Frontenay sur Dive 14-18

Recherche ou évocation du parcours d’un soldat de la Grande Guerre

Modérateurs : armand, Charraud Jerome, Arnaud Carobbi, Jean RIOTTE, - Joel Huret -, Gilles ROLAND, alain chaupin

RobertBFR
Messages : 1103
Inscription : lun. août 20, 2012 12:00 am

Re: Frontenay sur Dive 14-18

Message par RobertBFR » jeu. nov. 20, 2014 4:12 pm

Bonjour Régis,

Le Raquettier était un fabriquant de raquettes, la source de ce métier était Paumier-Raquettier, le fabriquant de raquette de jeu de paume.

Cordialement.
Robert B.

regis 79
Messages : 590
Inscription : lun. juil. 29, 2013 12:00 am

Re: Frontenay sur Dive 14-18

Message par regis 79 » ven. nov. 21, 2014 2:48 pm

bonjour Robert,
et merci pour l'info.
regis 79

regis 79
Messages : 590
Inscription : lun. juil. 29, 2013 12:00 am

Re: Frontenay sur Dive 14-18

Message par regis 79 » ven. nov. 21, 2014 2:56 pm

Il y a cent ans, jour pour jour, le 21 novembre 1914……

Ce 21 novembre 1914, c'est l'anniversaire de Gustave Penot, né en 1875 à Frontenay et qui arrive à l'âge de 39 ans. Cultivateur, il fait son service militaire au 4ème RI à Auxerre à partir de 1896 et est mobilisé au 69ème RIT de Châtellerault à compter du 06 août 1914. Rapidement affecté aux services auxiliaires dès le 02 septembre 1914 suite à un problème de santé, il est renvoyé dans ses foyers le 12 septembre suivant, à Frontenay où il habite.

Mais la guerre va reprendre « ses » droits. Il va être rappelé en 1915...., toujours au 69ème RIT, dans les GVC (Gardes de Voies de Circulation).

Gustave Penot est le père de Marcel, né en 1901 et André, né en 1903, tous les deux à Frontenay.

regis 79
Messages : 590
Inscription : lun. juil. 29, 2013 12:00 am

Re: Frontenay sur Dive 14-18

Message par regis 79 » sam. nov. 22, 2014 1:27 pm

Il y a cent ans, jour pour jour, le 22 novembre 1914……

Né à Verrue (Vienne) en 1879 et habitant Frontenay au recensement de 1911 où il exerce le métier de scieur de long, Théodore Ravion participe à la réquisition du 03 au 05 août 1914.. Il ne fait pas de service militaire et est affecté aux services auxiliares, à cause de pieds plats. Seulement, la commission de réforme passe par là et revoie sa copie.
Ce 22 novembre 1914, Théodore Ravion est mobilisé au 69ème RIT de Châtellerault.

Justement, ce 22 novembre 1914, le 69 ème RIT d’Auguste Aubert, Delphin Baudet, Constant Corval, Eugène Auguste Couillebault, Ernest Couillebault, Gabriel Deboeuf, Clovis Deméocq, Goubault Clodomir, Isidore Moyse, Gustave Penot, Victor Léopold Prinet, Joseph Ernest Ridouard, Ernest Thomas, Alfred Thomas et maintenant Théodore Ravion est toujours dans la région de Goussainville et Tremblay les Gonesse (Val d'Oise) en protection de la Capitale.

Ça ne va pas durer, en février 1915, le 69ème RIT devra tenir et défendre des tranchées plus près du feu, beaucoup plus près du feu....

regis 79
Messages : 590
Inscription : lun. juil. 29, 2013 12:00 am

Re: Frontenay sur Dive 14-18

Message par regis 79 » lun. nov. 24, 2014 8:31 am

Il y a cent ans, jour pour jour, le 24 novembre 1914……

Ce 24 novembre 1914, Amand Guillot et Damien Valançon entrent en campagne contre l'Allemagne.
Amand Guillot, né en 1878 à Frontenay et Damien Valançon, né lui aussi en 1878 à Frontenay, ne sont pas mobilisés en août 1914. Il faut dire qu'ils ne font pas de service militaire pour défaut de taille, étant alors versés dans les services auxiliaires. Seulement, la commission de réforme du 18 novembre 1914 en décide autrement, et dès le 24 novembre suivant, Amand Guillot et Damien Valançon se retrouvent affectés au 69ème RIT de Châtellerault.

