Bois utilisé pour construire les tranchées ?

Parcours individuels & récits de combattants
Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 5952
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Re: Bois utilisé pour construire les tranchées ?

Message par Jean RIOTTE » lun. juin 09, 2008 12:34 am

Bonsoir à toutes et à tous,
Les faits rapportés par Rolando et Jean-Claude ont hélas! perduré bien après la GG... et existent toujours.
Ils sont malheureusement inhérents à toute troupe en corps constitué ou en déplacement. D'autant plus que certains cadres confondent encore de nos jours vandalisme et "débrouillardise". Et puis comme chacun sait, il suffit de l'inconduite d'un seul ou d'un petit nombre pour jeter l'opprobre sur toute une communauté.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

Avatar de l’utilisateur
Cuchlainn
Messages : 711
Inscription : mer. févr. 13, 2008 1:00 am

Re: Bois utilisé pour construire les tranchées ?

Message par Cuchlainn » lun. juin 09, 2008 8:57 pm

Bonjour,
Une petite remarque en parallèle :
Arduinna », en langue celtique, signifie « forêt profonde », d’où les noms : l’Ardenne et les Ardennes. L’immense forêt primaire couvrait jadis tout le Nord de la France. Et il en restait de plus ou moins grands morceaux au moment de la Grande Guerre (du Hainaut à la Picardie et à la Champagne-Ardennes) .
D'un point de vue strictement écologique, en 1914, il n'existait plus, et depuis déjà longtemps, de vestige méritant le qualificatif de forêt primaire en France. La forêt primaire désigne une forêt évoluant naturellement sans action significative de l'homme. Toutes les forêts de France métropolitaine sont fortement marquées par des siècles d'exploitation plus ou moins intensive, de coupes sélectives, sans oublier les nombreux cycles de défrichement et de retour de la forêt, depuis l'installation de la forêt primaire originelle à la fin des glaciations.
Le taux de boisement de la France est passé par un minimum fort bas dans les années 1830. Je ne sais pas si en plaine, on peut désigner un seul endroit en garantissant qu'il est resté constamment boisé depuis l'origine, sans parler du faciès de la forêt.
Dans les Vosges, le sapin était favorisé par les pratiques sylvicoles à des altitudes bien inférieures à son optimum écologique réel, en plein étage théorique de la hêtraie montagnarde. En plaine, la forme et la composition précise de la chênaie-charmaie atlantique théorique variait selon le mode d'exploitation.

Il ne reste qu'un seul massif considéré comme primaire en Europe, la forêt de Bialowieza à la frontière entre la Pologne et le Bélarus.

Cdlt
Cyrille
"Sur un banc étaient rangés quinze ou vingt bonshommes qui avaient bien une douzaine de jambes à eux tous." (Duhamel)

363eme RI
Messages : 234
Inscription : sam. mai 24, 2008 2:00 am

Re: Bois utilisé pour construire les tranchées ?

Message par 363eme RI » ven. juin 13, 2008 10:45 pm

Bravo, exact Cyrille! Il n'y avait plus de forêts dies "primaires" en France depuis longtemps, mais des fôrets conçues et exploitées par les hommes.
N'empêche qu'il n' y avait pas d'essences spécifiques utilisées pour les besoins usuels dans les tranchées, à part le sapin omniprésent dans les caillebotis; le reste était prélevé dans les bois et forêts un peu éloignés du front, parfois avec quelques remarques exaspérées des civils "floués".
Cordialement,
Cordialement.
François
L'éternité c'est long, surtout vers la fin..

rolando
Messages : 606
Inscription : lun. juil. 02, 2007 2:00 am

Re: Bois utilisé pour construire les tranchées ?

Message par rolando » ven. juin 13, 2008 11:06 pm

Bonsoir à tous,

Un exemple de difficulté d'un maire avec du bois :
"21 avril 1917 : Il faut du bois aux Anglais, ils vont réquisitionner les peupliers le long de la rivière au Monchel, ils offrent 20 F le mètre cube, prix très inférieur, c'est pourquoi j'ai préféré me faire réquisitionner. Ils ne donnent au maximum que 25 F pour le peuplier et 45 F pour l'orme tandis que cela vaut 40 et 60 F".

BONNEVALLET (Jules de) : Quelques réflexions sur la manière de faire la guerre en 1914. Éditions Christian, 2003, p., 83.

Bien cordialement, Caballero.
Caballero

363eme RI
Messages : 234
Inscription : sam. mai 24, 2008 2:00 am

Re: Bois utilisé pour construire les tranchées ?

Message par 363eme RI » ven. juin 13, 2008 11:22 pm

J'ai également souvent lu dans les sujets évoquésdans le forum que les millitaires (français ou alliés) disaient aux civils mécontents: de toute façon, si l'ennemi prenait ce bois, il ne vous le payerait pas donc estimez vous heureux du prix qu'on vous propose!

Faut quand même également dire qu'il y avait des gens honnêtes au sein des armées, et des services spécialisés dans l'approvisionnement régulier en bois.
Cordialement.
François
L'éternité c'est long, surtout vers la fin..

Avatar de l’utilisateur
le begue
Messages : 2036
Inscription : ven. juin 13, 2008 2:00 am

Re: Bois utilisé pour construire les tranchées ?

