Caporal fourrier Marcel Maury 62e RI

Évocation de parcours individuels
numberwan
Messages : 10
Inscription : sam. déc. 12, 2015 1:00 am
Localisation : 35

Caporal fourrier Marcel Maury 62e RI

Message par numberwan » mer. avr. 04, 2018 8:57 pm

Bonjour à tous.
J'effectue en ce moment des recherches sur mon arrière grand oncle Marcel Maury. Il appartenait au 62e RI de Lorient et est porté disparu le 2 septembre 1914 près de Moronvilliers dans la Marne. Il participe le 22 août au combat de Maissin qui fait partie d'une des journées les plus sanglante de la 1ere guerre mondiale. Puis à la retraite sur Sedan, les combats de Tourteron etc. Mais je n'apprends là rien aux spécialistes :)

J'ai plusieurs questions que je me pose :
1) La première c'est sa disparition, comme bien des disparus au combat un jugement déclaratif de décès sera prononcé le 12 octobre 1920 par le tribunal de Vannes. Moronvilliers il me semble sera "allemande" durant toute la durée de la guerre http://champagne1418.pagesperso-orange. ... 4%2018.htm et fera partie des villages totalement détruits. Je me demande tout d'abord ce que les allemands ont fait du corps (fosse commune, sépulture etc.) et quelles étaient les pratiques d'inhumations. L'armée allemande avance elle n'a peut être pas le temps d'ensevelir tous ces corps à cette période de fin aout. Et si inhumation il y a, du fait de la position de Moronvilliers sur la carte pendant les 4 ans de guerre, les alentours ont du être pilonnés par les obus et son corps aussi. Est-ce une hypothèse probable ?
2)La deuxième question c'est son grade de caporal fourrier. Après renseignement le fourrier est chargé des vivres, de l'intendance, des écritures et ai exempté d'exercices (sources CRID 14-18 de 2006). Pourquoi a-t-il pris part au combat de Moronvilliers? Suite aux pertes des précédents jours?

Voilà pour mes questionnements. Je remercie toutes personnes qui pourraient m'aider à trouver des réponses (si il en existe bien sûr)
Erwan

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 1905
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: Caporal fourrier Marcel Maury 62e RI

Message par michelstl » mer. avr. 04, 2018 9:36 pm

Bonjour
Pour le moment...
Sa fiche matricule
https://recherche.archives.morbihan.fr/ ... daoloc/0/1

Une simple fiche de recherche / CICR
Caporal fourrier 62e Ri, 2e Cie
https://grandeguerre.icrc.org/fr/File/S ... ires/maury

Au JMO, le 1er le régiment recevait un renfort important, d... mais bon...
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... 8b34bacfbe


Salutations
Michel
Dernière modification par michelstl le mer. avr. 04, 2018 9:50 pm, modifié 2 fois.

numberwan
Messages : 10
Inscription : sam. déc. 12, 2015 1:00 am
Localisation : 35

Re: Caporal fourrier Marcel Maury 62e RI

Message par numberwan » mer. avr. 04, 2018 9:49 pm

Bonjour Michel. merci pour cette réponse.
Pour la fiche CICR:
Je possède déjà cette fiche, cependant la date (le 8) et le lieu de disparition (combat d'Etain, Meuse) ne correspondent pas à sa fiche matricule ni dans la base des MPLF. Cependant c'est bien cette personne et la réponse est faite à son père à Péaule (Morbihan).

Pour le JMO du 1er septembre:
Ce détachement vient de la réserve d'active ? Est-il possible qu'on lui ai donné la charge d'une escouade à ce moment?

Merci pour votre aide en tout cas.
Erwan

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 1905
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: Caporal fourrier Marcel Maury 62e RI

Message par michelstl » sam. avr. 07, 2018 2:05 pm

Bonjour
1- Il est donc dit pour le 1er, 836 Caporaux et Soldats (mais ne sachant si votre homme est vraiment arrivé ce jour).
2- Peut-être une escouade (8 à 15 hommes) déjà formée/entrainée au dépôt, puis arrivant en renfort!
Salutations
Michel

Scolari
Messages : 958
Inscription : mer. janv. 01, 2014 1:00 am
Localisation : 37

