Re: Cohérence historique de l'uniforme

zurga
Messages : 9
Inscription : ven. déc. 23, 2016 1:00 am

Re: Cohérence historique de l'uniforme

Message par zurga » mar. déc. 12, 2017 3:18 pm

Bonjour,

L'année dernière à la même époque, j'avais pu avoir accès au registre de matricule de mon arrière-grand-père Pierre Guimard. Grâce à vos lumières, j'avais pu expliquer son parcours erratique entre sa blessure et son rapatriement sanitaire en Juillet 1918.
Son parcours est rappelé dans le sujet suivant :
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 4070_1.htm


La nouveauté, c'est que mon père m'a transmis un paquet de photos retrouvées par hasard au milieu d'autres photos de famille chez mon grand-père.
Au milieu de ses photos du couple Forhan/Garbe en Chine entre 1913 et 1928, j'ai trouvé une photo d'un soldat en uniforme et au dos l'inscription manuscrite :
Pierre Guimard Limburg (Lahn) 1916
Le dos de la photo est de type carte postale et imprimé j'ai : "Fotografie von R. Bender Limburg". Il n'y a aucune correspondance, juste l'adresse Mme Guimard 48 rue Dutôt Paris (Adresse qui correspond bien au domicile du couple Guimard/Tramey pendant la première guerre mondiale).
Voici la photo (cliquez dessus pour l'afficher en très grand) :
Image


La description physique du registre de matricule (1m62, yeux et cheveux marrons, front ordinaire, menton rond, visage ovale) est tellement banale que le soldat correspond.

Deux choses me gênent pour l'identifier effectivement comme Pierre Guimard.
La première, c'est le lieu : cela ne ressemble pas vraiment à un camp de prisonnier.
La deuxième, c'est l'uniforme : Pierre Guimard a été Sergent dans le 103eme RI pendant son service militaire mais incorporé au 320eme RI à la mobilisation.

Du coup mes questions :
- Pourrait-il avoir gardé une veste de son service et se l'être fait envoyer pour remplacer ses vêtements usés ?
- Que signifie la bande blanche sur le bras gauche ?

Merci par avance pour vos lumières.
Dernière modification par zurga le ven. janv. 26, 2018 5:09 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
marcus
Messages : 2905
Inscription : ven. mars 28, 2008 1:00 am
Localisation : Meuse

Re: Cohérence historique de l'uniforme

Message par marcus » mar. déc. 12, 2017 4:56 pm

Bonjour,

Votre ArGP a été blessé avant sa capture. Son uniforme n'était probablement plus utilisable (déchire, souillé). Un envoi par la famille d'anciens effets me semble une explication très convaincante.
Le bout de tissu cousu est un des moyen d'identification rapide des PG. Il semble porter un tampon délavé, probablement un matricule se finissant par 5.

Cordialement,
Marc
Sur les traces de mes ancêtres, recherche docs & photos sur 44e RIT, 13e RI et 16e BCP. Merci.

zurga
Messages : 9
Inscription : ven. déc. 23, 2016 1:00 am

Re: Cohérence historique de l'uniforme

Message par zurga » mar. déc. 12, 2017 6:11 pm

Bonjour Marc,
Merci pour votre réponse.
Pour dire le vrai, son uniforme devait être dans un sale état après 6 mois passé dans la forêt des Ardennes.

Vous avez de bons yeux, je n'avais pas vu le 5 sur le tissu blanc cousu.
Il va falloir que je rescanne l'original en plus grand pour voir si j'arrive à trouver plus de chiffres.

Je vais finalement l'identifier officiellement comme mon arrière-grand-père.
Encore merci.

Cordialement,
Dernière modification par zurga le ven. janv. 26, 2018 5:09 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: Cohérence historique de l'uniforme

Message par Skellbraz . » mar. déc. 12, 2017 8:43 pm

bonsoir à toutes et tous
Sur la photo vous nous avez transmise, apparaissent les mentions : "Fotografie von R. Bender Limburg"
J'ai pensé qu'il s'agissait du nom d'un photographe et de celui d'une ville. Il y avait effectivement un camp de prisonniers français à Limbourg en Allemagne.
Ce camps fut visité par un abbé suisse dont il est fait état dans les archives du diocèse de Fribourg (Suisse): « mandaté par le Conseil fédéral puis par le Vatican, l’abbé fribourgeois Eugène Dévaud effectue 360 visites de camps de prisonniers en Allemagne durant la Première Guerre mondiale. Mission qui lui vaudra la Légion d'honneur.
«Apporter ses secours spirituels aux Français internés ou prisonniers de guerre, de religion catholique». Telle est la mission qu’assigne le conseiller fédéral Arthur Hoffman à l’abbé Eugène Dévaud. En quatre ans, ce prêtre fribourgeois effectuera pas moins de 360 visites de camps de prisonniers français en Allemagne, avant que son successeur, le chanoine Louis Waeber, n’en fasse encore une soixantaine d’autres."
https://www.sept.info/1914-abbe-devaud-prisonniers

