Rabbins servant au front en qualité d’aumôniers militaires.

Rutilius
Messages : 12525
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: Rabbins servant au front en qualité d’aumôniers militaires.

Message par Rutilius » jeu. juil. 09, 2009 12:50 am


Bonsoir à tous,

En hommage à l'un de ces hommes de foi et de devoir quelque peu oubliés de l'histoire – hommage strictement humaniste, exempt de toute connotation confessionnelle, il va de soi –.

● Le Temps, n° 20.521, Mercredi 12 septembre 1917, p. 3, en rubrique « Nécrologie » :

« ― On nous annonce la mort glorieuse du rabbin de Verdun, M. Jules Ruff, tombé au champ d’honneur pendant le bombardement de Vadelaincourt. Atteint par un obus ennemi, il eut les deux jambes emportées et succomba bientôt à ses blessures. Homme des plus distingués, hautement estimé de tous ceux qui le connaissaient, il s’engagea comme aumônier dès le début des hostilités, en dépit de son âge : il avait en effet cinquante-cinq ans.
M. Jules Ruff est le quatrième rabbin français tué à l’ennemi. »


● Résumé de la fiche établie au nom de cet aumônier militaire sur le site S.G.A. « Mémoire des hommes » :

― RUFF Jules, né le 30 octobre 1862 à Fegersheim (Haut-Rhin), « Aumônier militaire titulaire israélite de la Région fortifiée de Verdun, détaché [au] centre hospitalier de Vadelaincourt (Meuse) », mort le 5 septembre 1917 à l’Hôpital n° 12 de Vadelaincourt (Meuse) des suites de blessures de guerre (Acte transcrit à Paris, XIXe Arr., le 4 avr. 1918).

Reste à retouver le nom des autres rabbins morts au champ d'honneur, victimes de leur devoir ...

Bien amicalement à vous,
Daniel.




Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4658
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Rabbins servant au front en qualité d’aumôniers militaires.

Message par Eric Mansuy » jeu. juil. 09, 2009 11:42 am

Bonjour à tous,

Un cas bien connu dans les Vosges est celui de la mort du grand rabbin Abraham Bloch, auquel Philippe Landau a consacré un chapitre de son Les Juifs de France et la Grande Guerre. Un patriotisme républicain (CNRS Editions, 1999).

Je pourrai vous mettre quelques documents en ligne plus tard dans la journée.

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4658
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Rabbins servant au front en qualité d’aumôniers militaires.

Message par Eric Mansuy » jeu. juil. 09, 2009 11:47 am

Il y a déjà de quoi faire ici :
http://judaisme.sdv.fr/histoire/rabbins ... abloch.htm

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

Rutilius
Messages : 12525
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: Rabbins servant au front en qualité d’aumôniers militaires.

Message par Rutilius » jeu. juil. 09, 2009 9:21 pm


Bonsoir Eric,
Bonsoir à tous,

Merci de cette autre découverte que je m'empresse de compléter de la sorte :

Abraham BLOCH (7 nov. 1859 – 29 août 1914).

● Résumé de la fiche établie au nom de cet aumônier militaire sur le site S.G.A. « Mémoire des hommes » :


― BLOCH Abraham, né le 7 novembre 1859 à Paris ( ? Arr.), Aumônier militaire à la 14e Section d’infirmiers militaires, mort le 29 août 1914 à Anozel (Vosges), « tué à l’ennemi » (Acte transcrit à Lyon, IIe Arr., le 9 oct. 1915).


L’inauguration du monument érigé à sa mémoire, le 2 septembre 1934 :


― Le Temps, n° 26.665, Lundi 3 septembre 1934, p. 6 :

« M. Rivollet dans les Vosges
Inauguration d’un monument
à la mémoire du grand rabbin
Bloch


Épinal, 2 septembre.

M. Rivollet, ministre des Pensions, s’est rendu aujourd’hui dans les Vosges. Accueilli à la gare de Saint-Dié par le préfet entouré des parlementaires, par les anciens combattant de la Légion et les associations vosgiennes ; par M. Edmond Bloch, président de l
’Union des français israélites, et les membres du comité, le ministre a été ensuite reçu officiellement à l’hôtel de ville par le maire de Saint-Dié et par le conseil municipal.
M. Rivollet a visité le cimetière national militaire des Tiges, où il a procédé à la pose de l’insigne de combattant sur le monument élevé à la mémoire des soldats tombés au cours des batailles de 1914.
Le ministre des pensions a ensuite inauguré un monument à la mémoire du grand rabbin Abraham Bloch, tombé à Taintrux en portant secours à des soldats catholiques.
Dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, M. Rivollet, après avoir rappelé la vie du rabbin et l’héroïsme des soldats de Lorraine, a conclu :


