Les citations de soldats

Évocation de parcours individuels
cambraisis
Messages : 94
Inscription : mar. août 28, 2007 2:00 am

Re: Les citations de soldats

Message par cambraisis » lun. janv. 17, 2011 2:31 pm

Bonjour, Nico56
Voici quelques citations du 69e RI : (à suivre)

Ordre du régiment n°364.
Par ordre n°2138 D en date du 1er décembre 1915 et en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par décision ministérielle n°12285 K du 8 août 1914, le Général commandant en chef a conféré à la date du 1er décembre 1915 la médaille aux miliaires dont les noms suivent
BALLAND Lucien, 2 classe, 3e Cie, 69e R.I. »Bon soldat ayant toujours fait preuve de courage et de dévouement. Blessé grièvement le 10 oct. 1915 d’un éclat de torpille a dû être amputée de la cuisse droite »
PRÉAULT Charles, 2e classe, 10e Cie, 69e R.I.« Très bon soldat qui a toujours fait preuve de beaucoup d’entrain. Grièvement blessé d’un éclat d’obus a dû être amputé du pied gauche ».
DUSSAUX Gilbert, 2 e classe, 7e Cie – 69e R.I. « Soldat dévoué er rempli de courage. Grièvement blessé au combat du 20 août 1914 a subi l’amputation du pied gauche ».
BLONDEAUX Clotaire, 2e classe, 6e Cie – 69e R.I. ‘ »Bon soldat très courageux d’un dévouement exemplaire. Blessé grièvement le 20 août 1914 a subi la désarticulation du bras gauche ».
Les nominations ci-dessus comportent l’attribution de la croix de guerre avec palme.
9 décembre - Signé NAVEL.

Ordre du régiment n°365.
Le général commandant la 2e Armée cite à l’ordre de l’Armée par ordre général n°113 du 6 déc. 1915 :
BERNARD Gustave, Lt. Colonel, Cdt. le 69e R.I.“Au combat du 26 aout 1914 a, part son attitude énergique, ses paroles enflammées et son exemple personnel, réussi à exalter le moral de ses soldats qui se sont portés en avant aux cris de “Vive le Colonel.”
11 déc. – Signé NAVEL.

Ordre du régiment n°366.
Par ordre de la Division n°65 en date du 7 décembre 1915, le Général commandant la 11e Division cite les miliaires dont les noms suivent
MICHEL Lucien, sergent, 2e Cie, 69e R.I. « Le 20 août 1914 malgré une grêle de balles et un feu d’artillerie qui avait mis hors de combat une partie de ses camarades n’a pas hésité à se porter au secours de son chef de Bataillon blessé grièvement et l’a ramené dans nos lignes. A été tué le 1er septembre au moment où il se distinguait à nouveau par une belle conduite ».
COSSET Paul, 2e classe, 55e Cie, 69e R.I. « Le 6 oct. 1915 quoique blessé grièvement a continué à faire le coup de feu pour appuyer l’attaque d’un barrage ennemi. Ce barrage enlevé s’est présenté pour en assurer la garde pendant la nuit et y reçu une deuxième blessure ».
JOLLY Eugène, cap[oral]. f[ourrier], 5e Cie, 69e R.I. « Le 25 septembre 1915 a assuré la liaison sous un bombardement extrêmement violent alors que tous les boyaux étaient détruits donnant le plus bel exemple de courage et facilitant l’action du commandant dans un moment difficile ».
11 décembre – NAVEL.

Ordre du régiment n°367.
Par ordre de la Brigade n°29 en date du 8 décembre 1915, le Général commandant la 21e Brigade cite à l’ordre de la Brigade les miliaires dont les noms suivent
BLANCHARD Benjamin Charles, capitaine, 9e Cie, 69e R.I. « Après s’être dépensé sans compter dans la préparation de l’Attaque, s’est élancé bravement à la tête de sa compagnie à l’assaut d’une tranchée ennemie. A été blessé mortellement en entrant dans la position le 17 déc. 19143
BOULAY Marie Joseph, sous-lieutenant, 10e Cie, 69e R.I. « S’une bravoure et d’un entrain connu de tous, s’est élancé crânement avec sa section à l’attaque d’une position ennemie fortement occupée. A été tué au cours de l’action »
1 décembre - Signe NAVEL.

