Les fusillés du 327

Évocation de parcours individuels
Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8508
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Les fusillés du 327

Message par Alain Dubois-Choulik » lun. oct. 05, 2009 3:39 am

Bonjour,
Le sujet avait déjà été évoqué, lors d'un Quizz en 2005 et la question reposée par Martial (alias grain) en 2007.
Le hasard (un nom de moulin valenciennois dont l'orthographe dans un JMO canadien me laisse encore dubitatif) a voulu que je retombe sur le nom de l'un de ces 7 fusillés du 327°RI.
Voici donc l'histoire plus en détail, avec l'aide des JMO, de la BDIC et d'une lettre publiée par Nicolas Offenstadt, et reprise dans le livre du Gal BACH (références à la fin)

Le JMO du 327° RI est muet sur ce sujet (à moins que je n'aie pas su chercher), par contre celui de la 51° Division situe l'action
le 6 septembre 1914
Image
le 7 septembre 1914
Image

L'inventaire de la BDIC permet de retrouver les noms des 7 condamnés, et les fiches MDH de compléter avec les prénoms

BARBIEUX Eugène :
Image

CAFFIAUX Gabriel :
Image

CLEMENT Palmyr :
Image

DELSARTE Alfred :
Image

DUFOUR Gaston :
Image

HUBERT Désiré :
Image

WATERLOT François :
Image
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8508
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Les fusillés du 327

Message par Alain Dubois-Choulik » lun. oct. 05, 2009 3:43 am

Il ne vous aura pas échappé deux dissonances dans les dates de décès :
CLEMENT Palmyr, décédé le 9 septembre "de ses blessures", ce qui est peu habituel lors d'une exécution,
WATERLOT François, décédé le 10 juin 1915 : surnommé le fusillé vivant.

Voici l'extrait correspondant du livre du Gal BACH
Image
Image

Quant à HUBERT Désiré, sont nom figure sur le monument aux morts de la commune de Trith St-Léger (Nord), qui lui a rendu hommage dans la revue locale à partir des données du livre de Odette Hardy-Hemery.
Image
Image

Le procès en réhabilitation s'est tenu en 1926.

Références/sources :
"Triscope" N°6 , Trith St-Léger Décembre 2006
"Trith Saint Léger du premier âge industriel à nos jours" de Odette Hardy-Hemery. Editions Septentrion presses universitaires.
"Fusillés pour l'exemple 1914-1915", Général André BACH edts Tallandier, pp 247&248

Fusillés de la Grande Guerre. Campagne de réhabilitation de la Ligue des Droits de l’Homme. 1914-1934 [F delta 1836] INVENTAIRE, Nicolas Veysset Nanterre B.D.I.C. Février 2005
JMO de la 51 Division pp 35&36
SGA/Mémoire des hommes

J'espère que vous trouverez quelque complément à apporter,
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8299
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Les fusillés du 327

Message par Charraud Jerome » lun. oct. 05, 2009 11:30 pm

Bonsoir
Merci Alain pour la synthèse.
A noter aussi cet article, où on trouve trace des 7 des Essarts:
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2758

J'ai certainement mal lu le texte, mais il est indiqué "révision en 1926", réhabilitation pour Hubert, mais furent ils tous réhabilités? La réponse: 22 décembre 1926 : Arrêt de la Cour d’Appel de Douai. Réhabilitation des « fusillés du 327e ».

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
HT62
Messages : 4153
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Contact :

Re: Les fusillés du 327

Message par HT62 » lun. oct. 05, 2009 11:50 pm

Bonsoir,

Je suis passé à côté malgré que la 51e DI m'intéresse au plus haut point !
C'est essentiellement les 208e et 273e RI mais avec l'active et les territoriaux, c'est beaucoup trop pour suivre, merci Alain de cette information.
Amicalement, Hervé.
Les régiments de Béthune et Saint-Omer : les Poilus du Pas de Calais et d'ailleurs : http://bethune73ri.canalblog.com/ ; http://saintomer8ri.canalblog.com/
Avec également les régiments de Dunkerque : 110e et 310e RI, 8e RIT et les 16e et 56e BCP.

