Les éclopés de la main du 318eRI (et du 116?)

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8386
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Les éclopés de la main du 318eRI (et du 116?)

Message par Charraud Jerome » mar. mai 18, 2010 1:33 am

Bonjour
Une petite trouvaille effectuée ce week-end. Perso, je ne suis pas un spécialiste du 318e, mais comme je sais qu'il y a quelques bretons dans le coin ...

Image
Admirez les jolies chaussettes rayées :lol: Pas du tout réglementaires, un peu voyantes mais finalement originales et élégantes.

Image
Jean Yves, le gars de gauche, le blessé du pouce, il est du 118 ou du 116?

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
jmbissieres
Messages : 125
Inscription : mer. déc. 03, 2008 1:00 am

Re: Les éclopés de la main du 318eRI (et du 116?)

Message par jmbissieres » mar. mai 18, 2010 5:17 pm

Bonjour Jérôme,

Je n'arrive pas à déchiffrer le numéro sur le col de ton gars. As-tu essayé en jouant sur les contrastes ?
Ce que je remarque c'est le regard triste de ces éclopés. Je comprends que leurs blessures ne sont pas assez graves et qu'ils retourneront au front, d'où certains visages désespérés.

Cette photo m'intéresse, si tu peux me l'envoyer en MP en haute résolution je t'en serais très reconnaissant.

@+
JMARC
Mon site sur mon arrière grand père http://jmbissieres.free.fr/

Avatar de l’utilisateur
RIO Jean-Yves
Messages : 1197
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am
Localisation : VANNES (Morbihan)
Contact :

Re: Les éclopés de la main du 318eRI (et du 116?)

Message par RIO Jean-Yves » mar. mai 18, 2010 5:23 pm

Bonjour à tous
bonjour Jérome.

Un beau cliché !!
Pour le "pouce", avec mes lunettes + un coup de loupe sur mon écran, je dirais plutôt 116 que 118e en comparaison avec le 8 du 318, la boucle du chiffre ne semblant pas fermée.
Le soldat à droite du 318e semblerait aussi porter le n°116 (mais là avec moins de certitude).
Tu n'as pas d'indication sur le lieu où cette photo aurait été prise ? (à noter aussi les deux soldats du 1e rang en pantoufles).

Pour ce qui est des chaussettes rayées, forts seyantes, quoique légèrement portées "en andouille" (de Guémené sur Scorff, bien sur) c'est tout simplement du "Armox lux" (de Quimper) avant l'heure :D !
(Qui connait la marque comprendra).

Plus sérieusement, d'autres numéros de col sont-ils déchiffrables en totalité ou en partie ?
Amicalement :hello:
Jean-Yves
Recherches sur les régiments vannetais (116e & 316e RI, 28e & 35e RAC) et l'histoire de VANNES
http://vannes1418.canalblog.com/

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8386
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Les éclopés de la main du 318eRI (et du 116?)

Message par Charraud Jerome » mar. mai 18, 2010 5:58 pm

Bonjour
Je n'avais mis qu'une version allégée pour un affichage rapide sur le forum, voici donc la carte au maximum de mon scaner.
A priori, je ne vois pas d'autres numéros, du 116 (deux gars) et du 318e RI.
Hormis que le vendeur est du Morbihan, pas d'indications sur le carte en elle-même (rien au verso).

Pour la vraie taille, cliquez sur la photo
Image

Cordialement
Jérôme Charraud

PS: Jean Yves, un courrier est en partance pour le Morbihan, retour aux sources.
PS: Perso, je suis surtout pull "Captain Corsair", mais là c'est plutôt Ille et Vilaine
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Yann LE FLOC'H
Messages : 499
Inscription : dim. mars 05, 2006 1:00 am

Re: Les éclopés de la main du 318eRI (et du 116?)

Message par Yann LE FLOC'H » mar. mai 18, 2010 11:41 pm

Bonsoir,

J'ai été tout d'abord attiré par le titre du post : en effet le 318e RI est un RI qui m'interesse car mon Arrière grand père y a combattu et ce ce RI apparaît peu souvent dans les discussions..... D'ailleurs sur MDH, le JMO est absent.....