Ordre du régiment n°368.
Par ordre n°2157 D Du G.Q.G. en date du 7 décembre 1915 et en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par Décision ministérielle n°12285 K du 8 août 1914, le Général commandant en chef a conféré à la date du 1er décembre 1915 la médaille militaire aux miliaires dont les noms suivent
A la date du 7 décembre 1915.
AMBROSINI Louis, 2e classe, 12e Cie, 69e R.I. « Soldat d’un calme et d’un sang froid remarquables ayant eu une conduite irréprochable au feu. Grièvement blessé le 6 septembre 1914. A perdu l’œil droit ».
Les nominations ci-dessus comportent l’attribution de la croix de guerre avec palme.
11 décembre - Signé PESME.

Ordre du régiment n°373.
Par ordre du G.Q.G. n° 2173 D (7623) en date du 12 décembre 1915 et en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par Décision ministérielle n°12285 K du 8 août 1914, le Général commandant en chef a conféré à la date du 1er décembre 1915 la médaille militaire aux miliaires dont les noms suivent :
A la date du 5 décembre 1915.
TULOUP Eugène, Mle. 11043, soldat au 69e R.I., 12e Cie. « Soldat d’un dévouement et d’un courage absolus. Le 28 novembre 1915 s’est offert spontanément pour déplacer une bombe ennemie non éclatée qui constituait un danger immédiat pour sa section. Très grièvement blessé par l’explosion de ce projectile a été amputé du bras droit et a perdu les deux yeux ».
A la date du 12 déc. 1915.
DEGASME Louis, soldat au 69e R.I., 2e Cie. « Excellent soldat très courageux. Blessé grièvement le 28 octobre 1915 alors qu’il aidait à la préparation d’une attaque. Amputé de la cuisse gauche ».
PRADIN Camille, 9968, soldat au 69e R.I., 3e Cie « Le 23 février 1915 ayant eu les pieds gelés est resté à son poste et s’est rendu au Poste de secours qu’après avoir reçu l’ordre formel donnant ainsi à ses camarades le plus bel exemple de courage et de ténacité. Amputé de tous les orteils »
CHRISOPHE Nicolas, 2e classe, 12e Cie, 69e R.I. « Bon soldat courageux et dévoué. Grièvement blessé le 14 mai 1915. A perdu la vision de l’œil droit »
24 décembre – Ch. PESME

Ordre du régiment n°374.
En vertu des pouvoirs qui lui sont dévolus le Lt. Colonel, Cdt. le Régiment cite à l’ordre du régiment les militaires dont les noms suivent.
DUCAMP E., sergent, 9e Cie.« Le 20 août a fait preuve de courage et de ténacité en maintenant malgré un bombardement violent sa section sur une position conquise facilitant ainsi l’entrée en ligne du reste de sa compagnie. Blessé grièvement au cours du combat ».
24 déc. – Ch. PESME.

Ordre du régiment n°376.
Par ordre du G.Q.G. n° 2173 D (7623) en date du 4 décembre 1915, le Général commandant en chef a conféré à la date du 1er décembre 1915 la médaille aux miliaires dont les noms suivent :
Extrait du J.O. du 7 décembre 1915.
DEEFENBACH Christian, caporal tambour, 1e Cie.
“Au front depuis le début de la champagne. A fait preuve en toutes circonstances de belles qualités de courage et de ténacité ».
REMY Henri, musicien commissionné CHR. « Au front depuis le début de la campagne. Quoique se trouvant souvent dans des conditions difficiles a fait preuve d’un dévouement inlassable et d’une bonne volonté à toute épreuve »
Ces nominations ci-dessus comportent l’attribution de la croix de guerre avec palme.*

