Page 1 sur 2

Re: Abel Garçault - Louis Chochoi - Fusillés le 27.12.14 à Popperinghe

Publié : lun. déc. 30, 2013 5:52 pm
par louis cazaubon
Bonsoir à tou(te)s,

Je suis à la recherche de toute information au sujet de l'exécution, le 27 décembre 1914, d'Abel Garçault et de Louis Chochoi, soldats au 1RMZ.

Je sais que JY Le Naour et F. Mathieu parlent de ces deux soldats, dans leurs livres, mais je suis à la recherche d'informations à la source:

1) jmo des unités?

2) cr du Conseil de Guerre?

3) autres témoignages?...

Par avance, je vous remercie,

Et je vous souhaite à tou(te)s d'excellentes fêtes de fin d'année,

Louis


Re: Abel Garçault - Louis Chochoi - Fusillés le 27.12.14 à Popperinghe

Publié : mar. déc. 31, 2013 4:16 pm
par JeanMiche
Bonsoir,

Pour la période considérée, seul le JMO du 2ème bataillon du 1er RMZ semble disponible.
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... 7fab6c475d
Source :
http://www.servicehistorique.sga.defens ... 8_0006.pdf

Ci-joint aussi, l'historique du 1er RMZ.
http://vinny03.perso.neuf.fr/gg/leshistos/1rmz.htm

Le tout ne vous sera pas d'une grande utilité à ce qu'il me semble, les faits ne semblant pas consignés, en première lecture.

Re: Abel Garçault - Louis Chochoi - Fusillés le 27.12.14 à Popperinghe

Publié : mar. déc. 31, 2013 5:54 pm
par RobertBFR
Bonsoir Louis,

Les faits ont été évoqués dans ce journal de ma région, je vous donne le lien et une copie de l'article au cas où le lien viendrait à être coupé.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indr ... le-1677681

Indre

Abel Garçault, fusillé pour l'exemple
07/11/2013 05:32

Le nom d'Abel Garçault figure sur le monument aux morts de Villedieu. Le nom d'Abel Garçault figure sur le monument aux morts de Villedieu.

Le nom d'Abel Garçault figure sur le monument aux morts de Villedieu.

1914-1918 : la terrible hécatombe

Ce n'est pas tant le coupable que l'on veut punir, c'est sur le moral vacillant de ceux qui l'entourent que l'on veut agir. Dès août 1914, le pouvoir politique autorise le commandement militaire français à mettre en place une justice d'exception afin de maintenir la discipline parmi des hommes soumis à une expérience de guerre d'une brutalité sans précédent. Les juges n'ont le choix qu'entre l'acquittement et la condamnation à mort. On estime à 600, le nombre des fusillés pour l'exemple après leur passage devant le conseil de guerre. Abel Garçault, porcelainier à Villedieu, fait partie de ces suppliciés. Il est passé par les armes à Poperinge, près d'Ypres (Belgique), le 27 décembre 1914. Abel Garçault meurt à 20 ans pour « abandon de poste en présence de l'ennemi par mutilation volontaire ».

« Les circonstances qui ont conduit les zouaves Louis Chochoi et Abel Garçault devant le peloton d'exécution, sont tristement banales », souligne l'historien Jean-Yves Le Naour, dans son ouvrage intitulé Les Fusillés.« Le 18 décembre 1914, blessés à la main, ils sont examinés par le médecin-major Lannou qui identifie quelques traces de poudre autour des plaies, signe d'un coup de feu rapproché. Sur la foi de ce certificat médical, Chochoi est condamné à mort le 26 décembre, sans aucune information et sans qu'aucun témoin ne soit entendu. Garçault connaît le même sort, malgré la déclaration de son chef qui le décrit comme un jeune soldat plein d'entrain et de volonté. »

Mémoire réhabilitée

« L'abbé Laffitte qui les assiste en attendant l'exécution, est révolté : on ne ment pas en confession à l'heure de se présenter devant Dieu et tous les deux ont protesté de leur innocence. Le lendemain, devant le peloton, ils font montre de leur patriotisme. Vive la France ! crient-ils au moment ou l'officier abaisse le sabre. En expirant à terre, Garçault a encore le temps de murmurer à deux reprises, Vive la France, avant qu'on lui administre le coup de grâce dans la tempe. »
Après guerre, l'abbé Laffitte demande la révision du procès. Une enquête est ouverte. On retrouve le père d'Abel Garçault qui signe la demande officielle de révision. Le docteur Paul, expert, invalide les certificats de son confrère. Le dossier est renvoyé devant la Cour de cassation. Par arrêté du 12 novembre 1925, le jugement est cassé et la mémoire des deux soldats, réhabilitée.