En voyant cette photo, j'ai alors eu un choc .......

Je crois en effet reconnaitre mon AGP parmi les blessés.
Mon AGP, un paysan finistérien non francophone nommé Yves BOURHIS a été blessé à MOULIN SOUS TOUVENT (eclat d'obus à la fesse) dans les rangs du 318e RI.
Après sa convalescence, il sera affecté au 87e RI en décembre 1914.
Il sera de nouveau blessé par balles en fevrier 1915.
Enfin, il sera porté disparu en juillet 1915 aux Eparges toujours dans les rangs du 87e RI. Blessé, il sera ramassé par les Allemands et finira la guerre en captivité.

Je crois le reconnaitre (pour moi, c'est le soldat assis à l'extrême droite)
eclopés 318 RI.jpg
eclopés 318 RI.jpg (142.01 Kio) Consulté 284 fois
Je vous poste les deux seuls portraits que je possède de lui....

Portait alors qu'il est prisonnier de guerre
Yves Bourhis prisonnier.jpg
Yves Bourhis prisonnier.jpg (80.72 Kio) Consulté 284 fois
Portrait de lui alors qu'il a été affecté au 87e RI (entre dec 1914 et l'été 1915). Il est assis à gauche.
Bourhis Yves 1915.jpg
Bourhis Yves 1915.jpg (93.87 Kio) Consulté 284 fois

J'attends vos avis.
Pouvez vous me dire si vous pensez qu'il s'agit du même homme ?

En tout le soldat de la photo ne semble pas blessé à la main, cela pourrait donc coller ......

Peut-être que je suis trop aveuglé par l'émotion pour être objectif......

Cordialement

Yann LE FLOC'H
Dernière modification par Yann LE FLOC'H le lun. mars 23, 2020 3:52 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8386
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Les éclopés de la main du 318eRI (et du 116?)

Message par Charraud Jerome » mer. mai 19, 2010 12:00 am

Bonsoir
Wouahh! j'aurais pas pensé à un tel cas en publiant cette photo.
Bien que n'étant pas très physionomiste, je dois reconnaitre qu'il y a ressemblance
Image

Cependant, je trouve l'éclopé du 318 (Le col indique bien ce numéro) plus vieux que votre aieul, son visage est beaucoup plus creusé, buriné.
Le visage de votre AGP semble plus rebondi (Est ce dû aux bienfaits de la convalescence?)

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
Arnaud Carobbi
Messages : 6306
Inscription : mer. avr. 19, 2006 2:00 am
Localisation : Maine-et-Loire
Contact :

Re: Les éclopés de la main du 318eRI (et du 116?)

Message par Arnaud Carobbi » mer. mai 19, 2010 12:16 am

Bonsoir Jérôme,
Bonsoir Yann,
Bonsoir à tous,

Encore un magnifique exemple que le partage finit toujours pas donner des résultats !
Jérôme, je pense que c'est peut-être la même personne : si on observe l'oreille, les similitudes sont très importantes, à la fois dans la forme, la taille et l'ombre à l'intérieur.
Image
Et pour la photo de prisonnier, on pourrait croire que 10 ans la sépare de cette en militaire du 87e ! Sans parler de la forme caractéristique du menton, de la bouche, des moustaches.
Mais ce n'est qu'une opinion qui demande à être étoffée !

Amitiés,
Arnaud
Le site du Parcours du combattant de 14-18 : nouvelle adresse.

Avatar de l’utilisateur
stefbreizh56
Messages : 486
Inscription : ven. juil. 13, 2007 2:00 am

Re: Les éclopés de la main du 318eRI (et du 116?)

Message par stefbreizh56 » mer. mai 19, 2010 3:10 am

Bonsoir,

Les similitudes évoquées par Arnaud peuvent effectivement se distinguer entre ces deux photos (désolé d'avoir tout barbouillé...) :

- le creux entre le menton et les lèvres,
- la postures des lèvres,cette moue laissant apparaître un espace,
- Les paupières tombantes sur le coin des yeux,
- La fourniture des sourcils,
- Ce pli sous l'oeil de droite accentué par un état de maigreur...

Les poses sont quasiment identiques,ça frappe tout de même...Et puis le foulard blanc bien remonté sur le cou...