Ordre du régiment n°377
Par note du G.Q.G. en date du 14 décembre 1915, extrait du J.O. du ? décembre 1915, le Général commandant en chef a conféré la médaille aux miliaires dont les noms suivent :
A la date du 25 novembre 1915.
DUFOUR René, sergent, 3e Cie – 69e R.I. – « Modèle du sous officier animé des plus belles qualités de courage, sang froid et dévouement. A fait preuve pendant toute la campagne du plus complet mépris du danger. Blessé très grièvement le 27 septembre 1915 au moment ou malgré un violent bombardement il pansait un de ses hommes blessés
La nomination ci-dessus comporte l’attribution de la croix de guerre avec palme.
25 décembre 1915 – Ch. PESME

Ordre du Régiment n°380
En vertu des pouvoirs qui lui sont dévolus le chef de Bataillon Cdt. provt. Le régiment cite à l’ordre du Régiment les militaires dont les noms suivent :
JANVIER André, s[ergen]t. f[ourrie]r. 1e Cie, 69e.
« Gradé énergique, le 20 août 1914 son lieutenant et le St Major ayant été tués a pris le commandement de la section l’a maintenue sous un feu violent de l’ennemi et a été très grièvement blessé.
1er janvier 1915 – Signé NAVEL.

Ordre du Régiment n°384.
Par ordre de la 22e D.I. à la date du 27 décembre 1915 le général, Cdt. en chef, a conféré la médaille militaire aux militaires dont les noms suivent :
JEANDEL Ch. Henri, adjt. 69e.
« Sous-officier modèle de dévouement et d’énergie. Blessé grièvement le 1er septembre 1914 au moment où grâce à son initiative heureuse et avec sa section de mitrailleuses il venait d’arrêter une furieuse contre-attaque allemande ».
La nomination, ci-dessus comporte l’attribution de la croix de guerre avec palme.
5 janvier 1916 – NAVEL.

Ordre du Régiment n°23.
En vertu des pouvoir qui lui sont dévolus, le Lt.-Colonel, commandant le 69e R.I. cite à l’ordre du Régiment :
M. le Capitaine BLEY, commandant la 5e Cie. » Après avoir demandé à être affecté à un corps du front, s’y est fait remarquer par son calme et son calme résolu et son bel exemple de courage et de bravoure. Le 6 octobre 1915 malgré la mitraille qui décimait son unité a pris la tête de son équipe de grenadiers et s’est élancé à l’attaque d’un barrage ennemi qu’il a enlevé ».
17 février [1916]- – Ch. PESME.

Ordre du Régiment n°31.
Par ordre 2406 (extrait du GQG) en date du 13 février 1916.
M.VIRICEL Joseph Jean Marie, S/Lieutenant de Réserve à titre temporaire au 69e R.I. a été nommé dans l’ordre de la Légion d’honneur, au grade de Chevalier
« Officier remarquable de bravoure et d’énergie. Le 3 octobre 1915 en pleine attaque ennemie s’est élancé à tête de ses grenadiers à la défense d’un barrage. Atteint de blessures multiples dont une très grave et ayant presque perdu connaissance est resté à son poste jusqu’à ce que l’ennemi ait été mis en fuite. Est revenu au front à peine guéri de sa quatrième blessure.
La présente nomination comporte l’attribution de la croix de guerre avec palme ».
22 février [1916]| - Ch. PESME.

