usine de munition et usine chimique

11ecuir
Messages : 22
Inscription : mer. déc. 17, 2014 1:00 am

Re: usine de munition et usine chimique

Message par 11ecuir » mar. janv. 20, 2015 11:06 am

Bonjour

Des images tirées du site des archives de l’Isère sur les usines de munitions et les usines chimique de Pont-de-Claix et Jarrie utilisé pendant la guerre.

avec les légendes

Image ... pour produire des gaz de combat

Image A Pont-de-Claix et Jarrie on construit le pôle chimique

Les usines chimiques de Pont-de-Claix et Jarrie existent toujours

"Une usine a été spécialement construite à Pont-de-Claix pour la production de chlore utilisé comme gaz de combat. Près de 200 personnes ont fait tourner les ateliers à plein régime. Durant la Grande Guerre, le site produisait 4000 tonnes de chlore par an. D’autres usines, à Jarrie, Prémont (73) et Pomblière (73) ont également fabriqué du chlore et ses dérivés comme le phosgène, un autre gaz suffocant utilisé en 1916. En juillet 1917, les allemands introduisent l’ypérite (gaz moutarde). Ce sont les Usines du Rhône qui vont le fabriquer dans leur usine de Roussillon. Vingt tonnes de ce produit toxique sont produites par jour à Roussillon en 1918. La main d’oeuvre est majoritairement féminine." source France 3 Rhône Alpes

Image Les femmes sont mises à contribution

Image Les usines se développent partout en Isère

Image Les hommes de plus de 46 ans sont aussi mobilisés

Image En 1915 on recense 114 usines spécialisées dans l'armement (obus, douilles ...)

Image

Image Les prisonniers de guerre sont mis à contribution.

Arnaud Lejaille
Messages : 159
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: usine de munition et usine chimique

Message par Arnaud Lejaille » sam. janv. 24, 2015 7:51 pm

Bonsoir,

Merci pour ces belles photos.

Des précisions supplémentaires sur la production et les usines produisant des gaz de combat sur cette page :

http://www.guerredesgaz.fr/Industrie/In ... ncaise.htm

Les usines de production de « gaz » ont été montées de toute pièce à partir de 1915, aucune n’existant avant le conflit. Elles ont toutes été transformées après le conflit pour s’orienter vers une production de paix et la plupart des sites existent encore de nos jours, en effet.
D’autres sont des héritages directs du conflit, comme l’ONIA qui donna lieu à un site que tout le monde connaît, AZF.

http://www.guerredesgaz.fr/Industrie/Industrie.htm


Plusieurs de ces sites issus de la Première Guerre ont continués à produire des substances chimiques et toxiques à la veille et au début du deuxième conflit.

http://www.guerredesgaz.fr/these/chap13/chap13.htm

On retrouve ici Pont-de-Claix en atelier de chargement de munitions toxiques et Jarrie participant à l’effort de production pour la défense nationale avec le chlore.


Les sites mis sur pied dans les années 30 sont encore des pôles chimiques aujourd’hui.

Bonne soirée.

Répondre

Revenir à « A l'arrière »