On compte deux autres natifs de l'Indre parmi les fusillés pour l'exemple. L'un était de Ségry, l'autre de Sainte-Sévère.

Cordialement
Robert

Re: Abel Garçault - Louis Chochoi - Fusillés le 27.12.14 à Popperinghe

Publié : mar. déc. 31, 2013 6:54 pm
par Charraud Jerome
Bonsoir
Cet article de Bruno Mascle de la NR36, ne vous en apprendra pas tellement plus. Ayant participé, je peux dire qu'il s'agit d'une reprise des données déjà citées par JY Le Naour. Et de quelques trouvailles personnelles.

Cordialement
Jérôme Charraud

Re: Abel Garçault - Louis Chochoi - Fusillés le 27.12.14 à Popperinghe

Publié : mar. déc. 31, 2013 10:55 pm
par louis cazaubon
Merci, Jérôme,
Merci Robert,
Merci Jean-Michel.

Je pensais bien que Jérôme avait déjà dû oeuvrer sur le sujet... :jap:

Un détail m'interpelle encore: sur sa fiche MdH, Abel Garçault est déclaré "tué à l'ennemi", par transcription en date du 15 mai 1915.

Or, je comprends que sa réhabilitation n'a été prononcée qu'en 1925.

"Tué à l'ennemi" n'est donc pas synonyme de "Mort pour la France"?

Avec une pensée émue pour tous ces voeux que nos grands-parents avaient dû échanger, à l'aube de cette funeste année 1914, _voeux visiblement restés sans grande influence sur le cours des évènements_, je vous souhaite à tous et à toutes une excellente année 2014.

Louis

Re: Abel Garçault - Louis Chochoi - Fusillés le 27.12.14 à Popperinghe

Publié : mer. janv. 01, 2014 11:39 am
par Charraud Jerome
Bonjour
Un détail m'interpelle encore: sur sa fiche MdH, Abel Garçault est déclaré "tué à l'ennemi", par transcription en date du 15 mai 1915.
Or, je comprends que sa réhabilitation n'a été prononcée qu'en 1925.
"Tué à l'ennemi" n'est donc pas synonyme de "Mort pour la France"?
La fiche MDH a été rédigée après coup, dans le sens où si tu regardes en bas à gauche (en texte imprimé), la fiche est un modèle de 1922. Elle a été écrite d'une seule main, vraisemblablement donc après la réhabilitation.
De "fusillé", il en devenait "tué à l'ennemi" :fou:

Amicalement
Jérôme

Re: Abel Garçault - Louis Chochoi - Fusillés le 27.12.14 à Popperinghe

Publié : mer. janv. 01, 2014 3:37 pm
par Charraud Jerome
Bonjour
La NR36 cherche des infos et lance un appel à témoins:
http://www.lanouvellerepublique.fr/Indr ... lt-1741627

Cordialement
Jérôme Charraud

Re: Abel Garçault - Louis Chochoi - Fusillés le 27.12.14 à Popperinghe

Publié : mer. janv. 01, 2014 4:48 pm
par RobertBFR
Bonjour,

Dans le cas ou vous n'auriez pas le document :

Arrêté de la cour de cassation du 12 novembre 1925 concernant Choichoi et Garçault (voir page 11835 et 11836)

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... 3.image.r=

Cordialement
Robert

Re: Abel Garçault - Louis Chochoi - Fusillés le 27.12.14 à Popperinghe

Publié : mer. janv. 01, 2014 5:23 pm
par Charraud Jerome
Bonjour
Merci Robert pour ce détail auquel je n'avais pas pensé: Le Journal officiel.
Cordialement
Jérôme Charraud

Re: Abel Garçault - Louis Chochoi - Fusillés le 27.12.14 à Popperinghe

Publié : lun. août 08, 2016 1:58 pm
par Elise49
Bonjour à toutes et à tous

Suite à cette discussion :
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 3745_1.htm

j'ai consulté les dossiers de la NR sur la grande guerre , et voilà une histoire incroyable!... :love:

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indr ... lt-2544567
Cordialement