Ordre du Régiment n°50.
Par ordre de la 11e Division n°74 en date du 10 mars 1916, le Général Cdt. la 11e Division d’Infanterie cite à l’ordre de la Division les militaires don les noms suivent :
POUGEOLLE Joseph (9034) Sergent, 7e Cie.- « Très énergique d’une bravoure et d’une conduite exemplaires ; s’est présenté come volontaire à différentes reprises pour les missions dangereuses. A été blessé le 1e mars 1916 au cours d’une attaque ennemie o il a montré le plus beau mépris du danger ».
GUIGUABELE Antoine (12530), 2e classe, 7e Cie. – « Le 1e mars 1916 ayant été blessé au cours d’un attaque ennemie n’a pas voulu quitter son poste et a continué à faire le coup de feu. Blessé pour la 3e fois ».
BEAUCOUSIN Eugène (6111) 9e Cie. –« Excellent soldat ayant toujours fait preuve des plus belles qualités militaires. Grièvement blessé le 1e septembre 1914 ; a tenu son poste malgré une hémorragie abondante ».
FLOREMONT René (7127), 2e classe, 10e Cie.- « A été blessé grièvement le 26 août 1914 en s’élançant à l’assaut d’une position ennemie fortement défendue ; s’est montré brave et courageux dans cette affaire ».
DESPRE René (8574), caporal, 11e Cie.- « Excellent caporal qui a toujours fait preuve d’énergie et de bravoure. Grièvement blessé le 12 novembre 1914 au cours d’un combat violent en résistant à une contre-attaque ennemie. »
BONNAIRE Georges (018729), 5e Cie.- « Soldat courageux et dévoué. A été blessé sérieusement le 7 septembre 1914 au moment ou sa compagnie résistait à une violente attaque ennemie. »
CLAUDEL Pierre (8864), 2e classe, 4e Cie. – « S’est distingué dans les combats de mai 1915 ou il a fait preuve d’une ardeur et d’une bravoure dignes de tout éloges. A été blessé le 29 juin 1915 en assurant l’écoute à un endroit ou deux de ses camarades venaient d’être tués.
CHRISTOPHE Charles (11938) 2e classe, 1e Cie.- « Excellent soldat. Grièvement blessé le 26 août 1914 en s’élançant avec sa section sous un bombardement intense à l’assaut d’une tranchée ennemie. »
VUILLAMIE Louis (6734) 8e Cie. – « Bon soldat toujours prête à marcher même dans les circonstances les plus difficiles. A été blessé grièvement le 26 septembre 1914 en creusant une tranchée sous un violent bombardement le 26 septembre 1914 . »
Le 11 mars 1916 – Le Lt. Colonel PESME, Cdt. le 69e R.I. – Signé : Ch. PESME.

Ordre du Régiment n°51.
Par ordre de la 21e Brigade n°34 du 8 mars 1916, le colonel commandant la 21e Brigade cite à l’ordre de la Brigade les militaires dont les noms suivent :
JOLLIOT Maurice (10835), 2e classe, 7e Cie. – « Soldat très brave et dévoué. Le 1e Mars 1916 placé en sentinelle dans un endroit violemment bombardé a continué à assurer la surveillance avec beaucoup de courage et de sang froid. A été grièvement blessé à ce poste. »
DEMARLY Eugène (8326), sergent, 8e Cie.
BALLET Henri (7220), 2e classe, 5e Cie.
« Malgré un barrage d’artillerie des plus violents n’a pas hésité à se porter en avant de nos ignes et à assurer la liaison avec le poste voisin qui était attaqué. Avait fait preuve dans les affaires antérieures d’un courage et d’un sang froid remarquable ».
PETREAUX Léon (6789) Téléphoniste –CHR – « Au cours d’une attaque ennemie accompagnée d’un bombardement intense qui avait coupé les communications téléphoniques s’est offert malgré la mitraille à aller porter un renseignement précieux ».
MOTTA Alexis, 2e classe, 4e Cie.- « Au front depuis le début de la campagne. S’est fait remarquer maintes fois par son courage et son dévouement notamment le 12 mai 1915 où il a été blessé au cours d’une reconnaissance volontaire des lignes allemandes. A été tué à son poste de sentinelle le 26 février 1916 ».
11 mars 1916. - Le Lt. Colonel PESME, Cdt. le 69e Rt. d’infanterie. – Signé Ch. PESME.