" C’est la grande loi humaine de tolérance et de bonté, dont nous rencontrons ici la glorieuse application ! C’est aussi l’affirmation de la fraternité française, de l’unité nationale, indestructible et vivace, à travers les différences des politiques et des religions !
Fol serait celui qui escompterait un succès en s’appuyant sur nos apparentes diversités. Chacun peut bien ― nous en sommes fiers, et nous le voulons ainsi, ― dans le libre choix de l’idéal qui lui est propre et de l’opinion qui lui agrée, chercher le point d’appui de son activité et l’étoile capable de le guider.
La France n’a-t-elle pas tenu à honneur, depuis toujours, d’être la patrie accueillante de toutes lrs philosophies ? Ne se doit-elle pas de rester à l’abri, et ― s’il le faut, ― de devenir le refuge de l’idée noble, d’où qu’elle vienne, et où qu’elle veuille atteindre ?
Il est particulièrement précieux de constater ici, dans un symbole lumineux, que les combattants ont su recueillir intacte, sauvegarder et entretenir ― dans le péril même ― cette flamme pure de tolérance qui éclaire l’âme de notre pays. "

Avant le ministre, M. Edmond Bloch avait retracé lui aussi la carrière du grand rabbin Abraham Bloch et sa magnifique conduite sur le front. Il avait conclu en ces termes :

" Abraham Bloch a payé de son sang la dette de gratitude que nous, israélites, nous avons contractée envers la France.
Plus que les autres Français, nous nous devons à la patrie. Les liens naturels, sentimentaux, affectifs qui unissent tous les Français à la mère commune sont communs à tous. Nous en ajoutons un supplémentaire, la gratitude. Nous serons éternellement reconnaissants à la France d’avoir fait de nous des êtres comme les autres, égaux des autres, de nous avoir élevé à la dignité d’hommes libres." »


― La Croix, n° 15.810, Mardi 4 septembre 1934, p. 5, en rubrique « Cérémonies patriotiques » :

« M. Rivollet à Saint-Dié

Le ministre des Pensions, M. Georges Rivollet, a présidé dimanche, près de Saint-Dié, l’inauguration du monument élevé à la mémoire du grand rabbin Abraham Bloch, tué pendant les premiers mois de la guerre, alors qu’il portait un crucifix à un soldat catholique mourant.
Le ministre s’est rendu tout d’abord au cimetière national des Tiges, sur le monument duquel il a scellé la croix du combattant. Il a été ensuite reçu à la mairie de Taintrux, puis a repris à 17 h. 20 le train pour Paris. »

_____________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.

P.S. : Le 29 août prochain marquera le 95e anniversaire de la mort du grand rabbin Abraham Bloch et le 2 septembre suivant
le 75e anniversaire de l'inauguration officielle du monument élevé à sa mémoire.

Avatar de l’utilisateur
olivier gaget
Messages : 771
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Nice
Contact :

Re: Rabbins servant au front en qualité d’aumôniers militaires.

Message par olivier gaget » jeu. juil. 09, 2009 11:45 pm

Bonjour à tous,
je n ai pas pour le 125émeRI de Rabins morts pour la France mais j ai une photo de celui qui officiait avec le 125éme...
il n'y avait pas de rabbin par régiment mais un seul par corps d'armée. Dans l'excellent livre indiqué plus haut par Eric Mansuy, la liste est donnée, me semble-t-il, des aumoniers israélites présents dans chaque CA.

Amicalement,
Olivier, qui travaille actuellement sur les Juifs du 112e RI

jlk
Messages : 1622
Inscription : sam. juin 10, 2006 2:00 am

Re: Rabbins servant au front en qualité d’aumôniers militaires.

Message par jlk » ven. juil. 10, 2009 1:00 am

Bonsoir Daniel Rutilius, bonsoir à tous

Auriez-vous quelques pistes, ou liens informatifs non orientés (j'avoue que le coup de" l'Orient" est facile :lol: ) pour connaître l'action du sous secrétaire d'état chargé des effectifs Léon Abrami (de naissance Abrahami) et du colonel Louis Rheims pour ce qui concerne le recrutement et surtout les affectations des ces humanistes républicains?

Cordialement

JLK

Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 6037
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Re: Rabbins servant au front en qualité d’aumôniers militaires.

