les vestiges de cuir

Sur les traces des combats et de combattants
Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2467
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: les vestiges de cuir

Message par air339 » mar. mai 01, 2018 11:47 am

Bonjour,



Voici un autre spécimen de brodequin bien malmené : tout le dessus de l'empeigne a été découpé. Pour quel usage ? s'agissait-il de faire une sorte de sandale ? ce n'est pas le seul exemplaire observé mais faute de témoignage ou de photo, impossible d'aller au-delà des suppositions.

empeigne ouverte 001.JPG
empeigne ouverte 001.JPG (183.66 Kio) Consulté 532 fois

Ce vestige porte quelques indices de son utilisation dans un cantonnement : des taches de suif ont coulé dessus. Peut-être faisait-il alors office de bougeoir...

empeigne ouverte 003.JPG
empeigne ouverte 003.JPG (108.92 Kio) Consulté 532 fois

Le cuir est devenu sec, cela ne l'empêche pas de retrouver son lustre, côté fleur, d'un simple coup de chiffon. La marque du fournisseur apparaît en haut de la languette, dans un trapèze : 3S. Faute de nomenclature, il restera inconnu.

empeigne ouverte 002.JPG
empeigne ouverte 002.JPG (226.77 Kio) Consulté 532 fois


Régis

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2467
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: les vestiges de cuir

Message par air339 » dim. mai 06, 2018 2:58 pm

Bonjour,


Sur cette pièce de cuir grossièrement découpée, la marque d'un fabricant bien connu :"A. Godillot, Paris"

godillot 015.JPG
godillot 015.JPG (145.53 Kio) Consulté 442 fois
godillot 006.JPG
godillot 006.JPG (151.16 Kio) Consulté 442 fois

La maison fondée en 1855 par Alexis Godillot confectionne des articles de campement, gagne des concours, remporte des marchés publics, dont les chaussures pour l'armée.
Le catalogue de l'exposition universelle de 1889 indique que la maison Godillot, alors rattachée à la "Société générale des fournitures militaires", a pour principales branches d'industrie : "les effets d'habillement, de coiffure, d'équipement et de chaussures pour l'armée, les municipalités, les compagnies de chemins de fer, les sapeurs-pompiers et toutes les administrations civiles ; — la confection de tous les effets d'habillements militaires et civils pour la France et l'étranger ; — des effets et objets d'harnachement; —du matériel de campement; —du matériel des hôpitaux et des ambulances bidons, marmites, gamelles, etc;- des ustensiles de ferblanterie en tous genres"

Cette bande de cuir épais et craquelé fait penser à une pièce ancienne de harnachement ou de campement, transformée pour faire une sorte de poignée de forte taille (50 mm x 250 mm). Ici, comparée aux dimensions d'un havresac :

godillot 010.JPG
godillot 010.JPG (108.76 Kio) Consulté 442 fois

Toute suggestion sur l'origine et l'emploi de ce cuir est bienvenue !


Cordialement,

Régis

Piou-Piou
Messages : 2343
Inscription : ven. août 18, 2006 2:00 am

Re: les vestiges de cuir

Message par Piou-Piou » dim. mai 06, 2018 11:01 pm

Bonjour Régis,

Je me lance, une poignée pour caisse à munitions.

Cordialement.
Phil.
Phil.

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2467
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: les vestiges de cuir

Message par air339 » lun. mai 07, 2018 12:44 pm

Bonjour Phil,



Une poignée de caisse à munition, pourquoi pas ?

Je pensais aussi à une poignée de malle, comme celles proposées en 1914 par le catalogue de la Manufacture de Saint-Etienne :
poignées cuir.jpg
poignées cuir.jpg (61.89 Kio) Consulté 389 fois

Le temps étant à la photo, voici la pièce de cuir dans une "évocation" avec une de ces malles :
malle 004.JPG
malle 004.JPG (229.62 Kio) Consulté 389 fois

Bien cordialement,


Régis

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2467
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: les vestiges de cuir

Message par air339 » jeu. juil. 26, 2018 9:55 am

Bonjour,


En lien avec un autre sujet du forum, viewtopic.php?f=16&t=68919, voici 3 états de ceinturons qui "ont fait" la guerre :

ceinturons 003.JPG
ceinturons 003.JPG (148.17 Kio) Consulté 264 fois
En haut, retrouvé dans un cantonnement, l'extrémité d'un ceinturon recoupé.

Au milieu, un exemplaire raccourci, des trous rajoutés pour les ardillons.

En bas, un exemplaire qui n'a pas subit de transformation.


Cordialement,


Régis

Avatar de l’utilisateur
joel guyonneau
Messages : 1465
Inscription : mar. oct. 19, 2004 2:00 am

Re: les vestiges de cuir

Message par joel guyonneau » sam. juil. 28, 2018 6:56 am

bonjour
ayant parcouru une bonne partie du champ de bataille de Verdun il y a 45 ans, et meme Metzeral et l'HWK ….
j'ai fini par comprendre qu'il était utopique de rechercher les boucles et autres cuivreries….
quand un bout de lanière sortait du sol, on creusait fébrilement espérant découvrir quelque chose à l'autre extrémité …. mais non !!!!
en fait les champs de bataille ont été écumés après la guerre et tous les métaux nobles ont été récupérés.
pour cette raison les fragments de cuir était souvent tranchés net.
cdlt

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2467
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: les vestiges de cuir

Message par air339 » sam. juil. 28, 2018 1:46 pm

Bonjour Joël,


Vous avez tout à fait raison, les champs de bataille ont été théoriquement nettoyés de leurs déchets par des corvées de l'armée, puis des adjudicataires, puis les autochtones, puis les visiteurs.

Aux lieux que vous évoquez, pour y être également passé dans les années 80, il n'y avait plus grand-chose à la surface du sol.
Les cuirs restés à même le sol sont en piètre état, et il faut beaucoup d'imagination pour reconnaître comme ici une cartouchière, une semelle de brodequin ou une courroie de havresac...
004.JPG
004.JPG (206.95 Kio) Consulté 182 fois
Mon propos dans ce sujet est plus de montrer des pièces "retravaillées" par les soldats ou les cordonniers régimentaires, issues de lieux comme les a illustré Tanker. Et dans ces lieux, les parties métalliques restent encore majoritairement présentes :

003.JPG
003.JPG (217.41 Kio) Consulté 182 fois

Cordialement,


Régis

Répondre

Revenir à « SITES ET VESTIGES DE LA GRANDE GUERRE »