Ordre du Régiment n°54.
Par ordre 2528 D (extrait) 1470/P du D. A. b., le Général, Cdt. en chef a conféré la médaille militaire aux militaires dont les noms suivent :
MARTIN Georges Emile (09918) 5e Cie.
THIEL Joseph 12eCie.
DELPUEH Jean 12e Cie.
BARDOT Joseph 2e Cie.
DEJARDIN André 2e Cie.
GIRARD Ferdinand 5e Cie.
FEYS Robert Raoul 8e Cie
DELAVAND Antony 12e Cie.
Ces nominations dateront ci-dessus comportent l’attribution de la croix de guerre avec palme.
17 mars [1916] – Ch. PESME.

Ordre du Régiment n°58.
Par ordre de la Division N°76 en date du 17 mars, le Général, Cdt. la 11e D.I., cite à l’ordre de la Division les militaires dont les noms suivent :
PIGHINI Jacques, 2e classe, 2e Cie – 69e R.I. « A été blessé grièvement le 11 septembre 1914 en allant porter un renseignement important malgré un feu violent d’artillerie. S’était déjà fait remarquer par sa belle conduite et son mépris du danger ».
19 mars [1916] – Ch. PESME.

Ordre du Régiment n°60.*
Par ordre du G.Q.G. 2549 D (9442) en date du 13 mars 1916 et en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par la D.M. n°1228/K du 20 août 1914, le Général, Cdt en chef à conférée à la date du 13 mars 1916 la médaille militaire aux militaires dont les noms suivent :
ARTHUR Lucien, 2e classe, 8e Cie – 69e R.I.
« Bon soldat qui a fait preuve de beaucoup de courage le 8 juin 1915 pendant un combat à la grenade au cours duquel il a été blessé grièvement. Enucléation de l’œil gauche, amputation du pouce de la main droite et de trois doigts de la main gauche ».
Les nominations comportent l’attribution de la croix de guerre avec palme.
20 mars [1916] – Ch. PESME.

(Source : SHD-Dossier2342-6 -69e-R.I.)
Bonne lecture –Cambraisis (17/01/2011)

.

FredB
Messages : 178
Inscription : sam. juil. 30, 2011 2:00 am

Re: Les citations de soldats

Message par FredB » jeu. oct. 06, 2011 1:02 am

Bonsoir à tous et à toutes

Cette citation fut obtenue par Emile Georges François Joseph Quidet (Oncle de ma mère).
C'est à cause de ce document (dans un beau cadre doré) et que j'ai vu la première fois quand j'avais 13 ans, que j'ai commencé à m'intéresser à cette période de l'histoire. Puis un grand blanc et me voilà sur ce forum.


Citation à l'ordre N° 528 du 201e Régiment d'Infanterie

Le lieutenant Colonel Mougin Commandant le 201e Régiment d'Infanterie, cite à l'ordre du Régiment le soldat Quidet Emile de la 23e Cie du 201e RI matricule 2150.
Motif de la citation :
Fusilier mitrailleur très brave. Le 31 juillet 1917, malgré les tirs de barrage, n'a pas quitté son trou d'obus pour mitrailler l'ennemi.

Aux armées le 29 août 1917.
le Lieutenant Colonel Mougin Cdt le 201e RI.


