Page 14 sur 14

Re: Premier soldat mort au combat par département

Publié : jeu. juil. 25, 2019 4:13 pm
par laurent83var
Bonjour,
je vois que le département de la Marne n'a pas été traité (du moins jusqu'au bout)...

Le 1° MPLF est l'ADJUDANT MAUROIS du 25° Bataillon de Chasseurs à Pied tué à l'ennemi à THIAUCOURT en Meurthe et Moselle le 5 Aout 1914 à 14h25. Il est né le 12 juillet 1883 à BRIMONT.

En fait, il fut tué par un tir fratricide par la 8°batterie du 40° régiment d'artillerie (Source JMO 25 BCP).

Carnets du Lieutenant P. JOLIBOIS du 25 BCP.

Le 3 et 4 août connaissent les mêmes positions d’attente. Vers 4 heures du soir, une corvée d’eau revenant de Chambley nous apprend que l’Allemagne a déclaré la guerre à la France.

Alors commence cette période curieuse de vraie guerre en dentelles. Les patrouilles sont actives, les deux ennemis s’observent, se tâtent, avant d’entamer la prise corps à corps qui durera quatre ans.

Chacun peut donner libre cours à son astuce, à son adresse. La nature est intacte, les bois et les buissons touffus, les nuits étoilées ; les blés murs sont encore sur pied. On peut pousser des pointes audacieuses jusque dans les lignes ennemies.

Des douaniers et des forestiers se joignent aux chasseurs pour les éclairer et les renseigner sur les sentiers et les meilleurs cheminements.

Toutes les compagnies ont un poste de surveillance. La 2e, en position face au Fort de Gorze devait être l’objet d’une cruelle méprise ; le 5 août, alors que l’ennemi lançait quelques petites patrouilles venant du fort, la batterie du 40e en position le long du mur Est de la ferme Montplaisir tirait ses premiers obus ; par un malheureux hasard, deux de ces obus tombent sur la 3e section de la 2e compagnie et tuent le chasseur Baudrillard, le caporal Dapremont et l’adjudant Maurois ; six sont blessés par shrapnells.

Ce coup malheureux provoque la consternation générale ; nous nous rendons compte, à nos frais, de l’effet meurtrier de nos 75 , mais nous déplorons la mort sans combat de trois bons camarades, les trois premiers tués du Bataillon.

Nos morts devaient être bientôt vengés.

Re: Premier soldat mort au combat par département

Publié : mar. août 13, 2019 7:58 pm
par David1980
Bonjour, peut on avoir la liste remise à jour ? Merci. David1980

Re: Premier soldat mort au combat par département

Publié : mer. août 21, 2019 4:17 pm
par David1980
Bonjour,

Je rajoute le 1er tué de Saint-Pierre-et-Miquelon. François Léger est né le 8 novembre 1884 à Miquelon. Étudiant avant guerre,il est incorporé le 3 août 1914. Il décède quelques semaines plus tard, le 8 septembre 1914 pendant la bataille de Marne à Soupplets (77).
Cordialement
David1980

Re: Premier soldat mort au combat par département

Publié : jeu. août 22, 2019 7:49 am
par Sumenois
Bonjour,

pour le Gard (30) qui ne semble pas avoir été étudié (je n'ai lu que la dernière liste), il semblerait que le premier mort (né dans le Gard, recensé à Nîmes ou Pont-Saint-Esprit et y habitant toujours) soit :

- CHAREYRE Marius Clovis, né à la Grand Combe le 03/02/1885, affecté à la 15ème section des infirmiers militaires, mort le 6 août 1914 à l'hôpital d'Aix-en-Provence (13) à la suite d'une hémorragie consécutive à un accident de chemin de fer (sources : RM du Gard et MDH)

Mais si on reprend le titre de cette rubrique ("mort au combat"), le premier tué gardois semble être :

- ESBERARD Joanin Lucien, né à Valliguières le 03/05/1893, affecté au 3ème escadron du 14ème régiment de chasseurs à cheval, tué en patrouille à Heimersdorf (Alsace) le 8 août 1914 à 6h40 (source : JMO).

Les Gardois tués suivants le seront, pour environ 75 d'entre eux, au combat de Lagarde en Lorraine le 11 août 1914.

Recherche à affiner bien sûr en fonctions d'autres sources complémentaires plus précises et de recherches plus approfondies.

Cordialement.

Sumenois