Image

Pourquoi pas ? Parfois,à vouloir focaliser sur des détails,on en trouve partout..Mais bon...A voir !

Cdt,Stef
"En essayant continuellement,on finit par réussir.
Donc: plus ça rate,plus on a de chance que ça marche" (Les Shadocks)

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8386
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Les éclopés de la main du 318eRI (et du 116?)

Message par Charraud Jerome » mer. mai 19, 2010 11:23 am

Bonjour
Un petit détail anodin:
J'ai fait une erreur plus haut:
Le vendeur (Delcampe) est du Finistère (comme Yves Bourhis) et non du Morbihan.

Cette carte était vendue en lot avec une carte du 68e RI (2e Cie 1909), je vais poser la question pour savoir s'il s'agit d'un lot de même origine.

Petit rajout (16h10): Dixit le vendeur, il n'y avait pas de lien entre les deux cartes (Celles des éclopés et celle du 68e RI)

Yann: Connais tu le régiment de service militaire de ton AGP?

Cordialement
Jérôme
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Yann LE FLOC'H
Messages : 499
Inscription : dim. mars 05, 2006 1:00 am

Re: Les éclopés de la main du 318eRI (et du 116?)

Message par Yann LE FLOC'H » mer. mai 19, 2010 3:27 pm

Bonjour à tous,

Merci beaucoup de vous être penché sur ma requête.

Arnaud et Stef, je crois que vous me confortez dans mon intuition, je suis convaincu qu' il s'agit bien de lui......???? Bien vu, le détail du foulard blanc.

Concernant son âge, il était né en 1885 donc il avait 29 ans en 1914.
Sa vie avait été dure puisqu'ayant perdu très jeuen ses deux parents (son père mort alors qu'il avait 3 ans et sa mère alors qu'il avait 7 ans), il était passé par l'Assistance Publique et avait été placé très vite dans des fermes comme valet. Son aspect vieilii qu'on retrouve sur la photo de Jérome (septembre 1914 si c'est lui? ) et sur la photo de captivité peut s'expliquer par les privations et fatigues récemments subies.... tandis que l'aspect plus jeune et "grassouillet" de la photo de convalescence (sodat au 87e RI) peut s'expliquer par un "engraissement" dont parlent souvent les poilus dans leur correspondance ainsi qu'à d'éventuelles retouches du photographe (???).

En 1914, il était journalier illettré à Trégourez (29). Il y est mort à la fin des années 50 possédant en tout et pour tout un petit champ ainsi qu'une vache. La maison familaile (un petit penty construit de ses mains vers 1925 au bourg de Trégourez est resté dans la famille propriété de ma grande-tante. ...)
Il ne parlait pas français (mon père né en 1945 n'avait jamais pu converser avec lui...) ; par contre de sa captivité , il avait ramené le langue de Goethe et en 1941/44; la légende familiale rapporte qu'il avait servi ponctuellement d'interprête avec des soldats allemands cantonnés au repos dans le village après un passage sur le front russe. Pour la petite histoire, sa fiche Matricule rapporte qu'il a été interné à Hammelburg mais la légende familiale rapporte qu'il était dans une ferme tenue par une famille israelite.... Il avait été très bien traité.

Il avait effectué son service au 106e RI de CHALONS

Il a été blessé le 14/09/1914 avec le 318e RI ("plaie à la fesse") puis le 27 février 1915 en Champagne avec le 87e RI ("plaie par balle en séton au bras droit") puis enfin le 17 juillet 1915 à "Bois-haut" aux Eparges lors d'une grosse attaque allemande . Ramassé mourant par les Allemands, la description de ses blessures est inconnue.

Ma grand mère née en 1914 est décédée en 1986 mais son unique soeur, née en 1920 est toujours de ce monde et encore en pleine forme. Elle n'a pas internet mais je la vois une fois par an en moyenne et je lui montrerai la photo. Je dois vous dire qu'elle lui ressemble notamment le menton un peu caractèristique....

Encore merci.

Jérôme,bravo pour ta découverte.......


Cordialement

Yann LE FLOC'H

Répondre

Revenir à « Uniformes & divers »