Poilus Célèbres

Parcours individuels & récits de combattants
Répondre
Avatar de l’utilisateur
francois noury
Messages : 725
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Poilus Célèbres

Message par francois noury » sam. déc. 17, 2005 8:08 pm

Bonjour,

je tente cette rubrique par laquelle il serait peut-être intéressant d’avoir un mini résumé (quelques lignes) du type de participation à 14-18 de nos célébrités (artistes, industriels, écrivains, poètes, cinéastes, acteurs, scientifiques, philosophes, syndicalistes, politiques, chanteurs, constructeurs…).

Amicalement, François.

Ci-dessous, extrait du web, un premier exemple.

André Citroën, 1878-1935

Lieutenant au deuxième régiment d'artillerie lourde à Metz en août 1914, André Citroën tentera de réunir des fonds afin de construire une usine, sur le Quai de Javel, destinée à la fabrication d'obus qui faisaient cruellement défauts aux troupes françaises. Il proposera en janvier 1915 au général Baquet, directeur de l'artillerie, de construire en trois mois une usine capable de produire quotidiennement de 5 000 à 10 000 obus de type 75. Le ministre, septique, lui accordera un marché d'un million d'obus. Les treize mille ouvriers produiront vingt-trois millions de munitions durant les quatre années du conflit. Ce succès ne permettra pas de rembourser les emprunts. L'entrepreneur embauchera, dès 1916, le brillant ingénieur Jules Salomon qui dessinera une voiture populaire type A, lancée trois années plus tard comme "la première voiture française de grande série". La 5HP "Citron", produite à partir de 1922 à plus de 90.000 exemplaires en trois ans, sera remplacée par la première voiture tout en acier, la B14. Viendront ensuite les C4 et C6. Innovateur en matière de publicité et de marketing, Citroën participera aux croisières jaunes, noires et blanches.

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8362
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Poilus Célèbres

Message par Charraud Jerome » sam. déc. 17, 2005 8:32 pm

Bonsoir

Voilà une bonne idée et un fil de discussion qui me plait

Je ne peux commencer que par lui:
Image
Frédéric Sauser alias Blaise Cendrars, écrivain Suisse né en 1887 à La Chaux-de-Fonds. Il signe dans les premiers le manifeste Canudo, et s’engage aussitôt au 3ème régiment de marche du 1er étranger à la caserne Reuilly à Paris, puis passse au 2ème régiment de marche du 1er RE. Nommé caporal, blessé, amputé d’un bras le 29 septembre 1915, médaillé militaire, 2 fois cité à l’ordre de l’armée en 1916. Obtient le grand prix littéraire de la ville de Paris à la veille de sa mort (1961). Son fils était sergent à l’escadrille La Fayette.

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8362
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Poilus Célèbres

Message par Charraud Jerome » sam. déc. 17, 2005 8:50 pm

Bonsoir
Pour bien continuer:
Image
Maurice Genevoix
Né à Decize (Nièvre), le 29 novembre 1890.
Maurice Genevoix fut élève au lycée d’Orléans, puis au lycée Lakanal, avant d’entrer à l’École normale supérieure. Mobilisé en 1914, il dut interrompre ses études pour rejoindre le front comme officier d’infanterie (106e RI). Très grièvement blessé, il devait tirer de l’épreuve terrible que fut la guerre des tranchées la matière des cinq volumes de Ceux de 14 : Sous Verdun (1916), Nuits de guerre (1917), Au seuil des guitounes (1918), La Boue (1921), Les Éparges (1923), œuvre qui prit place parmi les grands témoignages de la Première Guerre mondiale
.

Avatar de l’utilisateur
Jean-Claude Poncet
Messages : 1344
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am

Re: Poilus Célèbres

Message par Jean-Claude Poncet » sam. déc. 17, 2005 9:11 pm

Bonjour,
Voici ce que j'ai pu glaner sur Georges Braque. Vous noterez que Cendrars et lui se sont rencontré, probablement à Carency, c'est dans la Main coupée qu'il en est fait état.
Pas de portrait de Braque à l'époque ? Pas d'autres renseignements ?
J'aimerais bien étoffer cette biographie bien mince. Quant à Derain, je n'ai rien mais je n'ai pas encore bien cherché.

BRAQUE Georges se trouvait à Sorgues lorsque la mobilisation fut décrétée.Il a été blessé à la tête le 11 mai 1915 à Carency (Pas-de-Calais), trépané et réformé en 1916.
Blaise Cendrars a écrit quelques lignes sur lui dans « La Main coupée ».

