Remise de Décorations BCA

Avatar de l’utilisateur
Antonio
Messages : 276
Inscription : ven. nov. 30, 2012 1:00 am

Re: Remise de Décorations BCA

Message par Antonio » dim. juil. 09, 2017 1:15 pm

Bonjour,

Aujourd'hui, je vous livre une série de cinq photos non annotées, concernant des Chasseurs Alpins. Elles ont, je pense tout un rapport entre elles, sur la scène qui s'y déroule.

Dans l'ordre de présentation;

Sur la photo Nr. 1, On peut y voir un rassemblement des troupes, avec drapeau en tête, dans une plaine des Vosges?

Image

Photo Nr. 2

Défilé des Chasseurs, baïonnettes aux canons, devant un petit monument et poteau indicateur? Egalement fanfare et fanion.

Image

Photo Nr. 3

Remise de décorations avec présentation des armes, devant une maison forestière? De dos un aumônier Chasseur.
Image


Photo Nr. 4

Encore une remise de décorations par un général, en présence de son état major. Le Lieutenant avec sabre au clair, porte le numéro 54 sur ses pattes de col.
Image

Dernière photo Nr. 5

Groupe de Chasseurs, avec médailles, la majorité d'entre eux, ont les numéros 67 et 68, sur leur pattes de col.
Image

Si vous avez des infos, sur cette série de photos, je serai intéressé...

Merci d'avance.
Antonio

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: Remise de Décorations BCA

Message par Skellbraz . » dim. juil. 09, 2017 4:17 pm

Bonjour à toutes et tous,
Merci Antonio pour le partage des photos.
photo N°5: la taille des galons m'aurait incitée à penser à une photo datant d'avant ou du tout début de la guerre... Supposition tout à fait contredite par le nombre de chevrons (et les médailles) portés par certains hommes.
Il me semble que celui-ci en porte 3, si ce n'est 4. Etrange tout de même : je me dis que les Chasseurs Alpins avaient leurs propres règles vestimentaires.
Image
cordialement
Brigitte
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Ph Crozet
Messages : 270
Inscription : mar. nov. 29, 2011 1:00 am

Re: Remise de Décorations BCA

Message par Ph Crozet » dim. juil. 09, 2017 8:28 pm

Bonsoir à tous,

Pour la 2...

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 4313_1.htm

Bonne fin journée

Philippe
Amicalement,

Philippe

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 4628
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: Remise de Décorations BCA

Message par Yv' » dim. juil. 09, 2017 8:43 pm

Bonsoir,

Donc ce serait le col du Bonhomme ?
https://images-01.delcampe-static.net/i ... 14.jpg?v=0

Yves

Avatar de l’utilisateur
Antonio
Messages : 276
Inscription : ven. nov. 30, 2012 1:00 am

Re: Remise de Décorations BCA

Message par Antonio » lun. juil. 10, 2017 1:01 pm

Bonjour,

Merci Philippe et Yves, pour les infos. C'est bien le col du Bonhomme.

Antonio

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4596
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Remise de Décorations BCA

Message par Eric Mansuy » lun. juil. 10, 2017 1:42 pm

Bonjour,

Il est difficile de distinguer, sur la cinquième photo, qui est au 67e et qui est au 68e, mais le quatrième homme à partir de la droite pourrait être Marceau Furet, du 67e, mort en 1917.

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

Avatar de l’utilisateur
Guilhem LAURENT
Messages : 652
Inscription : dim. nov. 21, 2004 1:00 am

Re: Remise de Décorations BCA

Message par Guilhem LAURENT » lun. juil. 17, 2017 1:29 am

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir Antonio,

Merci du partage
Dernière photo Nr. 5

Groupe de Chasseurs, avec médailles, la majorité d'entre eux, ont les numéros 67 et 68, sur leur pattes de col.
https://forum.pages14-18.com/mesimages/12031/img691.jpg

Si vous avez des infos, sur cette série de photos, je serai intéressé...
Comme Eric, je pense qu'il est très difficile d'identifier les officiers présents sur cette photo (unités ?). Toutefois, sous toute réserve, je crois reconnaître le capitaine BERTIN du 68e BCA (quatrième en partant de la gauche, uniforme clair).

