entrée d'un courbis..enterrement soldat Americain prise de Bezonvaux

montech
Messages : 345
Inscription : sam. févr. 18, 2012 1:00 am

Re: entrée d'un courbis..enterrement soldat Americain prise de Bezonvaux

Message par montech » ven. févr. 10, 2017 1:08 pm

Bonjour photos 14.18ImageImageImage

Cyril Cary
Messages : 1114
Inscription : lun. août 08, 2005 2:00 am

Re: entrée d'un courbis..enterrement soldat Americain prise de Bezonvaux

Message par Cyril Cary » ven. févr. 10, 2017 5:09 pm

Bonjour,
Malheureusement il ne faut pas croire les légendes des cartes postales et des plaques de verre:
Cette photo issue d'une série de photos d'origine allemande (mais légendées en français) n'ont pas été prises à Bezonvaux mais dans un fort (français ou belge) pour l’entrainement à la prise des forts ou le franchissement de fossés.
Le seul camp d'entrainement à la prise des forts en Meuse est situé dans les bois de Senon. Le drill était une représentation réduite du fort de Vaux mais les fossés étaient en terre et ne servaient qu'à la progression et synchronisation des groupes d'assaut.

Cordialement,
Cyril

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3086
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: entrée d'un courbis..enterrement soldat Americain prise de Bezonvaux

Message par monte-au-creneau » ven. févr. 10, 2017 6:33 pm



...Cette photo issue d'une série de photos d'origine allemande (mais légendées en français) ...
Bonjour,

Vous avez sans doute raison, mais quelles sont vos sources, vos références, pour dire ceci ?
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8269
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: entrée d'un courbis..enterrement soldat Americain prise de Bezonvaux

Message par Charraud Jerome » ven. févr. 10, 2017 7:03 pm

Bonsoir
Je n'ai aucune sources officielles, mais juste en regardant l'image, j'imagine très bien une attaque de position fortifiée avec des échelles d'une telle longueur. C'est très pratique pour la manœuvre d'approche :-)
De plus, la zone est exempte de bombardements, tout juste des éclats de roches des parements, c'est pas très typique du paysage verdunois de l'époque.

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8383
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: entrée d'un courbis..enterrement soldat Americain prise de Bezonvaux

Message par Alain Dubois-Choulik » ven. févr. 10, 2017 7:32 pm

j'imagine très bien une attaque de position fortifiée avec des échelles d'une telle longueur.
Bonsoir
Et l’assailli versant de l'huile bouillante .... C'est pourtant dans ces conditions ( sans l'huile) que les Kiwis de Nouvelle Zélande (d'aucuns disent que le premier était un Maori) ont pris pied dans les remparts de Le Quesnoy (Nord) le 4/11/1918. Je n'ai pas en tête la hauteur de l'échelle, ni d'où ils la tenaient, mais ... il fallait le faire !
Image(site de la ville)
voir ICI pour une idée plus précise de la hauteur, classique je présume.
Cordialement
Alain
PS : le rebord de pierre à droite est à environ 6m (des imprudents voulant faire une belle photo et tournant le dos au vide en sont tombés il y a quelques années)
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8269
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: entrée d'un courbis..enterrement soldat Americain prise de Bezonvaux

Message par Charraud Jerome » ven. févr. 10, 2017 7:54 pm

Bonsoir
Ce n'est pas tant l'échelle qui me choque, mais le fait de l’amener en première ligne, c'est pour cela que je parlais de manoeuvre d'approche plus que de franchissement; il suffit d'imaginer le secteur de Bezonvaux à l'époque. Je ne pense pas me tromper en disant que le secteur du Quesnoy était moins tourmenté à l'époque et que l'on était plus dans le "mouvement".
Il ne faut s'étonner d'aucune technique de franchissement, on utilisa bien des fagots ou des échelles projetées à plat pour franchir certains obstacles.
Effectivement, il fallait de l'audace, de la témérité, voir de l'inconscience?
Mais sans elles, auraient-ils réussi?

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2365
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: entrée d'un courbis..enterrement soldat Americain prise de Bezonvaux

Message par air339 » ven. févr. 10, 2017 8:19 pm

Bonsoir,

Pour une approche discrète, peut-être des échelles gonflables ou pliantes en caoutchouc ? au point où on en est... ;)

Bien cordialement,

Régis

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8383
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: entrée d'un courbis..enterrement soldat Americain prise de Bezonvaux

Message par Alain Dubois-Choulik » ven. févr. 10, 2017 8:41 pm

Le secteur du Quesnoy était moins tourmenté à l'époque et que l'on était plus dans le "mouvement".
Bonsoir,
Tout à fait ! C'était quand même surprenant ! Mais qui sait ? Prendre d'assaut des remparts de Vauban, ce n'est peut-être pas la dernière fois .....Je me suis souvent demandé ce qu'ils pensaient .... : " Dépêchons, on y va et on rentre chez nous " ?? En tous cas ils reviennent très souvent .
Régiiiiiiiis !!!
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Cyril Cary
Messages : 1114
Inscription : lun. août 08, 2005 2:00 am

Re: entrée d'un courbis..enterrement soldat Americain prise de Bezonvaux

Message par Cyril Cary » sam. févr. 11, 2017 12:46 am

Bonsoir
quelles sont vos sources, vos références, pour dire ceci ?
Les sources sont très simples : il n'y a pas de murs d'une telle ampleur à Bezonvaux.
L'ouvrage de Bezonvaux a des fossés en terre coulante, hors sur cette photo, ils sont manifestement maçonnés:
http://fortiffsere.fr/verdun/index_fich ... ge5197.htm

Vous trouverez ici une autre photos de ce reportage allemand légendé par les Français où vous pourrez constater l'allure décontractée des spectateurs qui sont au fond d''un fossé de fort, endroit hautement dangereux, s'ils étaient vraiment à l'assaut de cette fortification! Les échelles de la photo sont visible à l'extrémité du mur de gauche.
Image
http://www.ebay.fr/itm/272540050302?_tr ... EBIDX%3AIT

De plus, les champs labourés en arrière plan, n'ont pas un seul trou d'obus! Et juste après le trommel feuer du 21 février 1916...

Cordialement
Cyril

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2365
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: entrée d'un courbis..enterrement soldat Americain prise de Bezonvaux

Message par air339 » sam. févr. 11, 2017 11:17 am

Bonjour,


Voici deux autres photos de propagande concernant la prise du fort de Douaumont.

La première malheureusement présentée comme authentique, dans "La première guerre mondiale, l'histoire en images", Gründ, 2003 (fonds Imperial War Museum) :

Image



La seconde, reprise dans le "Verdun" de JH Lefevre, 1960, fait par contre l'objet d'une critique en règle :

Image


Notons tout de même l'exactitude des tenues, avec encore le port du casque à pointe.

Au 25 février, le terrain est loin d'être bouleversé (sauf sur la première ligne), de rares photos, comme l'iconique contre-attaque du 85e RI sur Beaumont peuvent surprendre car les trous d'obus sont très épars, comme pour la bataille de l'Ourq par exemple.


Cordialement,

Régis

Répondre

Revenir à « Au front »