Message par Jean RIOTTE » ven. juil. 10, 2009 2:04 am

Bonsoir à toutes et à tous,
Tirée de l'excellent livre cité par nos amis Eric et Olivier (je pense à toi ;) voici la liste des aumôniers israélites désignés par le grand rabbin de France Alfred LEVY et agréée par le Ministère de la Guerre en 1914:
- 1er CA: Joseph HERMANN, rabbin de REIMS;
- 2éme CA: Joseph TCHERNAÏA, ministre-officiant d'ENGHIEN;
- 3ème CA: Nathan LEVY, r. de ROUEN;
- 4ème CA: Albert HERTZ, rabbin sans charge communautaire
- 5ème CA: Maurice ZEITLIN, r. s. ch. c. ;
- 6ème CA: Joseph SACHS, r. de CHÄLONS-sur-MARNE;
- 7ème CA: Paul HAGUENAUER, grand rabbin de BESANCON;
- 8ème CA: Julien WEILL, r. de PARIS;
- 9ème CA: Léon SOMMER, r. de TOURS;
- 10ème CA: néant;
- 11ème CA: néant;
- 12ème CA: néant;
- 13ème CA: Marcel SACHS, r. de PARIS;
- 14ème CA: néant;
- 15ème CA: René HIRSCHLER, m-o. de MARSEILLE;
- 16ème CA: Joseph COHEN, g.r. de BAYONNE;
- 17ème CA: Moïse POLIATSCHECK, r. de TOULOUSE;
- 18ème CA: Ernest GINBURGER, g.r. de GENEVE;
- 20ème CA: Maurice EINSENBETH, r. de SEDAN;
- Place de TOUL: Isaac BLOCH, g. r. de NANCY;
- Place de VERDUN: Jules RUFF, r. de VERDUN;
- Place d'EPINAL: Léon SECHES, g. r. de LILLE.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 6037
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Re: Rabbins servant au front en qualité d’aumôniers militaires.

Message par Jean RIOTTE » ven. juil. 10, 2009 2:05 am

Bonsoir à toutes et à tous,
Tirée de l'excellent livre cité par nos amis Eric et Olivier (je pense à toi ;) voici la liste des aumôniers israélites désignés par le grand rabbin de France Alfred LEVY et agréée par le Ministère de la Guerre en 1914:
- 1er CA: Joseph HERMANN, rabbin de REIMS;
- 2éme CA: Joseph TCHERNAÏA, ministre-officiant d'ENGHIEN;
- 3ème CA: Nathan LEVY, r. de ROUEN;
- 4ème CA: Albert HERTZ, rabbin sans charge communautaire
- 5ème CA: Maurice ZEITLIN, r. s. ch. c. ;
- 6ème CA: Joseph SACHS, r. de CHÄLONS-sur-MARNE;
- 7ème CA: Paul HAGUENAUER, grand rabbin de BESANCON;
- 8ème CA: Julien WEILL, r. de PARIS;
- 9ème CA: Léon SOMMER, r. de TOURS;
- 10ème CA: néant;
- 11ème CA: néant;
- 12ème CA: néant;
- 13ème CA: Marcel SACHS, r. de PARIS;
- 14ème CA: néant;
- 15ème CA: René HIRSCHLER, m-o. de MARSEILLE;
- 16ème CA: Joseph COHEN, g.r. de BAYONNE;
- 17ème CA: Moïse POLIATSCHECK, r. de TOULOUSE;
- 18ème CA: Ernest GINBURGER, g.r. de GENEVE;
- 20ème CA: Maurice EINSENBETH, r. de SEDAN;
- Place de TOUL: Isaac BLOCH, g. r. de NANCY;
- Place de VERDUN: Jules RUFF, r. de VERDUN;
- Place d'EPINAL: Léon SECHES, g. r. de LILLE.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 6037
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Re: Rabbins servant au front en qualité d’aumôniers militaires.

Message par Jean RIOTTE » ven. juil. 10, 2009 2:31 am

Re-,
Il est temps de se coucher: je vois double !!!
Cordialement.
Jean RIOTTE.

Avatar de l’utilisateur
yamadori
Messages : 208
Inscription : ven. juin 06, 2008 2:00 am

Re: Rabbins servant au front en qualité d’aumôniers militaires.

Message par yamadori » ven. juil. 10, 2009 6:26 pm

Chose promise, chose due : le monument du col d'Anozel.

[url]http://images.imagehotel.net/nnjkjd6g1r.jpg[/url]

Bien cordialement,
Eric Mansuy

Decidément, on apprend toujours des choses incroyables...
Que de héros méconnus!

David
Toi qui est de Dijon, si tu reviens de la guerre, dis à ma femme de quelle façon je suis mort.

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »