PHOTOS

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3282
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » mar. mars 31, 2020 3:21 pm

Encore quelques photos et ça en sera fini.

76- Une stèle britannique étonnante et dont la signification m'est inconnue. Même la réponse de la War Graves Commission (CWGC) est floue, sans doute qu'eux-même ne savaient plus pourquoi cette stèle était ainsi. Je n'ai jamais revu de stèle identique...
La stèle comporte une croix, seule et sans aucune inscription. Elle est plaçée au milieu d'une rangée, ce qui réfute la réponse de la CWGC selon laquelle cette stèle marquait l'emplacement d'une tête de tranchée. Même les soldats inconnus portent la mention "Know unto God", "connu de Dieu seul".
Image


77- Une tombe isolée, sans qu'on sache vraiment s'il ce lieutenant a été exhumé et remis en tombe familiale ou s'il est toujours là. Près de Rozelieures, en Lorraine, lieu des combats de 1914...
Image


78- Dans la campagne, près de Leintrey et de ses entonnoirs, un agriculteur s'est débarrassé de cet encombrant rouleau de fil de fer barbelé dans les broussailles. Finalement barbelés et broussailles sont faits pour être ensemble...
Image


79- Ca devient presque une habitude de déposer des angelots sur les tombes militaires allemandes, ici sur une tombe de la deuxième guerre mondiale, au cimetière franco-allemand de Reillon, en Lorraine. Ce cimetière regroupe en tombes individuelles des Français du 333e R.I du Bugey (visibles à gauche), ainsi que des Allemands de 14/18 exhumés d'un cimetière désaffecté proche (aux Salières). Mais on n'a pas pris le soin de les ré-inhumer en tombe individuelle, on les a tous enfoui en fosse commune, c'était plus simple et plus rapide.
Image


80 Perdu en pleine campagne, ce modeste oratoire rappelle qu'ici des hommes ont souffert.
Image


81- Ici, c'est beaucoup plus imposant :
Image
Dernière modification par monte-au-creneau le sam. avr. 04, 2020 10:10 am, modifié 1 fois.
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3282
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » mer. avr. 01, 2020 12:21 pm

gizmo02 a écrit :
lun. mars 30, 2020 1:29 pm
Bonjour Monte-au-creneau

Le chasseur CASTAREL Pierre repose dans la Nécropole nationale Notre-Dame-de-Lorette

cordialement
Oui, bonjour gizmo02, CASTAREL Pierre était chasseur (grade plus exact que celui de soldat) au 20e B.C.P. Une unité qui a beaucoup fait parler d'elle dans de nombreuses actions.

Il se trouve que mon Grand-Père en a fait partie, avant de passer au 60e BCP en octobre 1915. Ce 60e BCP a aussi fait parler de lui, mais plus pour des histoires de mutineries en 1917, avec le caporal fusillé (j'ai oublié son nom)... Le Grand-Père a-t-il aussi chanté l'internationnale et bu de mauvais vin au 60e BCP ?

Peut-être qu'ils se sont connus, CASTAREL et mon grand-père André Roger COLLAT, puisque qu'ils étaient dans la même unité ?

Photo du 20e BCP (notez le "20" sur le képi), le G.P est en bas à droite, fier comme un coq, il exhibe son galon...
Image

Et sur cette photo, on lit : "20 Bat.on Elève Cabot 11e Comp", le G.P est en haut à gauche cette fois.
Image

Et là sa fiche-matricule : http://www.archives-aube.fr/arkotheque/ ... m_rotate=F

Tous vos commentaires sont les bienvenus. Je vais encore tacher de publier quelques photos pour atteindre le nombre 100, ce sera mon petit "centenaire" à moi !
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3282
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » jeu. avr. 02, 2020 6:08 pm

82- On pousse à "100" !

Lieu étonnant que ce "Bois Rasé", c'est son nom, au coeur d'une zone urbaine (à Loos-en-Gohelle/Lens), il est resté tel quel, alors qu'il est littéralement encerclé par le modernisme : la Prison de Vendin-le-Viel (alors en construction en 2014 et non visible sur cette image, mais qui maintenant le jouxte de quelques mètres ), l'hypermarché qui jouxte le bois de quelques mètres, et d'un autre côté encore par la route nationale qui mêne à Lens.
L'intérieur du bois contient (contenait, puisque depuis la mise en service de la prison il a été visiblement nettoyé) obus, Livens-projector, sapes, etc...
Notez les traces de tranchées visibles sur l'image : à gauche il s'agit des premières lignes alliées.
Image
Dernière modification par monte-au-creneau le sam. avr. 04, 2020 10:10 am, modifié 2 fois.
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3282
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » ven. avr. 03, 2020 11:28 am

...

83- On disait plus haut qu'on rencontrait des erreurs d'orthographe des noms de lieu, et parfois même des erreurs sur l'orthographe des noms de famille
Sur cette plaque mortuaire, on trouve 3 erreurs, probablement commises car les noms ont été transmis oralement et sans support écrit : Il ne s'agit pas de "DUFRENNE" mais de "DUFRESNE", ni de "ISSELETTE" mais "DES ISLETTES" ("LES ISLETTES": tué "AUX ISLETTES") et pour l'Administration militaire il est soit au 131e Régiment d'Infanterie, soit au 4e Régiment du Génie...
Image


84- Encore un nom mal orthographié, celui, c'est sa vraie identité, de "Hector Amyntas FANDARD". Le pauvre, on l'a appelé "FONDARD".
Et ce n'est pas tout, car sa fiche de "Mort pour la France" l'appelle "FANDART" avec la lettre "T".
Et pour finir le tableau l'Administration militaire a bien dressé son parcours ( http://www.archives-aube.fr/arkotheque/ ... m_rotate=F ) :
- mortellement blessé le 28
- blessé à la cheville le 29
- mort le 30
- "a fait campagne jusqu'au 31"
Image


85- ça fait toujours plaisir de voir que parfois ceux de cette génération sacrifiée ne sont pas oubliés. Même si, "c'est vrai, on oubliera. Oh ! je sais bien, c'est odieux, c'est cruel, mais pourquoi s'indigner : c'est humain...".
Image


86-La plus modeste des plus modestes, fixée sur un arbre, en face des premières lignes franco-britanniques, à Maricourt :
Image


87- Mais la rouille gagne du terrain, comme l'oubli : "On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont. L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qu'ils aimaient tant.".
Image


88- Si les croix des cimetières français sont toutes bien rangées, les Britanniques, eux, se sont permis quelques libertés dans l'emplacement de leurs tombes, pour le moins surprenantes, histoire, peut-être de rompre la monotonie et la symétrie du lieu ? Ici au Polygone Wood Cemetery, en Belgique :
Image
Dernière modification par monte-au-creneau le sam. avr. 04, 2020 12:14 pm, modifié 2 fois.
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3282
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » ven. avr. 03, 2020 4:09 pm

...

89- 1919, c'est fini. Tout l'Est et le Nord de la France sont détruits. En se retirant, les Allemands ont continué leurs destructions. Mais la reconstruction débute. Comme cette petite usine, au pied du Mont-Renaud, avec sa belle cheminée de briques estampillée "1919".
A son tour cette cheminée sera probablement détruite, elle aussi (ou elle l'est déjà). Entretenir ces antiques cheminées coute(-erait) trop cher et elle peuvent être dangereuses. Ainsi, la reconstruction rejoint déjà les ruines !
Image


90- Un "brocanteur", proche des lieux de combats, au Mesnil-Saint-Firmin, entre Breteuil et Montdidier, le long de la grand route. J'ai toujours pensé que le Christ qu'il exposait provenait d'une église et peut-être même d'une église détruite des alentours... Lors de ma visite, c'était son dernier jour d'ouverture. Depuis, il n'existe plus. Où est passé ce Christ ?
Image


91- Un petit musée, comme il en existe beaucoup. Ici, l'agriculteur de Bullecourt a passé sa vie à ramener de ses champs les matériels de guerre...
Image


92- Une maison de la reconstruction : il était sage de marquer l'année de sa construction, ici 1923, afin de se rappeler que 4 ans plus tôt, ici tout n'était que ruine. Comme pour conjurer les mauvaises intentions de futurs belligérants. Ce qui n'a pas suffit, puisque des villages détruits lors de la 1ère guerre furent à nouveau détruits lors de la 2ème, tel le village de FAY dans la Somme et son église, 2 fois détruits ! :
Image


93- Un nom bien français, et mort pour la France ! Eh non, c'est un Allemand. On n'a pas réussi à retracer son parcours mortuaire pour qu'il arrivât enfin dans ce cimetière français construit dans les années 1930 (cimetière de la Ferme de Suippes). Ni pourquoi il a été ré-inhumé ici et non pas dans un cimetière allemand. Finalement à l'époque, l'important devait être de se "débarrasser" au plus vite (et le mieux possible quand même) de ces milliers de morts...
Image


94- Un stèle britannique, une parmi les 700000 538769 de France. Mais c'est celle d'un tué du 24 décembre 1916. Triste réveillon pour lui ! La trêve de Noel était finie. Stille Nacht, heilige Nacht!
Image


95- La sucrerie de Génermont, parfois citée. Reconstruite après guerre, elle est maintenant en ruine. La reconstruction est déjà en ruine, premier pas de l'oubli.
Image
Dernière modification par monte-au-creneau le sam. avr. 11, 2020 12:12 pm, modifié 3 fois.
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3282
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par monte-au-creneau » sam. avr. 04, 2020 11:31 am

Bientôt 100, le choix des 5 derniers va être cornélien !

