officiers de:
1 Général de Brigade (Crépey Etienne)
3 Lieutenants-colonels morts à leur domicile (Caldagues Pierre, Chaumette Gaston, Franquet Jacques)
13 sont des officiers d'administration, des pharmaciens, des médecins, des vétérinaires.

Concernant les sous-officiers, pas de cas prépondérant, ils sont issus d'unités combattantes, on notera cependant qu'ils sont moins nombreux que les officiers, ce qui est paradoxal dans une armée basée sur une structure pyramidale.

Pour les soldats, les cas sont divers et variés, mais il ressort que le nombre de travailleurs coloniaux, réformés n°1 est supérieur à la normale.

Cordialement
Jérôme Charraud

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Publié : jeu. mai 14, 2015 4:17 pm
par chanteloube
Bonjour Jérôme,

Merci.....merci beaucoup, ça confirme.....

De mon côté j'entreprends le travail sur les typologies d'affections et leur classement comme maladies contractées en service ou non en même temps j'obtiensdes informations importantes sur les types de cancer, les tuberculoses etc.....
J'entrevois un faible nombre de pathologies liées aux gaz ( dans ce fichier) .
bien cordialement.
CC

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Publié : jeu. juil. 16, 2015 9:38 am
par garigliano1
Bonjour à tous


Un nouveau type d'article du Prisme 14/18 concernant Pierre Mestre fusillé en 1915 dont le dossier a disparu ou comment "reconstituer l'histoire de Pierre Mestre" avec les informations existantes

http://prisme1418.blogspot.fr/2015/07/l ... gique.html

Bonne lecture

Yves

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Publié : jeu. juil. 16, 2015 11:43 am
par IM Louis Jean
Bonjour à toutes et à tous,
3 Lieutenants-colonels morts à leur domicile (Caldagues Pierre, Chaumette Gaston, Franquet Jacques)
Le lieutenant-colonel Franquet, chef de corps du 32e RIC, a été fait prisonnier à Maubeuge le 7 septembre 1914. Selon son dossier CICR il est interné à Torgau puis rapatrié le 14-15 juillet 1915, vraisemblablement en raison de la gravité de la maladie contractée en captivité qui l'emportera en mai 1916. On peut donc "mourir pour la France" à son domicile.

Édité parce qu'à la relecture ce message pourrait passer pour critique : il n'en est rien!

Cordialement
Étienne

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Publié : mer. août 12, 2015 1:02 am
par Charraud Jerome
Bonsoir
Bonjour à toutes et à tous,
Le lieutenant-colonel Franquet, chef de corps du 32e RIC, a été fait prisonnier à Maubeuge le 7 septembre 1914. Selon son dossier CICR il est interné à Torgau puis rapatrié le 14-15 juillet 1915, vraisemblablement en raison de la gravité de la maladie contractée en captivité qui l'emportera en mai 1916. On peut donc "mourir pour la France" à son domicile.
Édité parce qu'à la relecture ce message pourrait passer pour critique : il n'en est rien!
Cordialement
Étienne
Merci, Etienne, pour cette information.
La fiche de Franquet est dans le fichier NMPF, et si on ne va pas plus loin dans l'analyse, on pourrait dire qu'il ne fut pas reconnu. Ceci pourrait d'ailleurs s'expliquer par le fait qu'il est déclaré "en retraite" depuis le 1er mars.
Histoire de rigoler, il a aussi une fiche MPF.
Va comprendre.
Image
Image

Cordialement
Jérôme Charraud

Re: les exécutions

Publié : lun. avr. 15, 2019 4:40 pm
par lismore
Bonjour

Excusez-moi pour mes fautes (le français n'est pas ma langue maternelle).
Je voudrais savoir ce qui passait les heures-les jours avant l'exécution avec le condamné. Pouvait-il par exemple écrire des letters à sa famille? Selon sa réligion est-ce que c'était possible d'avoir une assistande réligieuse? Pouvait-il choisir sa dernière menu (or est-ce qu'une réalité américaine?). Est-ce qu'il pouvait choisir de oui ou non bander les yeux, de oui ou non lui mettre sur les genoux, etc...
Ici, j''ai bien retrouvé la procedure d'une exécution, mais je ne retrouve pas 'les droits du condamné aux mort'...

Re:

Publié : mar. avr. 16, 2019 3:50 pm
par bernard larquetou
Bonjour,

Je vous joins un lien vers le site de Soissonnais 14-18 qui relate l'affaire des martyrs de Vingré.

http://soissonnais14-18.net/articles.ph ... _modecol=W

Vous y trouverez, je pense, une partie des réponses aux questions que vous posez.

Cordialement,

Bernard.

Re: Re:

Publié : mer. avr. 24, 2019 5:38 pm
par lismore
bernard larquetou a écrit :
mar. avr. 16, 2019 3:50 pm
Bonjour,

Je vous joins un lien vers le site de Soissonnais 14-18 qui relate l'affaire des martyrs de Vingré.

http://soissonnais14-18.net/articles.ph ... _modecol=W

Vous y trouverez, je pense, une partie des réponses aux questions que vous posez.

Cordialement,

Bernard.
Merci bien pour votre reponse… C'est mieux que je pouvais expecter.

Johan