Re: Caporal fourrier Marcel Maury 62e RI

Message par Scolari » sam. avr. 07, 2018 3:53 pm

Bonjour,

- à la lecture de la fiche matricule, il n'a pas été inhumé par les allemands, ni par les français. (puisque déclaré disparu pour l'armée française)
- il pouvait être fait prisonnier, ce qu'a vérifier Michel. il ressort la demande d'information de la famille au CICR ( que vous connaissiez)
- concernant les pratiques funéraires de l'armée qui avance au dépend de l'autre.
L'armée qui avance ( à ce moment la) les allemands inhumaient dans des fosses communes, les soldats ennemis. Tout comme les armées françaises.
Puis dans le cadre, d'une occupation de secteur géographique, les 2 armées inhumaient dans des sépultures individuelles. ( dans la mesures du possible et des circonstances de guerre)
voire les photographies des premières inhumations de soldat, dans le MILIEU de ce sujet (pas le début) : viewtopic.php?p=208971#p208971
Sur ce forum, il a déjà été recherché des informations concernant les inhumations par les troupes allemandes en début de guerre. Si cela avait été le cas, il y aurait à la fois, une fiche CICR avec la mention erk. Mrk. et cette information transmise aux autorités françaises puis retranscrite avec la mention avis ministériel ... sur sa fiche matricule. il n'y aucune de ses 2 informations.
voir par exemple cette recherche : viewtopic.php?f=3&t=9520&p=78468&hilit=pinchault#p78468
il vous faudra devenir spécialiste de cette journée.
Sans doute avez vous une copie de l'acte de décès qui retranscrit le jugement déclaratif de décès?
Avez vous recherchez les pièces qui établissent le dossier du jugement de déclaratif, établis par le tribunal de première instance décès aux AD??

cordialement
Frédéric

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 1905
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: Caporal fourrier Marcel Maury 62e RI

Message par michelstl » dim. avr. 08, 2018 12:10 am

Bonjour

La Recherche des Disparus 21 mars 1915
première colonne en haut
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6347540f/f10.item
En-tête: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6347540f/f5.item


Médaille militaire à titre posthume JO 1er août 1922, p.3199 (colonne du centre en bas)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... f305.image

Son nom figure à l'historique p. 5
http://tableaudhonneur.free.fr/62eRI-MPF.pdf

Salutation,
Michel

numberwan
Messages : 10
Inscription : sam. déc. 12, 2015 1:00 am
Localisation : 35

Re: Caporal fourrier Marcel Maury 62e RI

Message par numberwan » lun. avr. 09, 2018 9:46 pm

Bonjour.
Merci Frédéric pour ces informations. Et pour te répondre je n'ai pas recherché les pièces qui établissent le dossier du jugement déclaratif. Je dois me rendre prochainement aux AD du Morbihan pour en savoir plus.
Par ailleurs voici l'extrait récupérer sur le JMO du 62e RI, à la date du 2 septembre 1914 :
Le 2 septembre, la 22e D.I., qui doit se porter sur Moronvillers
et dans la région au sud-est de ce point, laisse une arrière-garde
(116e R.L) chargée de tenir la Suippe et confie au 62e, soutenu
par un groupe d'artillerie, la mission de tenir à Moronvillers.
Les ler et 3e bataillons occupent en lre ligne les hauteurs à
l'est et au nord du village. Le 2e bataillon placé au sud, en réserve,
est en même temps soutien d'artillerie.
Vers 15 heures, l'ennemi, après avoir forcé le 116e à battre en
retraite, nous attaque. La ligne tient parfaitement sous le feu
jusqu'à 16 heures. Ace moment, la gauche (3e bataillon), vivement
pressée, faiblit un peu, puis se ressaisit. L'ennemi bombarde violemment
Moronvillers qu'il incendie et occupe à la nuit.
Vers 19 h. 30, une contre-attaque, menée par des éléments des
trois bataillons, reprend le village, mais l'ennemi, qui reçoit sans
cesse de nouveaux renforts, s'en empare à nouveau vers 20 h. 30.
Le régiment, qui a reçu alors l'ordre de se replier, gagne Prosne
où il arrive à 23 heures et y cantonne.
60 hommes hors de combat.
Je sais qu'il appartenait au 1er bataillon (2e compagnie) et qu'il a probablement été tué lors de la contre-attaque de 19h30. Mon grand-père qui possède désormais près de 92 ans :o , m'a expliqué qu'on lui avait raconté qu'un camarade ne l'avait plus revu lors d'un assaut baïonnette aux canons. Peut-être que les documents présents aux archives corroboreront ces dires. A suivre donc.
Quoiqu'il en soit difficile de savoir ce qu'il est advenu de sa dépouille, il doit faire parti de ses milliers de véritables disparus. Peut-être encore quelque part près de Moronvillers ou dans un ossuaire proche ou bien encore totalement évaporé par les obus des années suivantes.

Merci Michel pour les liens, j'ignorais qu'il avait été décoré à titre posthume... bravoure et gloire... ça prête toujours à sourire ces formules ampoulées. Par ailleurs je ne pense pas qu'il faisait partie de ces 836 Caporaux et Soldats arrivés le 1 septembre. Toujours selon mon grand-père de 92 ans, Marcel Maury (son oncle) et son père Emile (le beau-frère de Marcel donc) s’étaient dit au revoir à la gare avant le départ à la guerre. D'ailleurs mon arrière grand-père Emile (caporal au 70e RI)a été blessé le 21 aout 1914 (une balle dans le molet gauche) au combat d'Achicourt-Auvelais puis fait prisonnier en allemagne 4 ans à Friedrichfield.

En tout cas je ne vois toujours pas pourquoi un fourrier se retrouve en 1ere ligne, surtout si le 1er septembre le 62e reçoit du renfort. Il est tué le 2.

Merci encore à tous les deux en tout cas.
Erwan

Répondre

Revenir à « Parcours »