ratio entre soldats au combat et soldats en soutien

DominiqueCamusso
Messages : 559
Inscription : sam. août 08, 2009 2:00 am
Contact :

ratio entre soldats au combat et soldats en soutien

Message par DominiqueCamusso » dim. janv. 28, 2018 5:51 pm

Bonsoir à toutes et à tous,
quelqu'un saurait-il quel était pendant la guerre le ratio entre soldats au combat et soldats en soutien?
Aujourd'hui on estime qu'il en faut 10 en soutien pour 1 au combat dans l'armée de terre.
D'avance merci
cordialement
Dominique
Twitter @camussod

Avatar de l’utilisateur
b sonneck
Messages : 2183
Inscription : mar. juin 04, 2013 2:00 am
Localisation : 53- Saint-Berthevin

Re: ratio entre soldats au combat et soldats en soutien

Message par b sonneck » dim. janv. 28, 2018 8:48 pm

Bonjour,

Difficile de répondre à cette question.
Les chiffres disponibles dans les AFGG pour les différentes armées, française, alliées et allemande, font généralement la distinction entre "effectifs combattants" et "effectifs non combattants". Mais que sont ces "effectifs combattants" , qui représentent toujours plus de la moitié des effectifs globaux ? Ce n'est jamais précisé.
Faut-il s'en tenir aux fantassins qui, munis d'une arme ou servants d'une arme collective, combattent en première ligne ou sont susceptibles de le faire ? Doit-on inclure les artilleurs qui les appuient ? les brancardiers qui tentent de relever les blessés sous la mitraille ?...

L'armée française a longtemps eu une relative indifférence à l'aspect "soutien" des forces, entretenant un mépris assez profond pour tout ce qui ne contribuait pas, par son armement, à la puissance de feu. L'intendance suivra !
Dans les débuts de ma formation (première moitié des années 1960), on nous disait que le ratio français jusqu'au débarquement anglo-américain en Afrique du Nord en 1942 était de 3 hommes pour 1 en ligne, notoirement insuffisant et très loin de celui de 7 pour 1 alors réputé en vigueur dans l'armée américaine, lesquels Américains nous auraient imposé de consacrer plus de moyens au soutien et à la maintenance des matériels. Comme c'est eux qui nous livraient les équipements, ils avaient les moyens de nous contraindre à consacrer plus d'effectifs qu'on n'envisageait de le faire à créer des unités de réparation, pour ne prendre que cet exemple.

Cordialement
Bernard

DominiqueCamusso
Messages : 559
Inscription : sam. août 08, 2009 2:00 am
Contact :

Re: ratio entre soldats au combat et soldats en soutien

Message par DominiqueCamusso » sam. févr. 03, 2018 9:08 am

Merci Bernard pour votre réponse
Je vais fouiller un peu les AFGG
Cordialement
Dominique
Twitter @camussod

Cosworth57200
Messages : 103
Inscription : sam. janv. 13, 2018 5:59 pm

Re: ratio entre soldats au combat et soldats en soutien

Message par Cosworth57200 » sam. févr. 03, 2018 2:43 pm

Bonjour,

J'avais en esprit une réponse dans la même veine que celle de Bernard, mon père ayant eu pendant 14-18 plusieurs mutations entre RAC et GBD.

Doit-on considérer comme combattant un infirmier qui monte en 1ère ligne et qui soigne dans les abris les blessés immédiatement intransportables. Doit-on considérer comme combattants les servants d'un canon de 75 qui est en tir tendu lorsque l'infanterie est en grave difficulté ?

Vastes questions...

A mon avis, tout ce qui est considéré comme services (roulantes, train, ambulances) peut ne pas être considéré comme combattants, ce qui définit en négatif (au sens photo) les combattants.

Cordialement

Jean-Michel

Répondre

Revenir à « Armée française : organisation »