Avril 14: Braque et sa compagne s’installent 10, rue de l’Abreuvoir (baptisée ensuite rue Simon-Dereure).
Mi-juin 14: Picasso est à Avignon.
5 juillet 14: Braque arrive à Sorgues, après avoir fait le voyage depuis Paris à bicyclette. Les courriers adressés à Kahnweiler par Picasso et Braque font état de leur installation respective dans le Midi.
28 juillet 14: l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie.
2 août 14: Derain et Braque sont mobilisés. C’est le terme de la « cordée en montagne » de Braque et Picasso, et de l’aventure du cubisme.
3 août 14: arrivés à Lyon, Derain et Braque apprennent la déclaration de guerre.
Novembre 14: Picasso rentre à Paris.
9 décembre 1914-11 janvier 1915 : exposition Braque - Picasso à la galerie 291, à New York.
17 décembre 14: une photographie prise ce jour-là montre Braque dans les tranchées. Une annotation de la main du peintre précise : « Souvenir de l’attaque du 17 décembre 1914. Maricourt, Somme. »

Cordialement.
JCP.

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5781
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Poilus Célèbres

Message par Stephan @gosto » sam. déc. 17, 2005 9:20 pm

Bonsoir,

La tombe de Cendrars.

Image

Amicalement,

Stéphan

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8362
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Poilus Célèbres

Message par Charraud Jerome » sam. déc. 17, 2005 10:51 pm

Bonsoir

Pour sortir du cercle littéraire mais rester dans le domaine artistique:
Je ne sais si il a vraiment combattu, mais il a laissé une trace sur les véhicules des RVF (Ravitaillement Viande Fraiche) et plus tard sur nos boites de portions de fromage.

Image

J'ai nommé Benjamin Rabier
Image

"Benjamin Rabier est né le 30 décembre 1864 à La Roche Sur Yon.Benjamin Rabier meurt le 10 octobre 1939 au "Breuil" (Faverolles - Indre), propriété achetée par son gendre en 1924. Il est enterré à Faverolles dans cette terre berrichonne qu'il aimait et qui l'a inspiré"

Sources: http://www.benjaminrabier.com

Cordialement
Jérôme

Avatar de l’utilisateur
Nico56
Messages : 253
Inscription : mer. nov. 16, 2005 1:00 am

Re: Poilus Célèbres

Message par Nico56 » dim. déc. 18, 2005 2:38 am

Il y eu également le célebre écrivain auteur du grand Maulne : Alain Fournier qui fut tué en septembre 1914. :wink:

Alain ORRIERE
Messages : 236
Inscription : mar. oct. 18, 2005 2:00 am

Re: Poilus Célèbres

Message par Alain ORRIERE » dim. déc. 18, 2005 4:28 am

Bonjour a tous
Je pense a MASSON blessé au chemin des dames en 1917 et ses dessins(massacres) ainsi que André MARRE et son travail sur le camouflage
Bonne journée a tous
ORRIERE Alain

Alex Labuissiere
Messages : 214
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: Poilus Célèbres

Message par Alex Labuissiere » dim. déc. 18, 2005 9:03 am

Bonjour,
Et comme "politique", bien sûr le Lieutenant Charles de Gaulle, blessé le 15 août 1914 à Dinant (Belgique). Il était au 33e RI, commandé par...Pétain.
http://www.histoire59.info/degaulle/bio2.htm
Cdlt

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: Poilus Célèbres

Message par Terraillon Marc » dim. déc. 18, 2005 10:06 am

Bonjour

Je precise la fiche d'Appolinaire initiée par Claude (si j'ai bien compris le principe du fil) :


'Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky est né à Rome le 26 août 1880

Il fait une premiere demande d'engagement en août 1914 pour la Légion Etrangére mais le gouvernement militaire de Paris ajournera cette demande jusqu'à la fin de la guerre.

Il fait donc une demande de naturalisation française.

En octobre 1914, il peut prendre un engagement volontaire et il est affecté au 38e RAC à Nimes.
Il combat avec le 38e RAC et gravit les échelons hierarchiques.

Il est nommé sous-lieutenant au 96e RI le 18 novembre 1915.

Le 17 mars 1916, il est blessé à la tête par un éclat d'obus (secteur du bois des Buttes - Berry au Bac)

Le 11 mai 1917, aprés son hospitalisation, il es déclaré inapte au service armé

Il décéde le 9 novembre 1918.

A bientot

Répondre

Revenir à « Parcours & livres d'or »