"Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Rutilius
Messages : 13130
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Message par Rutilius » mer. oct. 22, 2014 3:24 am


Bonjour à tous,


■ Sur les procédés de mutilation volontaire ... et sur la relative clémence du juge militaire d’après-guerre.


L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 7.089, Lundi 30 décembre 1918, p. 3, en rubrique « Dans la région ~ Le Mans ~ Au Conseil de guerre ».


Image
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
christophe lagrange
Messages : 2575
Inscription : dim. mai 08, 2005 2:00 am

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Message par christophe lagrange » sam. oct. 25, 2014 4:43 pm

Bonjour,

Les chiffres du SHD
http://www.opex360.com/2014/10/24/le-se ... de-guerre/

Les travaux de nos camarades de primse1418 seraient-ils à l'origine de ce comptage...

Cordialement
Christophe

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4730
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Message par Eric Mansuy » sam. oct. 25, 2014 6:49 pm

Bonjour Christophe,

La seule chose que l'on puisse en dire, en l'état, est que ces chiffres diffèrent de ceux du Prisme, pour des raisons qui restent à élucider.

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

girodacle
Messages : 1549
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Message par girodacle » sam. oct. 25, 2014 11:42 pm

Bonsoir Eric, merci pour ce document ; aurais-tu un avis sur l'absence au SHAT du dossier du médecin-chef Alexis Buy, auteur de nombreux rapports d'expertises ayant menés des hommes devant le peloton, dont les 13 fusillés du 19/10/1914 de Châlons-sur-Marne ?

Cordialement
Alain
Bonjour à tous,

Une nouvelle livraison du Prisme 14-18, consacrée aux mutilés volontaires, vient d'être mise en ligne : http://prisme1418.blogspot.fr/

Bien cordialement,
Eric Mansuy
Alain

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4730
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Message par Eric Mansuy » dim. oct. 26, 2014 9:35 am

Bonjour Alain,

Je n'ai ni avis, ni explication, ma foi. Il serait intéressant de savoir si les dossiers d'Abt et Cathoire sont consultables, en outre.

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

Avatar de l’utilisateur
pierret
Messages : 401
Inscription : jeu. févr. 03, 2005 1:00 am
Localisation : BOURG-EN-BRESSE

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Message par pierret » dim. oct. 26, 2014 3:08 pm

Bonjour

Source : http://www.opex360.com/2014/10/24/le-se ... de-guerre/

Le Service Historique de la Défense confirme le nombre de fusillés pour désobéissance militaire lors de la Grande Guerre

Faut-il que les mutins de la Première Guerre Mondiale soient « réintégrés pleinement dans notre mémoire collective nationale », comme l’avait affirmé, en 1998, Lionel Jospin alors Premier ministre ou bien cette initiative est-elle « inopportune », pour reprendre le mot de Jacques Chirac, l’ancien président de la République ?

En novembre, et alors que s’annonçait l’année de commémoration du Centenaire du début de la Grande Guerre, le président Hollande avait dit vouloir « au nom de la République qu’aucun des Français qui participèrent à cette mêlée furieuse ne soit oublié ».

Et de souhaiter qu’une « place soit accordée à l’histoire des fusillés au musée de l’Armée aux Invalides, dans ce lieu qui porte le récit de la guerre » car ces soldats furent vaincus « non pas par l’ennemi, mais par l’angoisse, par l’épuisement nés de conditions extrêmes qui leur étaient imposées ». Pour le chef de l’État, « certains furent condamnés de façon arbitraire et passés par les armes ».

Cette déclaration venait après la publication d’un rapport commandé par Kader Arif, le secrétaire d’État aux Anciens combattants à une équipe d’historiens dirigées par Antoine Prost, président du Conseil scientifique de la Mission du centenaire de la guerre 1914-1918. Selon ce document, il était estimé que « parmi les 740 fusillés pour l’exemple en 4 ans de guerre, 600 à 650 combattants ont désobéi aux ordres ou abandonné leur poste » pour avoir « un moment de faiblesse ou de ‘ras-le-bol’ ».

Le Service Historique de la Défense (SHD) s’est donc penché sur la question en examinant toutes les archives des conseils de guerre, « aussi bien pour la zone des armées que pour l’arrière ou l’outre-mer, où l’essentiel des cas jusqu’alors inconnus a été repéré ».

Ainsi, dans un communiqué, le SHD a avancé les chiffres suivants : entre 1914 et 1919, l’on compte exactement 563 fusillés pour « désobéissance militaire ». Et 136 l’ont été pour des affaires de « droit commun » et 126 pour espionnage. Au total, le nombre de fusillés s’élève à 825.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le nombre de combattants fusillés pour désobéissance militaire n’est pas le plus important en 1916 (Verdun) ou 1917 (Chemin des Dames) mais en 1915, avec 237 cas.