Serait-il possible d'avoir une copie de cette image dans un format beaucoup plus précis. Vous pouvez me contacter par MP. Merci à vous.

Perso, je ne pense pas que cette carte photo ait un lien chronologique avec les autres.

Amicalement

Guilhem
On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.

cowboy38
Messages : 303
Inscription : mer. sept. 23, 2009 2:00 am

Re: Remise de Décorations BCA

Message par cowboy38 » lun. juil. 17, 2017 11:05 am

Bonjour
Pour comparaison, voici ci-dessous un scan du Cne BERTIN (68e BCA) avec le fanion de la 10e cie issu d'une série de photos (1915) du bataillon en Alsace.
Cordialement
Image

Avatar de l’utilisateur
Antonio
Messages : 276
Inscription : ven. nov. 30, 2012 1:00 am

Re: Remise de Décorations BCA

Message par Antonio » dim. juil. 23, 2017 4:43 pm

Bonjour,

De retour de vacances, je vous remercie pour les infos supplémentaires et la photo. Voici des agrandissements de la photo du groupe des chasseurs médaillés. Voir de droite à gauche.



ImageImageImage

Antonio

Avatar de l’utilisateur
Guilhem LAURENT
Messages : 652
Inscription : dim. nov. 21, 2004 1:00 am

Re: Remise de Décorations BCA

Message par Guilhem LAURENT » mar. juil. 25, 2017 4:37 pm

Bonjour à toutes et à tous,
Bonjour Antonio,

Des hypothèses...

Image

De gauche à droite (trois premiers)

capitaine André BERTIN (68e BCA) avant de se raser la barbe...
Image

médecin aide-major de 2e classe BESSIERE (67e BCA)
Image

médecin aide-major MERCIER (67e BCA)
Image

Au premier plan (6e en partant de la gauche)

capitaineDESTRIBATS Jean
Image
Né le 20 décembre 1882 à Andres (département des Landes)
Fils de Bertrand DESTRIBATS et de Marie TESTEMALE
Marié le 27 novembre 1909 à Marie SARRAUTE
Taille :1,74 m

Incorporé le 16 novembre 1903 au 28e bataillon de chasseurs alpins
Arrivé au corps le dit jour.
Caporal le 19 septembre 1904
Sergent le 23 septembre 1905
Rengagé pour deux ans le 29 septembre 1906 à compter du 1er octobre 1906
Rengagé pour trois ans le 24 septembre 1908 à compter du 1er octobre 1908
Rengagé pour deux ans, un mois et quinze jours le 26 mai 1911 à compter du 1er octobre 1911
Rengagé pour deux ans le 20 mai 1913 à compter du 16 novembre 1913
Adjudant le 23 juin 1914
Adjudant-chef le 24 septembre 1914
Sous-lieutenant à titre temporaire le 10 février 1915
Sous-lieutenant à titre définitif le 3 septembre 1915
Lieutenant à titre temporaire le 17 janvier 1916
Lieutenant à titre définitif le 24 juin 1916
Capitaine à titre temporaire le 28 septembre 1916
Capitaine à titre définitif le 30 septembre 1917

Citation à l’ordre de la 1re Armée n°72 du 19 octobre 1914 (JO du 13 novembre 1914) : « belle conduite et courage au feu »

Citation à l’ordre du 8e groupe de bataillons du 24 octobre 1914 : « occupant avec sa section un piton boisé n’a pas hésité à se lancer plusieurs fois à la baïonnette contre une reconnaissance ennemie supérieure en nombre. A su conserver l’ordre et la cohésion dans sa section et maintenir vigoureusement l’ennemi jusqu’à l’arrivée du gros de sa compagnie. »
Citation à l’ordre de la 6e Armée n°404 du 25 octobre 1916 : « commandant de compagnie d’une très grande énergie. A entraîné sa compagnie avec un élan admirable à l’assaut de positions fortement tenues par l’ennemi, les a enlevées en faisant de nombreux prisonniers et tuant tous ceux qui faisaient mine de résister. »