Message par le begue » sam. juin 14, 2008 12:31 am

Bonsoir,
J'ai lu avec grande attention vos différents messages. Au risque de paraître grognon, je souhaite porter à votre connaissance quelques éléments de détail.
Le bois est considéré comme matière stratégique au même titre que le charbon, l'acier ou le cuivre. L'exploitation des forêts est assurée de manière conjointe par le ministère de la Guerre et le ministère de l'agriculture. D'eux dépendent le "Comité interallié du bois" (car les anglais et les américains avaient les mêmes besoins) et l'exploitation des coupes de bois est réalisée sous la ferrule de la Direction Générale des eaux et Forêts.
L'exploitation des bois à destination des Armées est réalisée exclusivement par des militaires, les Sapeurs-Forestiers du Génie pour la France, les Cies du 20ème Ingeners pour les U.S.A etc.
Ce cadre idyllique ne se substitue en rien aux nécessités ayant eu force de loi ici ou là...
Cordialement.

rolando
Messages : 606
Inscription : lun. juil. 02, 2007 2:00 am

Re: Bois utilisé pour construire les tranchées ?

Message par rolando » mar. juin 24, 2008 11:05 pm

Bonsoir à tous,

Anecdote sur le bois :

17/05/1915. "Après la soupe on va tous à la corvée de bois. On coupe un arbre fayard (hêtre) assez gros pour la soupe. Après l'avoir descendu on se met à le détailler pour l'emporter quand un artilleur allemand qui était probablement garde forestier dans son pays nous avertit du délit en nous envoyant un obus qui en abîme deux autres à 20 m de nous. Drôle d'avertissement. On ramasse les outils et on s'en va en prévoyant d'autres."
Carnets de guerre de Pierre Pasquier, caporal au 97e Régiment d'Infanterie Alpine. Mino Faïta, éditions de l'Astronome, 2005.

Bien cordialement, Caballero.


Caballero

Avatar de l’utilisateur
TURPINITE
Messages : 4290
Inscription : dim. mars 04, 2007 1:00 am

Re: Bois utilisé pour construire les tranchées ?

Message par TURPINITE » mar. juin 24, 2008 11:30 pm

Bonsoir à tous,
Sur Remiremont où j'habite, il y a eu trois parcelles exploitées pour les besoins de l'armée, en 1916, 17 et 18.
Je peux vous dire que cela ne s'est pas fait dans la joie, pour simple raison que les militaires ont commencés à exploiter sous les ordres d'un inspecteur des eaux et forêts, ces fameuses parcelles sans avoir consulter la commune et les propriétaire des parcelles.
Les échanges de courriers sont allés bon train, chacun se faisant remettre à sa place !
Bien entendu les tarifs sont contestés par la commune et les propriétaires, mais de toute façon, c'est l'armée qui a le dernier mot !
Une note précise même qu'il est interdit aux habitants de ramasser les bois morts et tombés au sol!
Une chose intéressante, ils ont installés en 1917 une voie de 60 dans le massif du Corroy, juste au dessus de Remiremont, cette voie d'une longueur approximative de 1 km remontait le bois à la hauteur de ce que l'on appelle aujourd'hui, la baraque des gardes. Bien que la voie aie disparue depuis, son cheminement existe toujours, il a été baptisé sentier des poudingues. Rien n'indique aux marcheurs que ce qu'ils empruntent aujourd'hui est en fait une ancienne ligne à voie étroite.
Le projet avec le club vosgien local, c'est de réinstaller un tronçon de voie, et de mettre un petit panneau explicatif!
Amicalement
Florian
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
Si j'avance, suivez moi! Si je recule, tuez moi! si je meurs, vengez moi !

Avatar de l’utilisateur
mireille salvini
Messages : 1128
Inscription : jeu. déc. 15, 2005 1:00 am

Re: Bois utilisé pour construire les tranchées ?

Message par mireille salvini » mer. juin 25, 2008 11:12 pm

bonjour à tous,


voici des liens (vieux de 2 ans) sur l'exploitation des forêts par l'Armée
(les liens sont à lire dans l'ordre/scans de textes)

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 4300_1.htm
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 4303_1.htm
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 4304_1.htm
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 4305_1.htm


amicalement,
Mireille

363eme RI
Messages : 234
Inscription : sam. mai 24, 2008 2:00 am

Re: Bois utilisé pour construire les tranchées ?

Message par 363eme RI » sam. juin 28, 2008 12:19 am

Bonsoir à tous,

en fait, on est tous à peu près d'accord: pendant la GG, les besoins en bois ont été énormes, alors que les forêts exploitables étaient, plus ou moins, proches du front; donc raréfaction du bois, réquisitionnements "excessifs "des armées (françaises et allemandes), grogne des civils floués, prix en baisses et manque de personnels (bûcherons) compétents pour une exploitation raisonnée.
Mais tout ça ne nous ramène pas à la question initiale: y avait il une essence spécifique pour le bois utilisé dans les tranchées?

En fait, il y avait tellement de bois utilisé (caillebotis, barbelés, abris, etc.) qu'il y avait plusieurs essences utilisées, dépendantes pour les éléments de constructions des forêts proches du front; pour les caisses de munitions et tous les éléments "préfabriqués" livrés au près des tranchées, l'armée seule disposait d'un droit de regard concernant les essences, mais le prix d'achat et les disponibilités financières jouait bien sûr un rôle primordial.

A part des utilisations spécifiques (pour l'artillerie en autre), je ne pense pas que l'achat de bois pour la fabrication de caillebotis par exemple, ou de piquets destinés au réseau de barbelés, aient été soumis à la sélection d'essences particulières. de toute façon, comme l'ont évoqué plusieurs membres du forum, le fameux système D français a souvent résolu le problème d'approvisionnement en bois pour les tranchées (au grand désespoir des civils, voyant leurs arbres abattus et débités sans aucun regrets par les poilus, sur ordres de leurs supérieurs hiérarchiques).

Ceci n'engage que moi, mais par expérience je pense que cela a été souvent le cas (affirmation soutenue par de nombreux témoignages lus dans les différents carnets de poilus).
Cordialement,
Cordialement.
François
L'éternité c'est long, surtout vers la fin..

Répondre

Revenir à « Parcours & livres d'or »