96- Mort au Champ d'Honneur le 22 septembre 1918 à l'âge de 21 ans : G.GIOCHETTI. Ne figure pas dans la base de données des "Mort pour la France". Etait-ce un Italien ? L'étoile sur son uniforme le laisse penser. Au cimetière civil de Marigny-le-Chatel :
(Exception ici : La photo a été reprise d'internet car elle est plus nette que ma photo perso).
Image


97- Obus non explosé en plein champ. La fameuse dépollution des sols qui devait se faire (ou même qui a été faite, selon certains) n'aura jamais lieu. Il faudra attendre encore quelques siècles...
Image


98- On meurt aussi le 1er janvier, même si le mois de janvier 1917 est le moins meurtrier de ces 52 mois de boucherie (après celui de décembre 1917 où tout le monde est épuisé, civils comme militaires !). Quel est la mort la plus horrible : celle d'un artilleur ou celle d'un fantassin ? :
Image


99- Pas vraiment un monument commémoratif, comme il en existe des milliers sur le territoire, mais néanmoins un symbole américain, celui du Corps des Marines.... Près du Bois Belleau, Belleau Wood.
Image


100- Les 4 trous pratiqués dans cette plaque estampée laissent penser qu'elle a été fixée initialement sur sa croix de bois. Ramené à sa terre natale, elle a été déposée sur sa tombe, puis récemment refixée sommairement. Nom de famille flouté pour éviter un éventuel vol de collectionneur... Tué au Bois-le-Prêtre.
Image

FIN du "centenaire".
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
gizmo02
Messages : 1265
Inscription : mer. janv. 04, 2012 1:00 am
Localisation : Laon

Re: PHOTOS

Message par gizmo02 » sam. avr. 04, 2020 1:03 pm


Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 2818
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: PHOTOS

Message par michelstl » sam. avr. 04, 2020 5:52 pm

Bonjour

Photo 99

La mascotte du Bulldog par le «Marines Corps» ne fut adoptée qu'après guerre. mais le surnom prend probablement sa source d'une part, (inspiration ou hasard) à partir d'une fontaine (la photo 99) du village, qui d'ailleurs existait avant guerre, puis, et d'autre part, qu'à la bataille du bois Belleau (juin 1918) lorsque les Américains, qui avaient férocement combattus furent surnommés par les Allemend de “teufel hunden” (hell houds / chiens de l'enfer). Mais les 4 et 5e Rgt de Marines auront combattus dans les bois, et non au village, qui ne fut prit que le 21 juillet par l'infanterie de la 26e DIUS qui relevait la 2e vers le 18. À noter que Bulldog était aussi adopté par les Britanniques comme symbole de courage. Après la guerre donc, le surnom apparaissait sur des affiches de propagande américaines, puis, Jiggs (Sgt. Maj. Jiggs) fut le premier Bulldog mascotte à joindre les rangs des troupes des «Marines» en octobre 1922 à la base de Quantico.

À noter que toute cette histoire varie légèrement selon que la «légende» est racontée ici et là.

Si quelqu'un(une) peut vérifier l'origine véritable de cette fontaine (date etc), ce serait bien comme petit ajout.
Il semblerait qu'anciennement le Bull mastiff (figure de la fontaine, plutôt que Bulldog) était employé pour la chasse au château.

Salutation
Michel

marpie
Messages : 1984
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par marpie » sam. avr. 04, 2020 9:03 pm

Bonsoir ,
Un véritable symbole , si ce commentaire est exact . Cette fontaine a été ramenée d'Allemagne en 1840 :
https://crdp.ac-amiens.fr/idp/belleau-02-fontaine/
Bien amicalement
Marpie

girodacle
Messages : 1589
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: PHOTOS

Message par girodacle » sam. avr. 04, 2020 9:53 pm

Bonsoir,
à propos de cette fontaine, Située dans la propriété privée de l'ancien château détruit pendant la Grande Guerre, là où subsistent les écuries, la Fontaine au bouledogue ou Fontaine des Marines ou "Bulldog fountain" ne se visite qu'en catimini, avec l'aide de la responsable du musée de Belleau, installé dans les locaux de la mairie.
Cette fontaine en forme de tête de bouledogue, à l'ombre d'un immense platane, est un lieu de pèlerinage pour les Marines US en visite sur les différents sites de Belleau. La légende raconte que les marines qui ont combattu héroïquement dans le bois s'y seraient rafraîchis. Mais la preuve est apportée que ce ne sont pas les Marines qui ont libéré le village, mais les troupes du 26e R.I. Les Marines n'ayant jamais été au delà de l'orée du bois, à 1 km de là.
Mais, même si les Marines ne sont jamais entrés dans le village, le pèlerinage persiste et le bouledogue est devenu l’emblème de l'U.S. Marines Corps".
Cordialement
Alain
Alain

Répondre

Revenir à « Batailles & lieux de combats »