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8508
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Les fusillés du 327

Message par Alain Dubois-Choulik » mar. oct. 06, 2009 1:16 pm

Bonjour,
Est-ce que quelqu'un a des informations sur le général Boutegourd, je n'ai trouvé qu'une cpa d'un colonel en Algérie en 1906 :
Image chez postcardman.
Il est cité fréquemment dans "Le plan de campagne français, et le premier mois de la guerre, 2 août-3 septembre 1914 " de Lanrezac, pratique à consulter ICI
Cordialement
Alain

Edité : Je viens d'y penser, commençant par "B", il y a un dossier de 25 pages dans la base léonore si c'est René Auguste Émile, c'est lui.
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8508
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Les fusillés du 327

Message par Alain Dubois-Choulik » mer. oct. 07, 2009 12:18 am

Bonsoir,
Tant que j'y suis, la carte du coin, tiré du JMO de la 101e Brigade.(Zone Lachy-Les Essarts)
Image(Click!)
Oui mais du coup je me pose une question : si certains sont déclarés MPLF aux Essarts (B) pourquoi d'autres le sont au combat de Corfélix-Culot(s) (C) ????
Image
et aussi de Barbonne au sud de Sézanne cette fois.... Pour brouiller les pistes :???:
(Quant à Clément "hôpital mixte d'Orléans-Loiret" le 9, c'est logique, mais qu'était-il marqué sur sa fiche d'admission ???)
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8508
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Les fusillés du 327

Message par Alain Dubois-Choulik » ven. oct. 09, 2009 5:16 pm

Bonjour,
Quelques informations (source : le défunt site genealogie.free) sur le général de cette histoire :
Général de brigade René-Auguste-Emile Boutegourd (1858-1932): Chevalier puis Officier puis Commandeur puis Grand Officier (06/07/19), chef de la 51 division de réserve (I), puis chef de la subdivision de Châtellerault et de la subdivision de Tours (I) (III), puis chef de la brigade territoriale B du secteur Nord de la région fortifiée de Belfort puis devient 214 brigade (I). [Avant la guerre: 42 brigade d'infanterie et subdivisions de région de La Roche-sur-Yon et de Fontenay (09), 41 brigade d'infanterie et subdivisions de région de Nantes et d'Ancenis (10, 11, 12, 13, 14).] [Après la guerre: en réserve.]
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

faille
Messages : 1
Inscription : mer. nov. 16, 2011 1:00 am

Re: Les fusillés du 327

Message par faille » mer. nov. 16, 2011 7:53 pm

Mon arrière-grand-père Achille VILAIN était lieutenant téléphoniste au 327e au début de la guerre. Il a été cité à l'ordre du régiment le 6 septembre aux Essarts pour avoir entre autres "arrêté et ramené un grand nombre de fuyards ». Le général de la 51e DI n'est donc pas le seul à avoir stoppé la débandade. J'espère juste que l'intervention de mon aïeul n'a pas provoqué la décision de fusiller ces hommes!

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8508
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Les fusillés du 327

Message par Alain Dubois-Choulik » mar. févr. 26, 2013 1:39 pm

Bonjour,
Le livre de Odette Hardy-Hemery, traite le sujet en détail, à partir des lettres de Waterlot ( http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 5195_1.htm ) et soulève une question : Gaston Dufour a été blessé au genou (et n'a pas eu le coup de grâce, comme 5 des 7 fusillés), relevé, soigné,
Dans la cas présent, le blessé ayant perdu beaucoup de sang n'avait pu remonter au front.Personne, en 1925 et jusqu'à ce jour, ne sait ce qu'il est advenu de cet autre "fusillé vivant"
?????
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8508
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Les fusillés du 327

Message par Alain Dubois-Choulik » mer. juin 08, 2016 8:17 pm

Bonjour,
Image
Devinez qui ... Le général Boutegourd, article de la Dépêche de Brest du 07/04/1932 mais je présume la citation authentique...
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Répondre

Revenir à « Parcours »