De août 1914 à décembre 1915, l’on compte ainsi 362 fusillés pour désobéissance militaire, ce qui confirme les propos du général André Bach, ancien chef du Service historique de l’armée de Terre (SHAT), qui avait avancé que les 2/3 des exécutions avaient eu lieu au cours des 17 premiers mois de guerre.

En outre, le SHD indique aussi que 82 combattants ont été fusillés sans jugement, dont 27 pour « désobéissance militaire ». Et 55 furent exécutés sommairement.

Pour rappel, une cinquantaine de soldats « fusillés pour l’exemple » furent réhabilités après la guerre, dont une trentaine par le Cour suprême de justice militaire, en 1934. Le dernier cas en date est celui du sous-lieutenant Jean-Julien-Marie Chapelant, condamné après un procès sommaire pour désertion (alors que blessé, il avait réussi à s’évader après avoir été fait prisonnier). Cette affaire inspira d’ailleurs Stanley Kubrick pour le film « Les sentiers de la gloire ».


Cordialement

Jean-Louis
133° RI "Les Lions du Bugey"
"Pas s'en faire, pas s'en fichtre .... Le Lion atteint toujours sa proie"

garigliano1
Messages : 715
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Message par garigliano1 » mar. oct. 28, 2014 8:09 am

Bonjour à tous

"Depuis juin, le secrétariat d’Etat aux anciens combattants et à la Mémoire distille par voie de presse des informations sur le nombre de fusillés trouvé au cours d’un récent comptage de ces soldats : 918 peut-être plus ?

Ces chiffres sont évidemment lancés sans élément permettant de comparer ces informations avec les bases de recherche existantes. Ce dernier chiffre de 918 a encore été lancé le 20 octobre par le Secrétaire d’Etat toujours sans élément de comparaison.

Le 23 octobre dernier, un nouveau communiqué du secrétariat d’Etat aux anciens combattants annonce un chiffre de 825 fusillés avec quelques informations, mais à bien regarder ces chiffres, sans plus d'informations, ils sont inexploitables.

, Opex..., reproduit sur Pages 14-18, répercutant ces informations, cite le général Bach : De août 1914 à décembre 1915, l’on compte ainsi 362 fusillés pour désobéissance militaire, ce qui confirme les propos du général André Bach, ancien chef du Service historique de l’armée de Terre (SHAT), qui avait avancé que les 2/3 des exécutions avaient eu lieu au cours des 17 premiers mois de guerre. Manque de chance, ces propos ont été tenus il y a 15 ans.

Autre désinformation : une cinquantaine de soldats « fusillés pour l’exemple » furent réhabilités après la guerre, dont une trentaine par le Cour suprême de justice militaire, en 1934. Le dernier cas en date est celui du sous-lieutenant Chapelant, condamné après un procès sommaire pour désertion (alors que blessé, il avait réussi à s’évader après avoir été fait prisonnier. C’est complétement faux, le sous-lieutenant n’a jamais été réhabilité (terme incorrect en plus)et cela par aucune des 3 cours de justice de 1923 à 1934 auquel son cas a été soumis, au grand regret de certaines personnes.

Il a uniquement reçu la mention « Mort pour la France » par le fait du prince car il n’est pas mort au combat, pas décédé suite aux blessures reçues en combattant ou pas décédé suite à une maladie contractée en service. Qui plus est, les faits relatés dans les archives sont clairs: Chapelant a suivi une partie de sa compagnie qui se rendait. Il était alors indemne. Sommé par l'officier allemand d'inciter les autres défenseurs à se rendre, il a agité une pièce d'étoffe blanche en se montrant et a été atteint par une balle française à la cuisse. Il est resté 24 heures étendu dans le no man's land et on l'a trouvé sur le terrain lors de la reprise de l'offensive française."

Cordialement

yves

Avatar de l’utilisateur
cecmio
Messages : 164
Inscription : jeu. janv. 02, 2014 1:00 am

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Message par cecmio » ven. oct. 31, 2014 9:38 pm

Bonsoir,

Ce soir, sur le site du monde :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html

Cordialement

Cécile

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8402
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Message par Charraud Jerome » jeu. nov. 13, 2014 6:19 pm

Bonsoir
Une nouvelle publication du Prisme 1418: "De la responsabilité politique dans la question des fusillés pour l’exemple. "
En fin d'article, une réaction à la mise en ligne des dossiers de fusillés.

http://prisme1418.blogspot.fr/2014/11/d ... ns-la.html

Bonne lecture
Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8402
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: "Prisme 14-18" : un groupe de recherche sur les fusillés voit le jour

Message par Charraud Jerome » jeu. déc. 04, 2014 10:49 pm

Bonsoir
Nouvelle livraison.
Souhaitant avancer, le Prisme a pris sa plume pour signaler son mécontentement: http://prisme1418.blogspot.fr/2014/12/p ... ntent.html

Cordialement
Jérôme Charraud

Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Répondre

Revenir à « Commémorations & divers »