Citation à l’ordre de la 66e Division n°609 du 14 août 1917 : « officier dont l’éloge n’est plus à faire. Chargé avec sa compagnie pendant les opérations du 28 juillet au 3 août 1917 de la mission modeste mais essentielle de ravitailler les unités d’assaut en vivres, munitions et matériel, s’est acquitté de cette mission d’une façon parfaite, a obtenu de sa compagnie un rendement remarquable, ne laissant manquer de rien les unités de première ligne malgré les difficultés de ravitaillement dans des boyaux impraticables et sous les violents bombardements. »
Citation à l’ordre de la 6e Armée n°533 du 17 novembre 1917 : « officier splendide. Chargé avec sa compagnie de s’emparer de la carrière au Charbon, a enlevé son objectif d’un seul élan. A maintenu son gain pendant toute une journée, malgré les contre-attaques les plus furieuses, guidant et encourageant ses chasseurs par son admirable attitude. Exemple vivant du beau soldat. »

Citation à l’ordre de la 6e Armée n°535 du 24 novembre 1917 : « la 1re compagnie du 28e BCA chargée sous les ordres du capitaine Destribats d’une mission très dure et particulièrement délicate d’un seul élan, capturant 50 prisonniers. Pendant toute une journée a tenu tête à des furieuses contre-attaques, montrant dans ces circonstances un merveilleux esprit de discipline de ténacité et de combativité. »

Citation à l’ordre de la 66e DI n°816 du 17 juin 1918 : « le 8e groupe de BCA commandant par le lieutenant colonel Leclerc et comprenant… le capitaine Destribats, héritant d’une situation de fin de combat sur un terrain dépourvu d’organisation défensive a fourni un effort exceptionnel durant un mois de dur secteur, a culbuté l’ennemi en lui enlevant des observatoires d’une importance capitale. Grâce à un labeur inlassable, malgré les fatigues résultant d’une très sérieuse épidémie et en dépit de violents bombardements par obus toxiques a organisé le terrain conquis et en a fait à la fois un centre de résistance de premier ordre et un tremplin offensif parfaitement outillé. Par une lutte d’usure de tous les instants a pris et conservé l’ascendant sur le Boche supprimant en lui toute velléité de réaction et lui infligeant des pertes telles que ce dernier a dû être relevé à trois reprises. Magnifique faisceau d’énergie, de vaillance et de dévouement. »

Citation à l’ordre de la 66e DI n°912 du 15 octobre 1918 : « détachement léger de la 66e Division commandé par le capitaine Destribats – du 11 au 16 septembre 1918, attaquant sans cesse un ennemi résolu au sacrifice et brisant ses deux violentes contre-attaques, a fait preuve d’un esprit offensif, d’une valeur manœuvrière et d’une ténacité admirables. »

Citation à l’ordre de la 10e armée n°345 du 15 novembre 1918 : citation ci-dessus portée à l’ordre de l’armée
Médaille militaire : ordre du GQG des armées de l’Est du 30 décembre 1914 (JO du 21 janvier 1915) : « toujours très brillant au feu, commandant l’avant-garde de sa compagnie et se heurtant à un compagnie allemande dans un bois d’accès très difficile, a chargé l’ennemi à trois reprises et l’a arrêté jusqu’à l’arrivée de sa compagnie. »

Chevalier de la Légion d’Honneur – ordre 330 D du 18 avril 1915 : « son capitaine ayant été tué, a pris, sous le feu, le commandement de sa compagnie ; l’a entraîné à la baïonnette et s’est emparé de plusieurs tranchées ennemies et d’une pièce de canon. »

Croix de guerre : 7 palmes, 1 étoile de bronze, 3 étoiles d’argent
Officier de la Légion d’Honneur – décret du 2 octobre 1920, rang du 16 juin 1920 (JO du 4 octobre 1920)


Au premier plan (9e en partant de la gauche)

capitaineVINCENS Julien Albert
Image

Né le 30 juillet 1889 à Barjols (département du Var)
Fils de Joseph VINCENS et de Félicie RECUBERT
Taille : 1,67 m

