les vestiges de cuir

Sur les traces des combats et de combattants
Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2349
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: les vestiges de cuir

Message par air339 » mar. mai 01, 2018 11:47 am

Bonjour,



Voici un autre spécimen de brodequin bien malmené : tout le dessus de l'empeigne a été découpé. Pour quel usage ? s'agissait-il de faire une sorte de sandale ? ce n'est pas le seul exemplaire observé mais faute de témoignage ou de photo, impossible d'aller au-delà des suppositions.

empeigne ouverte 001.JPG
empeigne ouverte 001.JPG (183.66 Kio) Consulté 250 fois

Ce vestige porte quelques indices de son utilisation dans un cantonnement : des taches de suif ont coulé dessus. Peut-être faisait-il alors office de bougeoir...

empeigne ouverte 003.JPG
empeigne ouverte 003.JPG (108.92 Kio) Consulté 250 fois

Le cuir est devenu sec, cela ne l'empêche pas de retrouver son lustre, côté fleur, d'un simple coup de chiffon. La marque du fournisseur apparaît en haut de la languette, dans un trapèze : 3S. Faute de nomenclature, il restera inconnu.

empeigne ouverte 002.JPG
empeigne ouverte 002.JPG (226.77 Kio) Consulté 250 fois


Régis

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2349
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: les vestiges de cuir

Message par air339 » dim. mai 06, 2018 2:58 pm

Bonjour,


Sur cette pièce de cuir grossièrement découpée, la marque d'un fabricant bien connu :"A. Godillot, Paris"

godillot 015.JPG
godillot 015.JPG (145.53 Kio) Consulté 160 fois
godillot 006.JPG
godillot 006.JPG (151.16 Kio) Consulté 160 fois

La maison fondée en 1855 par Alexis Godillot confectionne des articles de campement, gagne des concours, remporte des marchés publics, dont les chaussures pour l'armée.
Le catalogue de l'exposition universelle de 1889 indique que la maison Godillot, alors rattachée à la "Société générale des fournitures militaires", a pour principales branches d'industrie : "les effets d'habillement, de coiffure, d'équipement et de chaussures pour l'armée, les municipalités, les compagnies de chemins de fer, les sapeurs-pompiers et toutes les administrations civiles ; — la confection de tous les effets d'habillements militaires et civils pour la France et l'étranger ; — des effets et objets d'harnachement; —du matériel de campement; —du matériel des hôpitaux et des ambulances bidons, marmites, gamelles, etc;- des ustensiles de ferblanterie en tous genres"

Cette bande de cuir épais et craquelé fait penser à une pièce ancienne de harnachement ou de campement, transformée pour faire une sorte de poignée de forte taille (50 mm x 250 mm). Ici, comparée aux dimensions d'un havresac :

godillot 010.JPG
godillot 010.JPG (108.76 Kio) Consulté 160 fois

Toute suggestion sur l'origine et l'emploi de ce cuir est bienvenue !


Cordialement,

Régis

Piou-Piou
Messages : 2324
Inscription : ven. août 18, 2006 2:00 am

Re: les vestiges de cuir

Message par Piou-Piou » dim. mai 06, 2018 11:01 pm

Bonjour Régis,

Je me lance, une poignée pour caisse à munitions.

Cordialement.
Phil.
Phil.

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2349
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: les vestiges de cuir

Message par air339 » lun. mai 07, 2018 12:44 pm

Bonjour Phil,



Une poignée de caisse à munition, pourquoi pas ?

Je pensais aussi à une poignée de malle, comme celles proposées en 1914 par le catalogue de la Manufacture de Saint-Etienne :
poignées cuir.jpg
poignées cuir.jpg (61.89 Kio) Consulté 107 fois

Le temps étant à la photo, voici la pièce de cuir dans une "évocation" avec une de ces malles :
malle 004.JPG
malle 004.JPG (229.62 Kio) Consulté 107 fois

Bien cordialement,


Régis

Répondre

Revenir à « SITES ET VESTIGES DE LA GRANDE GUERRE »