Les restes de soldats découverts sur le chantier du fort de Douaumont

Avatar de l’utilisateur
gizmo02
Messages : 1132
Inscription : mer. janv. 04, 2012 1:00 am
Localisation : Laon

Les restes de soldats découverts sur le chantier du fort de Douaumont

Message par gizmo02 » mar. mars 27, 2018 7:24 pm

Les restes de soldats découverts sur le chantier du fort de Douaumont

Image

Combien sont-ils ? Étaient-ils Français ou Allemands ? Difficile de le savoir. Ce jeudi matin, les restes de soldats morts pendant la première guerre mondiale ont été découverts sur le chantier d’aménagement du parking du fort de Douaumont. Des objets français et allemands ont été retrouvés avec les ossements.

Combien sont-ils ? Étaient-ils Français ou Allemands ? Difficile de le savoir. Ce jeudi matin, les restes de soldats morts pendant la première guerre mondiale ont été retrouvés sur le chantier du parking du fort de Douaumont. Les objets retrouvés autour des ossements sont à la fois français et allemands…

Il a fallu attendre la toute fin du chantier, les derniers mètres de travaux pour faire cette découverte. « Depuis le mois de décembre, on a bougé 3.000 m³ de terre autour du fort de Douaumont, pour aménager le futur parking », rappelle Alain Bastien, chef de chantier chez Eurovia. L’entreprise travaille avec la société Cardem, spécialisée dans la dépollution pyrotechnique, sur ce chantier. La sécurité civile a été appelée à maintes reprises depuis le début des travaux, lors de découvertes de munitions sous la terre. Mais aucun corps n’a jamais refait surface. Jusqu’à ce jeudi matin.

Eurovia termine cette semaine la réfection de la portion de route qui mène au parking. Un coin de cette route était particulièrement meuble. « J’ai pris la décision de reterrasser ce matin, et au premier coup de godet, on a découvert des restes humains ». Le maître d’ouvrage est alors alerté, puis le maire de la commune en l’occurrence Douaumont. Les gendarmes se rendent sur place, mais aussi, comme le prévoit la procédure, la substitut du procureur de la République, un technicien en identification criminelle ainsi que le Dr Bruno Frémont, médecin légiste. Selon la procédure, une enquête pour recherches des causes de la mort a été ouverte.

Au départ les ossements d’un seul soldat ont été découverts. Mais le Dr Frémont a un doute, « nous avons trois paires de chaussures, il peut s’agir de chaussures de rechange, mais cela peut aussi vouloir dire qu’il y a plusieurs cadavres ». Un reste de croix est sorti de terre, ce qui tend à croire que le soldat a été enterré à cet endroit. « Il devait avoir un certain âge », poursuit le médecin légiste en manipulant les os, « il avait un tassement de vertèbre, sans doute de l’arthrose, et il devait avoir une sacréé scoliose ».

Et puis au fur et à mesure que la terre se creuse, le doute du médecin se confirme. « Nous avons plusieurs extrémités de tibias, il n’y a donc pas un seul cadavre, ils sont au moins deux ». L’origine allemande des soldats ne fait au début aucun doute, car tout le matériel militaire retrouvé autour des os est allemand. Sauf que parmi les effets personnels sortis de terre, il y avait un portefeuille avec des pièces françaises. Et si l’équipement était allemand, les chaussures étaient aussi françaises.

Aucune plaque d’identification n’a pu être retrouvée sur place, malgré les recherches. Les ossements ont été pris en charge par le service des sépultures militaires. La prochaine étape sera un examen médico-légal approfondi des ossements par le Dr Frémont, mais sans plaque, l’identification est quasiment impossible.

https://www.dailymotion.com/video/x6gcq2g

https://www.estrepublicain.fr/edition-d ... aumont#0_0

Répondre

Revenir à « Presse - Radio - Télé »