Cordialement Frédéric

fanfan
Messages : 41
Inscription : dim. sept. 09, 2007 2:00 am

Re: Les citations de soldats

Message par fanfan » mer. janv. 04, 2012 9:42 pm

bonjour
le reg 3e à cheval Mende, ,142e d infanterie, 98e reg d infanterie puis le 36 reg d artillerie, il a reçu les médailles ci joint , plus celle on ne passe pas de Verdun ,j aimerai avoir la liste des capitaines etc des reg et décorations obtenu,cordialement France
fanfan

fanfan
Messages : 41
Inscription : dim. sept. 09, 2007 2:00 am

Re: Les citations de soldats

Message par fanfan » jeu. janv. 05, 2012 3:09 pm

ci jointImage
fanfan

fanfan
Messages : 41
Inscription : dim. sept. 09, 2007 2:00 am

Re: Les citations de soldats

Message par fanfan » jeu. janv. 05, 2012 3:50 pm

bonjour
comment cherché le régt n 486 du 16 juin 1916 et le n 523 cité à l'ordre des régiments LONGEOT Jean merci de bien vouloir me répondre cordialement France Longeot
fanfan

POUDRIERE
Messages : 503
Inscription : sam. nov. 29, 2008 1:00 am

Re: Les citations de soldats

Message par POUDRIERE » jeu. janv. 05, 2012 6:48 pm

Bonsoir,

Pas de citation cette fois, mais je ne peux résister à l'envie de vous faire partager ce petit extrait du JMO du 232 ème RI (en date du 14 février 1915) pour rendre hommage à un héros.

Vers 12 heures les deux compagnies du 232 ème se trouvent sur la pente du Xon. Un peloton de la 23 ème est détaché dans une tranchée face au ravin de la ferme St-Michel. Les sections s'abritent derrière les plis du terrain, mais ne peuvent avancer sous le bombardement et la fusillade.
A citer la belle conduite du soldat BLET de la 23 ème : pendant le combat, il part courageusement porter un ordre de son capitaine sur un parcours dangereux où quatre de ses camarades qui venaient de le tenter inutilement étaient tombés sous ses yeux, reçoit une première balle qui lui traverse le bras, continue néanmoins à courir, et, lorsqu'une seconde l'atteint au flanc et le jette à terre, se relève et continue au pas jusqu'à ce qu'une troisième, lui brisant la cuisse, l'arrête.


Le 23 février le Lt-colonel C. de Lisle apprend la mort du soldat BLET décédé des suites de ses blessures à l'hôpital de Nancy après avoir reçu la Médaille militaire des mains du Général Joppé, commandant le 2 ème Groupe de Divisions.

Le nom du soldat Blet ne doit pas être oublié.

Amicalement à tous.
Patrick Fournié

Avatar de l’utilisateur
jef52
Messages : 1339
Inscription : ven. mars 23, 2007 1:00 am

Re: Les citations de soldats

Message par jef52 » lun. janv. 09, 2012 6:48 pm

Bonjour tout l' monde,

J' ai bien vu 232 :) T' as raison Patrick on va pas l' oublier le gars BLET alors voilà sa tombe au cimetière Sud de Nancy

Image

Amicalement,

Jef

"Désormais je sais enfin que tous ces morts, ces Français et ces Allemands, étaient des frères, que je suis leur frère" Ernst Toller
Le blog du 232e RI http://232emeri.canalblog.com/

Avatar de l’utilisateur
bruno17
Messages : 1421
Inscription : dim. mars 18, 2007 1:00 am

Re: Les citations de soldats

Message par bruno17 » lun. janv. 09, 2012 7:21 pm

Bonjour,
Quelques gars d’mon coin, dans l’île de Ré !

-Jean Baptiste RAITON, né à La Flotte en Ré en 1866, officier d’infanterie, engagé à 19 ans, Chef de bataillon pendant la guerre de 14/18. Citation : "D’une bravoure et d’une énergie qui n’ont d’égal que son sang-froid sous le feu. Communiquant à tous confiance et la volonté de vaincre. A fait 37 prisonniers, pris 3 mitrailleuses et un important matériel de guerre". Jean-Baptiste RAITON a servi ensuite au Maroc, en Algérie, il est décédé en 1950 dans l’île de Ré. Commandeur de la Légion d’honneur.
-Alexandre GUERIN, né à Ars en Ré en 1892, engagé à 18 ans au 12ème régiment de Cuirassiers. Citation : "Chef de section plein d’entrain et de courage, a participé brillamment à l’attaque du village de Fresnoy-en-Chaussée et a poussé sa section au contact immédiat de l’ennemi retranché. Son commandant de compagnie ayant été tué et l’unité très éprouvée, a assuré le commandement et le succès de la prise de vive force du village de Audechy". Grièvement blessé au cours de l’action, Alexandre survivra à la guerre et décédera en 1945.