Incorporé le 3 octobre 1910 au 27e bataillon de chasseurs alpins
Arrivé au corps le dit-jour
Caporal le 19 février 1911
Sergent le 24 septembre 1911
Envoyé dans la disponibilité le 25 septembre 1912 – certificat de bonne conduite accordé.
Rappelé à l’activité par ordre de mobilisation générale du 2 août 1914
Arrivé au corps (27e bataillon de chasseurs alpins) le 4 août 1914
Blessé le 19 août 1914 à Dieuze (Lorraine), « balle cuisse éclats d’obus au dos »
Blessé le 26 août 1914 à Lamothe près de Lunéville, « éclats d’obus pied gauche »
Passe au 67e bataillon de chasseurs alpins entre le 26 août et le mois de janvier 1915 (date inconnue)
Adjudant le 6 novembre 1914
Sous-lieutenant à titre temporaire le 24 janvier 1915
Blessé le 29 mai 1915 au Suttel, Reichakerkopf (Alsace), « blessure du genou et de la cuisse gauche par scharpnell.
Lieutenant à titre temporaire le 9 juin 1915
Blessé le 1er septembre 1915 au Lingekopf, « éclats de grenade au nez »
Sous-lieutenant à titre définitif le 15 avril 1916
Capitaine à titre temporaire le 5 mai 1916
Lieutenant à titre définitif le 27 janvier 1917
Tué le 9 mai 1918 au bois de Sénécat dans la Somme

Citation à l’ordre du bataillon n°18 du 10 février 1915 : « appartenant à une compagnie coupée du gros du bataillon a par son énergie emmené avec lui une quarantaine de chasseurs pour essayer de joindre les lignes françaises à travers un plateau découvert, s’est retiré en combattant. A pu rentrer dans nos lignes avec cinq chasseurs seulement et a continué à combattre en se joignant à un corps voisin »

Citation à l’ordre de l’armée du 26 septembre 1915 (JO du 28 octobre 1915) : « a maintenu sa compagnie sous un bombardement intense d’une durée de douze heures ; a ensuite par son sang-froid et son audace repoussé à coups de grenades une violente attaque allemande qui prenait à revers une de nos positions particulièrement importante et difficile à tenir »

Inscription au tableau spécial de la Légion d’Honneur, chevalier pour prendre rang du 12 septembre 1916 : « officier très énergique et d’un courage exemplaire, possédant un véritable ascendant sur ses chasseurs. Déjà quatre fois blessés et deux fois cités à l’ordre. Le 24 août 1916 malgré un feu violent de mitrailleuses a porté sa compagnie à l’assaut avec un élan magnifique. Arrêté dans la progression a maintenu ses hommes sous le feu avec le plus grand sang-froid »

Citation à l’ordre de la division n°474 du 14 novembre 1916 : « officier du plus grand sang-froid et d’indomptable énergie. Dans une position qui venait d’être conquise, a maintenu pendant huit jours sa compagnie à un niveau moral remarquable toujours prête à l’offensive, malgré les pertes sévères. »

Citation à l’ordre de la division n°552 du 10 juin 1917 : « excellent officier énergique, brave et d’esprit inventif. A su organiser une partie délicate dans un secteur difficile. S’y est multiplié, encourageant chacun par sa présence de jour et de nuit, prenant une grande part à la réussite d’un coup de main qui a élargi la ligne et enlevé un poste ennemi. »

Citation à l’ordre de la 6e Armée n°544 du 12 décembre 1917 (JO du 22 janvier 1918) : « officier qui s’est signalé dans toutes les attaques auxquelles a participé le bataillon. S’est distingué de nouveau le 23 octobre en conduisant à l’assaut les deux compagnies de tête du bataillon, faisant 250 prisonniers de la Garde impériale et capturant un canon de campagne, 11 mitrailleuses et un matériel important. »

Citation à l’ordre de la 1re Armée n°34 du 29 mai 1918 (JO du 1er juillet 1918) : « capitaine à la compagnie de mitrailleuses du 67e bataillon de chasseurs alpins – officier d’élite. Véritable entraîneur d’hommes. Aimé de ses chefs et de ses camarades ; adoré de ses chasseurs pour lesquels il incarnait l’âme du bataillon. Mortellement frappé à son poste de combat, le 9 mai 1918 cinq citations antérieures. »


Je pense que les deux officiers entre les capitaines DESTRIBATS et VINCENT appartiennent au 28e BCA - présence de la fourragère.

Image

Confirmation pour Marceau Henri Paul FURET

Image

Qu'en pensez-vous ?

Amicalement

Guilhem

On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.

Répondre

Revenir à « Photos diverses »