Amand Guillot, dit "l'Amand", coquetier de son état et célibataire, a « moins » de chance que son frère Joseph qui est réformé définitivement dès 1914 pour surdité et faiblesse générale.
Damien Valançon, cultivateur et distillateur à l'occasion, est le père de Robert et Camille. C'est aussi le cousin germain de mon arrière-grand-mère Constance Valançon, épouse Léon Panier.

regis 79
Messages : 590
Inscription : lun. juil. 29, 2013 12:00 am

Re: Frontenay sur Dive 14-18

Message par regis 79 » mer. nov. 26, 2014 12:07 pm

Il y a cent ans, jour pour jour, le 26 novembre 1914……

Ce 26 novembre 1914, c'est l'anniversaire d'André Valançon qui n'est pas encore parti à la guerre. Né en 1896 à Frontenay, résidant à Bordeaux avec ses parents au mois d'août 1914, il est trop jeune pour être mobilisé. Les registres matricules pour l'année 1916 ne sont pas disponibles aux Archives départementales de la Gironde. Seulement, nous savons déjà que son destin va basculer en 1918, du côté de l'Oise.....

Rappelons simplement que 4 Valançon sont déjà mobilisés et que le père d'André, Marcel, sera lui aussi mobilisé en mai 1916....
André Valançon est le neveu de mon arrière-grand-mère Constance Valançon.

regis 79
Messages : 590
Inscription : lun. juil. 29, 2013 12:00 am

Re: Frontenay sur Dive 14-18

Message par regis 79 » jeu. nov. 27, 2014 11:48 am

Il y a cent ans, jour pour jour, le 27 novembre 1914……

Ce 27 novembre 1914, Daniel Marsault envoie à ma grand-mère Marie Panier une carte postale de Nice où il est soigné depuis sa blessure au poumon du 2 novembre 1914 en forêt d'Argonne avec le 113ème RI.
Le message est laconique : « Bonjour de Nice à l'Hôpital Militaire du grand Hôtel de Nice boulevard Carabacel, D Marsault».

Ce 27 novembre 1914, le 113ème RI est toujours en Argonne, quelques obus allemands tombent vers 16 heures sans faire de victimes d'après le comptable, qui note tout de même un blessé à la page suivante du JMO! Le reste de la journée est calme et le régiment va être relevé. Enfin quelques jours de repos....


Quelques jours d'absence vont peut-être me faire perdre le fil de mes posts, à moins que les miracles de la technique loin de ma base ne me le permettent.
Rendez-vous donc le 11 décembre, ou avant peut-être....

regis 79
Messages : 590
Inscription : lun. juil. 29, 2013 12:00 am

Re: Frontenay sur Dive 14-18

Message par regis 79 » ven. nov. 28, 2014 8:44 pm

Il y a cent ans, jour pour jour, le 28 novembre 1914……

Ce 28 novembre 1914, c'est l'anniversaire d'Isidore Bironneau, né en 1877 à Frontenay. Cultivateur de profession, il ne fait pas de service militaire à cause d'une hernie.
Le conseil de révision de décembre 1914 va le maintenir dans sa position de réformé. Comme pour les autres dans ce cas-là, la loi du 20 février 1917 fera qu'une nouvelle commission va le classer en service armé.....

regis 79
Messages : 590
Inscription : lun. juil. 29, 2013 12:00 am

Re: Frontenay sur Dive 14-18

Message par regis 79 » dim. nov. 30, 2014 5:44 am


Il y a cent ans, jour pour jour, le 30 novembre 1914……

Ce 30 novembre 1914 marque l'entrée en campagne de Chéri Meunier contre l'Allemagne. Né en 1879 au Verger sur Dive, habitant Villiers de Frontenay en 1911 et 1917, Chéri Meunier ne fait pas de service militaire et est versé dans les services auxiliaires à cause d'une demi-ankylose du bras droit. Maintenu en services auxiliaires le 16 novembre 1914, il est pourtant dirigé ce jour vers la 9ème section d'Infirmiers. Pire, en 1917, il sera affecté dans un régiment d'infanterie......


regis 79
Messages : 590
Inscription : lun. juil. 29, 2013 12:00 am

Re: Frontenay sur Dive 14-18

Message par regis 79 » mer. déc. 03, 2014 4:02 pm

Il y a cent ans, jour pour jour, le 03 décembre 1914……

Ce 03 décembre 1914, Joseph Depoys, mon grand-père, envoie une carte postale à sa bien aimée Marie Panier :

« Chère Marie, j'ai reçu ta lettre le 1er décembre datée du 15 novembre et dans laquelle tu me parles de Daniel (Marsault) qui était brancardier. J'ai appris depuis qu'il était blessé une seconde fois, je crois que ces fameux boches l'ont quand même visés, on m'a dit que ce n'était pas grave. Je lui souhaite prompte guérison. Je t'envoie une vue d'un village bombardé (Ste Geneviève - M & Moselle) par les obus et que les boches ont voulu prendre à la baïonnette à la suite de leur bombardement. Ils ont laissé près de 5000 morts (oui cinq mille) sur le terrain par 2 compagnies d'infanterie, car ça se trouve sur une hauteur. C'était une belle victoire pour les Français. Je t'embrasse bien fort, le 3 décembre 1914, Joseph. Bonne santé.

Répondre

Revenir à « Soldats de la Grande Guerre »