Ces deux soldats également dont le destin fut lié...

-Moïse PETIT, né à Saint-Martin de Ré en 1897, mobilisé en 1914 au 123ème régiment d’infanterie. Il participera aux combats de la Somme, l’Aisne, la Champagne et l’Alsace. Blessé 3 fois, il termine la guerre sergent. En 1917, totalement enterré dans une tranchée, il est sauvé par un copain de l’île de Ré, Octave BERNARD, de Rivedoux qui réussira a l’extirper du sol. Citation : "Gradé d’un courage remarquable, s’est porté à l’assaut d’une position malgré les résistances de barbelés et des feux terribles de mitrailleuses, pénétra dans la tranchée ennemie faisant de nombreux prisonniers et capturant deux mitrailleuses". Démobilisé, il exercera le métier d’artisan boucher et décédera à Saint-Martin de Ré en 1986.
-Octave BERNARD, né à Rivedoux en Ré en 1893, appelé en 1914 au 123ème d’infanterie avec lequel il participera à la bataille de Verdun et aux combats du Chemin des Dames. Citation : "Soldat-brancardier au front depuis le début de la guerre, a montré en toutes circonstances le plus bel esprit de courage et d’abnégation, en assurant l’évacuation des blessés sous de violents feux d’artillerie et de mitrailleuses". Il sauva son camarade Moïse PETIT, de Saint-Martin, en l’extirpant de sa tranchée où il était enterré après un bombardement d’artillerie. Il fut conseiller municipal à Rivedoux où il décéda en 1979.
Cdlt
BB
(Extraits du Mémorial de la Légion d'Honneur en Charente-Maritime)
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène" (2007 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La voiture de Vandier" (Sortie fin 2018 éditions du Croît-Vif)

R R
Messages : 11
Inscription : dim. nov. 28, 2010 1:00 am

Re: Les citations de soldats

Message par R R » mar. janv. 10, 2012 12:11 am

Bonsoir, voici une citation à l'ordre de l'armée obtenue par le 84 e RI le 15 septembre 1918 date à laquelle le soldat BONNET Paulin ( mon G P maternel ) classe 1914 était présent : Le 15 Septembre 1918, sous les ordres de son chef, le LT Colonel de Langlade, dans un terrain particulièrement difficile, le 84 e RI s'est lancé avec une admirable vaillance, à l'assaut d'une position puissamment fortifiée :a enlevé tous ses objectifs et rompu le front ennemi, s'emparant de 400 prisonniers et d'un important matériel. Se montre toujours digne de sa belle devise conquise en 1809 " Un contre dix " Signé : FRANCHET D'ESPEREY. Une autre citation obtenue: Le Lt colonel de Langlade commandant le 84 e RI cite à l'ordre du régiment BONNET Paulin soldat à la CHR :Brave soldat, bel exemple de courage de ténacité et d'endurance dans les circonstances les plus difficiles. Peut-on me dire ce que signifie CHR sachant que mon GP a combattu et obtenu ces citations en Orient aux Dardanelles. Merci. Robert Rumeau

fanfan
Messages : 41
Inscription : dim. sept. 09, 2007 2:00 am

Re: Les citations de soldats

Message par fanfan » sam. janv. 14, 2012 5:17 am

bonjour
pourriez me dire cité a l ordre du régiment n 486 le 16 juin 1916 , le n correspond a quoi ,régiment ou recherché ?merci d avance de votre réponse cordialement France
fanfan

Répondre

Revenir à « Parcours »