Quel genre d'obus?

Sur les traces des combats et de combattants
Avatar de l’utilisateur
TURPINITE
Messages : 4309
Inscription : dim. mars 04, 2007 1:00 am

Re: Quel genre d'obus?

Message par TURPINITE » sam. avr. 27, 2013 7:06 pm

Bonjour,

Effectivement, la ceinture a très bien pu disparaître il y a longtemps.

Pour l'interdiction sur les munitions chargées, peux-tu ....

Merci.

Cordialement

Florian
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
Si j'avance, suivez moi! Si je recule, tuez moi! si je meurs, vengez moi !

Kriss62
Messages : 61
Inscription : ven. avr. 26, 2013 2:00 am

Re: Quel genre d'obus?

Message par Kriss62 » mer. mai 01, 2013 1:08 pm

Bonjour à tous,
N'oublions pas que les ferrailleurs de l'immédiat après-guerre ont été très actifs !
... et les ferrailleurs de l'immédiat étaient souvent ... des enfants !!!
La mère d'un de mes copains d'enfance, qui dans sa jeunesse habitait dans l'Aisne (elle devait être née dans les années 20/25) nous racontait qu'ils parcourraient les champs à la recherche de métaux style bronze ou cuivre qu'ils revendaient ensuite.

Je ne sais pas si elle même réalisait ce type d'extraction, ou si un plus âgé dans le groupe s'en chargeait (et j'éviterai d'en expliquer le mode opératoire, de toute façon, ceux qui fouillent et sont observateurs n'auront pas manqué de le remarquer et de le deviner), mais en tous les cas, à y repenser, ça fait un peu froid dans le dos.

J'avouerais que plus jeune, j'ai pu être inconscient, mais jamais à ce point.

Sur ce, pas touche ! et bon 1er Mai à tous,

L'artilleur masqué
Messages : 4
Inscription : mar. avr. 17, 2018 2:47 pm

Re: Quel genre d'obus?

Message par L'artilleur masqué » mar. avr. 17, 2018 3:03 pm

Les obus comme celui-ci sont très présents sur la colline du Mort Homme et de la côté 304, de la rive gauche de la Meuse au Nord de Verdun. Je fais découvrir certains WE aux amis le terrain très accidenté de ce coin là de la bataille, durant la promenade, j'insiste sur la dangerosité des obus encore intacts sur le sol. Ça va du simple obus de 75 mm explo au 155 mm et plus, en passant par les crapouillots et autres Minnenwerfer sans parler des grenades à fusil Vivien Bussière et des grenades à main de type Citron ou P1 1915. J'en trouve beaucoup avec la ceinture de cuivre encore à poste. Je pense que certaines devaient s'enlever d'elles mêmes avec la force centrifuge lors de la rotation de l'obus dans l'atmosphère le temps du vol. Il est certain que le ramassage par les services de déminage ne fonctionne pas très bien ou bien est ce le compte rendu qui remonte pas assez à eux. La bombe de peinture pour prévenir c'est bien mais le retrait par les services compétents, c'est mieux.

Répondre

Revenir à « SITES ET VESTIGES DE LA GRANDE GUERRE »