On peut imaginer que - peut-être- suite à une rencontre avec cet abbé ( ou avec son successeur) votre aïeul a été "rapatrié" comme prisonnier mais en Suisse. (vous avez mentionné qu'il a fait un séjour en Suisse)
"CH AEF Mission cath. suisse 141 Camp de Limburg, 1914 (env.)-1918 (env.)" : http://appl.fr.ch/aef_query/Detail.aspx?ID=26739
cordialement
Brigitte
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
joel guyonneau
Messages : 1458
Inscription : mar. oct. 19, 2004 2:00 am

Re: Cohérence historique de l'uniforme

Message par joel guyonneau » mar. déc. 12, 2017 10:39 pm

bonsoir
en fait il s'agit alors d'internés. la Suisse en a recueilli beaucoup surtout dans des stations de montagne les Diablerets etc...
je précise que Limburg an der Lahn jouxte Diez an der Lahn. Mon grand pere lorrain du IR 166 (Bitche) après sa blessure de juillet 1917 et sa convalescence a été affecté au RIR 25 de Diez an der Lahn puis a rejoint le front occidental entre Ypres et Lille au printemps 1918...
cdlt

tofcognac
Messages : 110
Inscription : sam. mai 13, 2017 2:00 am

Re: Cohérence historique de l'uniforme

Message par tofcognac » mar. déc. 12, 2017 11:49 pm

Bonsoir,

Vous avez aussi des informations intéressantes en tant que PG

https://grandeguerre.icrc.org/fr/File/S ... es/guimard

Il faut aller sur GUIMARD, M. (69)
Puis Chercher parmi les prénoms Pierre, il y a un peu plus loin GUIMARD Pierre Louis Albert

Cordialement,
Christophe

zurga
Messages : 9
Inscription : ven. déc. 23, 2016 1:00 am

Re: Cohérence historique de l'uniforme

Message par zurga » mer. déc. 13, 2017 4:11 pm

Bonjour,

Merci pour vos précisions.

Pour compléter sur le parcours de mon Arrière-Grand-Père, vous avez le sujet que j'ai mentionné dans mon premier message :
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 4070_1.htm

J'avais retracé l'ensemble de son parcours pendant la guerre :
Incorporé au 320eme, 17eme compagnie en tant que sergent.
Blessé au premier engagement en défendant le pont de Lumes sur la Meuse le 28 Août 1914.
Il a été hospitalisé à Charleville-Mezières pendant le retrait du régiment. Il s'est retrouvé avec Henri Cantin, aussi sergent à la 17eme compagnie et blessé comme lui, derrière les lignes ennemis.
Ils ont passés tous les deux 5 mois dans la forêt des Ardennes en tentant de retourner dans le camp Français.
Ils sont pris tous les deux le 21 ou 25 janvier 1915.
Ils sont placés en détention à Giessen le 7 avril 1915
Puis déplacés à Celle le 7 juillet 1915
Puis Limburg le 27 novembre 1915
Henri Cantin disparait des liste de prisonnier avant le dernier déplacement de mon arrière-grand-père à Darmstadt le 7 mars 1917.
La légende familiale indique que Pierre Guimard n'a pas réussit son évasion tandis que la citation d'Henri Cantin indique bien que lui s'est échappé.
Pierre Guimard est transférée en Suisse à Charmey en hôpital pour cause de neurasthénie (Je pense qu'on dirait aujourd'hui dépression, à cette date il a probablement appris que ses deux filles et sa mère sont mortes).
Il est enfin rapatrié en France le 9 juillet 1918.
Il est alors affecté au 26eme bataillon de chasseurs dans lequel il finit la guerre.

Son parcours m'était connu d'après son registre de matricule et les listes de prisonniers du CICR. L'année dernière j'ai pu confirmer la légende familiale de la vie en forêt grâce à ce site, encore merci.

Aujourd'hui, avec cette photo, je confirme les mentions manuscrites au dos de la photo et je mets un visage sur un nom.

Cordialement,

Répondre

Revenir à « Tenues »